Acheter ou louer une maison, un appartement : vos motivations, vos raisons, votre sceptissisme !!

Quand l’on souhaite se lancer dans un achat immobilier, cette question revient souvent : vaut-il mieux acheter ou louer sa maison, son appartement, surtout avec les tarifs pratiqués actuellement ?

Cet article est un peu différent des autres, j’ai décidé suite à la publication de mes articles sur le thème de l’immobilier d’en faire un, regroupant vos analyses, vos commentaires, vos remarques et vos motivations.

Dans la grande majorité des cas, votre préférence va à l’achat :

 

Vos motivations :

 

 

  • L’achat pour avoir un toit au dessus de votre tête le moment de la retraite venu.
  • Vous avez le sentiment de jeter l’argent par les fenêtres en payant un loyer.
  • Une fois le crédit soldé, vous êtes un heureux propriétaire, alors qu’un locataire aura toujours un loyer à payer.
  • Certains d’entre vous font ressortir l’aspect culturel. Les français rêves de devenir propriétaires. Pourtant un peu moins de 60 % le sont, alors qu’en Espagne et d’en d’autres pays c’est beaucoup plus, de mémoire on dépasse les 75 %.
  • Parmi vous, il y a ceux qui trouve plus agréable d’avoir acheté. On aménage comme l’on veut sa maison, pas besoin de demander une autorisation. On a le plaisir de bricoler, de s’investir dans l’embellissement de cette dernière. C’est aussi plus sécurisant, plus confortable de se savoir propriétaire.

 

Cette préférence n’est pas dénuée d’une analyse critique :

 

Vous vous expliquez dans ces termes :

 

 

  • Achetez oui mais pour une durée supérieure à 7 ans. L’élément temps est essentiel. Vous dîtes, à juste titre, qu’en dessous de cette période vous pouvez perdre beaucoup d’argent. La location sera bien souvent préférable.
  • Certains d’entre vous mettent en avant la possibilité de louer sa résidence principale (entendez par là, d’être locataire) pour garder une capacité d’endettement permettant d’investir entre autre dans de l’immobilier locatif, surtout quand il est possible de trouver des biens dont le montant du loyer est en mesure de couvrir les mensualités du crédit. Quand on est propriétaire de son logement, pour réaliser cette stratégie purement financière, il est toujours possible de louer ou vendre sa maison pour réinvestir le capital dans du locatif.
  • L’une de vos analyses est de dire que, parfois, il n’est pas possible de faire autrement que de louer.
  • Certains d’entre vous n’exclue pas non plus une baisse de l’immobilier sur du long terme, cette vision pessimiste n’est pas la mienne mais je ne suis pas devin, c’est une possibilité à prendre en compte.

 

Vos conseils :

 

Souvent de bon sens :

 

 

  • Bien réfléchir pour bien acheter
  • Pas de prêts supérieurs à 25 ans.
  • Ne pas dépasser les 33 % d’endettement, il faut se garder une marge de manoeuvre, quand on est propriétaire, les frais sont plus importants.
  • Pour votre prêt, vous recommandez souvent d’acheter à taux fixe, alors que certains d’entre vous mettent en avant les avantages du taux variable (pas d’intérêts sur les remboursements anticipés). Je dois l’avouer, ma préférence va aux taux fixes, surtout quand il est possible de négocier ces frais.
  • Trouver un bon financement. Personnellement, je suis passé par un courtier en immobilier pour financer mon projet.

 

En conclusion :

 

Notre coeur balance :

 

 

Il n’est pas toujours évident de passer le cap, les sommes à engager sont importantes et ont des conséquences directes sur le budget d’un ménage.

Pourtant, les propriétaire émettent rarement de regrets, surtout quand ils ont pris les précautions d’usages.

Chacun doit faire son choix en fonction de sa situation et en connaissance de cause.

Merci aux lecteurs du blog qui par leurs commentaires complètent ou décortiquent mes articles.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

12 réponses sur “Acheter ou louer une maison, un appartement : vos motivations, vos raisons, votre sceptissisme !!”

  1. Il est vrai qu’il n’est pas du tout évident de prendre ce type de décision car elles ont bien souvent un impact sur le long terme et conditionneront la vie quotidienne durant de longues années. En tout cas j’aime bien cet article qui sort un peu de l’ordinaire 🙂
    A bientôt.

  2. Parfait! En étant Québécois, cet article nous rejoins aussi. Je regarde depuis plusieurs années à acheter ma première maison, merci de ces conseils 🙂

    1. @ Tommy

      Bienvenue sur le blog, la problématique est la même au Québec. Je ne ne connais pas le marché immobilier canadien, mais si c’est comme aux États-Unis, c’est peut-être le bon moment pour acheter.

  3. pour le moi le moment ne peu pas être plus mal choisi, a cause de la crise bien sur, déjà en 2007 ils y en avaient qui étaient prêt à s’endetter pendant 50 ans toutes les vie en gros, comment voulez vous que l’immobilier continus a grimpé, donc si on compte la taxe d’habitation, la taxe foncière, les charge de copropriété si on a un appart + le crédits et les futur travaux a faire, et bien même si on fait une location on va pas s’enrichir de beaucoup, voir on va même s’appauvrir un peu, parce que son bien immobilier va perdre en valeur, et puis il y a un indicateur infaillible la pancarte A VENDRE, plus on en vois moin c’est le moment d’acheter

    1. @ Sam

      le marché est encore élevé, c’est vrai que l’on voit fleurir quelques pancartes « A Vendre » un peu partout en ville.
      Personnellement, je suis en recherche pour acheter un bien locatif et c’est peut-être pour bientôt.
      Si le marché est tendu c’est l’occasion de faire des propositions osées, l’acheteur a un peu plus de pouvoir en ce moment.

  4. Bonsoir,

    Dans la pratique, on devient propriétaire que si on rembourse totalement le montant d’emprunt contracté. Ce qui me fait rire, c’est que la plupart des ménages qui achètent ont l’impression d’être riche alors qu’ils rentrent dans la catégorie des « surendettés provisoires ».
    Au niveau du marché immobilier en France, je reconnais que le marché est tendu car malgré la baisse des transactions, les vendeurs ont toujours la main.

    Concernant l’investissement immobilier, j’ai décidé d’acheter des SCPI comme Novapierre (achat au comptant réalisé fin juillet) et Immorente (vers septembre-octobre)car contrairement à l’immobilier classique, cela me procure un rendement annuel via les dividendes. De plus, le ticket d’entrée est très accessible donc je ne me ruine pas.

    Cordialement,

    Sovanna Sek de GenY Finances.

    1. l’achat de SCPI au comptant n’est pas des plus interessant,le seul atout qu’elles ont a mes yeux face aux SIIC est justement le fait de pouvoir etre achetees avec un credit immobilier!

  5. Bonjour,
    Quelques petits points sur le financement :
    de souvenir, les prêts à taux variables sont intéressants car ils sont rarement soumis à des frais de remboursement anticipés, contrairement aux prêts à taux fixes, ce qui peux présenter un détail intéressant.
    Les banques dépassent rarement le 33% d’endettement pour la résidence principale.
    Et surtout les courtiers ne sont pas forcément les plus rentables : dans mon cas, ils me proposaient 1 à 1,5% en plus au niveau du taux. En sachant que dans la banque, j’ai put négocier le cout de l’assurance emprunteur, ça agrandissait encore l’écart.
    Pour information, la banque m’a été proposé par l’agence immobilière, donc dés fois les solutions les plus simples sont les meilleures!

    Par contre, sans hésitation, la location est la meilleure solution pour une durée courte!

  6. il y a aussi une chose que peu de gens réalisent:en cas de revente de la RP pour en acheter une autre,les meilleurs gains se font lors
    des periodes de BAISSE de l’immobilier!un exemple simple:j’achete aujourd’hui un bien A pour 100000E,en esperant pouvoir acheter un jour un autre,plus grand,le bien B,coutant lui 200000E.si lors de la revente du bien A pour acheter le bien B l’immobilier a pris environs 20%,je gagne donc 20000E sur mon bien A,mais je dois payer le bien B 40000E plus cher qu’a l’origine,donc un differenciel de 20000E.inversement,en cas de chute de 20%,j’ai certe perdu 20000E a la revente de mon bien,mais j’ai acheté le bien B 40000E moins cher,dons un GAIN de 20000E…

  7. merci pour l’article !!

    attention aux taux variables….suivre la BCE et sa prochaine baisse des taux ….
    les taux n’ont jamais étaient aussi bas ne peuvent que remonter sur les prochaines années…..(remarque bateau désolé)
    ************************************************

    SCPI immorente puise dans ses réserves pour servir un rendement exceptionnel (ca veut dire que ca ne va pas durer….)
    baisse du rendement ou baisse de la valeur de la SCPI warning…
    ***********************************************
    acheter des SCPI comptants ….? alors qu’on peut obtenir le double au maximum à crédit ?….

    les seuls cas viables sont les personnes proche de la retraite qui veulent sécuriser leur patrimoine ou qui ne peuvent pas obtenir de crédit…

    après chaque cas est unique…. 😉

  8. Bonjour,

    j’ai quitté il y a peu de temps la situation de locataire pour celle de propriétaire, très réticent au début, j’ai réussi à trouver le professionnalisme nécessaire au sein d’une entreprise commercialisateur de programmes : Medicis Patrimoine, ils m’ont proposé un large choix de bien et les conseillés m’ont épaulé tout au long de ma démarche. J’ai été ravi de l’expérience et vous recommande leur service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge