Se constituer un apport pour son premier achat immobilier !

C’est avec plaisir que je vais tenter de répondre à cette question de Rwanito : Comment se constituer un apport personnel pour son premier achat immobilier ?

Son mail :

« Bonjour Arnaud,

J’habite en Belgique et je vais commencer un nouvel emploi à Brest en CDI à partir de Janvier. Nous aimerions acheter notre maison (environ 160k euros) d’ici 6 à 7 ans.

Après un examen de mon budget prévisionnel (qui sera donc à confirmer après quelques mois), ma situation est la suivante :

  • mon épargne jusqu’ici est d’environ 0 euros (tout ce que j’ai pu économiser a été dépensé dans mes déménagements pour trouver du boulot).
  • Il me reste un crédit auto à payer jusqu’en Juillet 2014 (230 euros/mois).
  • Ma compagne et moi avons une dette d’environ 10 k euros auprès de nos parents, somme à rembourser après le crédit auto et à déposer au même rythme sur un livret A (Ca fera donc 5 ans de remboursement environ). Ce livret fera office d’épargne de précaution.
  • Je vais bénéficier d’un PEE abondé à 300% => nous allons y placer 100 euros par mois, mon patron en versera 247.
  • Nous allons ouvrir une assurance vie pour mon fils de 1 an et y verser 50 euros tous les mois.
  • Nous pouvons à priori épargner encore 100 euros que nous allons probablement placer sur un PEA (stratégie pas encore définie mais l’approche ‘buy and hold’ me paraît intéressante).Au bout de 6 à 7 ans, tout cet argent nous servira comme apport pour le crédit immobilier.Quel est ton avis sur ce plan ?

Bien à toi

Rwanito »

apport personnel

Avant tout, merci de me faire confiance et de penser à moi pour t’aiguiller dans tes choix. C’est un plaisir.

Je tiens à te féliciter dans la recherche de ton travail  et à accepter les nombreux changements que cela impose dans ta vie. J’imagine que quitter ton pays et de te retrouver complêtement à l’Ouest de la France ne doit pas être évident.

 

Ta situation est intéressante car tu soulèves des interrogations que se posent un grand nombre de personne.

Comment vais-je pouvoir financer l’acquisition d’une maison, d’un appartement ? Comment vais-je pouvoir me constituer un apport personnel pour financer cet achat ?

 

Tu mets en avant, dans ce mail, ta situation financière et tes objectifs :

 

Tes objectifs :

 

  • sortir de tes dettes (voiture et parents)
  • Acquérir à moyen terme ta résidence principale

 

Les moyens que tu évoques pour y parvenir :

 

  • Rembourser le crédit voiture
  • Rembourser vos parents
  • Ouvrir une assurance-vie pour ton enfant
  • Plan Epargne Entreprise (PEE)
  • Plan Epargne en Action (PEA)

 

Tu as bien réfléchi à ta situation, c’est parfait.

 

Se constituer un apport personnel pour un projet immobilier :

 

Dans ta situation, j’ai envie de t’encourager un maximum, les idées sont bonnes et la motivation est au rendez-vous.

De plus, ton objectif est à moyen terme, ce qui te permettra de faire des ajustements au fil de l’eau.

En temps normal, je t’aurais encouragé à ouvrir un Plan Epargne Logement (Plan Epargne Logement (PEL) / Compte Epargne Logement (CEL)), c’est parfait pour se constituer une épargne pour l’acquisition d’un futur logement.

Dans ton cas, je ne pense pas que ce soit la première chose à faire.

 

Objectif numéro 1 : Dégager de l’épargne

 

Pour dégager de l’épargne, il te faudra le plus rapidement possible éponger tes dettes.

 

  • La voiture est toujours un poids mort dans le budget, vois ce que tu peux faire de ce côté là. Ce peut-être une source d’économie importante et cela te permettra de rembourser ton crédit et vos parents plus rapidement. Personnellement, je réussis maintenant à m’auto-financer pour l’achat de mes véhicules. A titre d’exemple, j’achète un voiture de plus de 4 ans en dessous du prix du marché (il faut chercher, mais il y a toujours des personnes qui sont pressées de vendre). Une voiture connait sa plus forte décote pendant ces 4 premières années. Le but ensuite est de la revendre régulièrement ou de la garder.
  • Pour dégager de l’épargne, il faut apprendre à vivre plus simplement et se séparer de ses réflexes consuméristes. Je peux recommander un très bon livre sur le sujet. « L’art de la simplicité ». Un principe tellement simple que beaucoup ne veulent pas en entendre parler « On s’enrichit en dépensant moins que ce que l’on gagne ».

 

L’épargne ainsi obtenue, il te faudra en faire un bon usage :

 

  • La priorité : se constituer une épargne de précaution
  • Ensuite, il te faudra investir. Le PEE est un avantage incroyable, place le maximum sur ce support, attention quand même à bien regarder les placements au sein du contrat. Il faut avoir conscience que l’argent est bloqué, cependant le déblocage anticipé est possible dans de nombreux cas.
  • L’assurance-vie, c’est parfait pour ton enfant, bonne initiative.
  • Le PEA, je suis partagé : si tu peux placer cet argent sur ton PEE, privilégie ce dernier. Jamais tu n’auras un tel rendement ailleurs. Si par contre tes placements sur ton PEE sont plafonnés (ce doit être le cas), le PEA avec une stratégie « Buy & Hold » me parait intéressant. Tu peux aussi opter dans ce contexte pour l’assurance-vie avec l’achat de fonds ayant cette stratégie, à toi de voir et surtout de te former sur le sujet. A titre d’exemple : Mon Pea est chez le courtier en ligne www.binck.fr et mon assurance-vie, chez fortunéo. Pour l’assurance-vie, tu peux également regarder l’Assurance vie Generali Epargne.

 

Tous ces placements pourront te servir à te constituer un apport pour financer ta résidence principale et ainsi obtenir un meilleur crédit.

Le risque ne doit pas être ta priorité, l’argent doit être sécurisé, pas forcément à 100 %, vu que l’achat est prévu à moyen terme, un rapport de 80 / 20, me semble envisageable.

 

Deux autres pistes pour ton projet :

 

  • Si, et uniquement si, ton intention à terme est de t’installer dans cette région (+ de 10 ans), tu peux envisager d’acquérir plus rapidement ta maison. En effet, il est probable que le montant d’un crédit soit très peu différent du montant des loyers dans cette région. Je te laisse le soin d’explorer cette piste.

Autrement :

  • Pourquoi ne pas envisager l’acquisition d’un bien immobilier pour le mettre en location ? Pour avoir lu des articles sur le sujet, et plus particulièrement sur Brest, il y a peut-être des opportunités intéressantes.

 

Pour conclure :

 

il est indispensable de se constituer un apport pour financer une première acquisition. Les banquiers aiment avoir des fourmis et non des cigales. Ils ont besoin de confiance, il y a quand même un crédit (souvent très important) à rembourser.

De plus, les banquiers sont plus en clin à faire des gestes commerciaux pour attirer de « bons » clients dans leur réseau.

Lecteurs du blog, n’hésitez pas à donner votre point de vue. Plusieurs avis valent mieux qu’un et vous rendrez certainement service à beaucoup d’autres personnes, merci à vous.

 

Des questions, des informations complémentaires ? Vous avez envie de m’exposer vos projets, vous souhaitez avoir un avis différent de votre banquier ou vous voulez tout simplement un parrainage (Fortunéo ou Boursorama) ? Contactez moi ici, je vous répondrai avec plaisir.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPrint this pageEmail this to someone

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

13 thoughts on “Se constituer un apport pour son premier achat immobilier !”

  1. Merci Arnaud pour ton article,
    En fait, je suis francais donc il s’agit d’un retour au pays après une escapade internationale (finalement c’est pas toujours mieux ailleurs 🙂 ).
    Effectivement, l’abondement fourni par ma société est limité à 2964 euros par an (8% du plafond de la sécurité sociale), ce qui correspond à peu près à une épargne de ma part de 80 euros par moi. Au delà, je peux cotiser jusqu’à 25% de mon salaire brut annuel (et ca m’étonnerais beaucoup que j’arrive à ce plafond). Les sommes épargnées sur le PEE peuvent être débloquées avant les 5 ans pour l’achat de sa résidence principale.
    Je vais tout de même prendre date pour le PEA, onverra plus tard pour décider d’y placer de l’argent dessus.

    J’ai hâte de voir les commentaires sur ton article 😉

    Rwanito

    1. Merci pour ces précisions. Je ne connaissais pas le plafond d’un PEE. J’espère également que les commentaires pourront apporter des réponses à tes interrogations.

      A bientôt

    1. @ Ludovic

      Agressor est un très bon fond, c’est vrai, mais pour un projet à moyen terme, il faut rester sur un profil relativement prudent.
      Sur une assurance-vie, 80 % sur un fond en euro et 20 % sur Agressor, pourquoi pas, mais le Marché est déjà bien valorisé, attention.

  2. Bonjour,
    Juste une remarque sur le PEE : l’abondement est limité à environ 3.000€.
    Donc avec 100€ versé entrainant 247€ d’abondement, le plafond est atteint en fin d’année.
    Par contre une remarque : pour optimiser, vous pourriez vous contentez de ne verser que 85€ pour profiter de l’abondement à fond. 😉

    Ensuite je rejoins Arnaud sur la priorité de l’épargne de précaution.
    Ainsi que sur le PEE qui offre un rendement inégalé.
    De même je ne conseillerai pas le PEA dans votre optique a assez court terme.

    Par contre dans une perspective immobilier à quelques années, le PEL peux se révéler intéressant. Au moins prendre date.
    L’assurance vie peux également se révéler intéressante.
    A voir les autres aspects. La perspective d’un achat a 4 ou 5 ans ne suffit pas à définir l’ensemble du patrimoine immobilier.
    David Articles récents..Devenir financièrement autonome : mode d’emploiMy Profile

    1. @ David

      Merci d’apporter ta pierre à l’édifice.

      Je vais complètement dans le sens de ta dernière phrase : « La perspective d’un achat a 4 ou 5 ans ne suffit pas à définir l’ensemble du patrimoine immobilier. », ou du patrimoine tout court.

      Le patrimoine est un ensemble, nul doute que l’immobilier doit en faire parti. Je pense que Rwanito commence à se projeter car en plus d’un projet immobilier, il pense avec le Pea à son épargne financière. Je lui souhaite de réussir ses investissements. (Attention, il faut toujours penser long terme, car un marché immobilier ou action connaitra des crises et des embellies, le tout, c’est de ne jamais paniquer et de savoir pour quelles raisons on investit.)
      Ces deux sujets sont passionnants, il y a tellement à apprendre.

  3. Bonjour Rwanito,

    Je vais te donner quelques conseils de base car je pense que tu fais preuve d’impatience mais tu as un projet précis et ça c’est parfait pour te donner une ligne directrice.

    épargne de précaution:

    Pour commencer, tu n’as aucune épargne et quelques dettes. Ta priorité est de te constituer une épargne d’urgence pour faire face à des dépenses imprévues. Si votre situation professionnelle devient stable, il vous suffira de mettre l’équivalent de 3 mois de charges mensuelles sur des placements disponibles comme le livret A. Pour faire plus simple, tu peux mettre l’équivalent de 3 salaires net pour être plus confortable. les 3 mois correspondent en gros à la période à laquelle tu devras faire face en cas de souci en attendant que la protection sociale se mettent en route (90 jours).

    Après tu peux constituer ce que j’appelle le matelas de sécurité. C’est une notion plus subjective. C’est en fait la somme d’argent disponible en moins de 72 heures que tu penses être nécessaire pour te sentir serein financièrement. Cette somme englobe l’épargne de précaution.
    Pour certains l’épargne de précaution leur suffit largement et pour d’autre il leur faudra 5 fois l’épargne de précaution. C’est subjectif mais mentalement tu seras serein tant que tu auras cette somme là de coté.
    Pour la définir tu peux réfléchir en multiple de revenus (1 revenu annuel d’avance par exemple,….)

    Ensuite tu as un projet d’acquisition immobilière.

    Quand tu auras constitué ton matelas de sécurité, tu pourras envisager de financer ton apport en vue d’un achat immo. Etant donné le budget de ton achat, il faut viser au moins les frais d’acquisition et si tu le peux 20 % du budget. Pour les frais on peut prévoir environ 17000 € et 20% du projet 32000. sans compter les intérêt, il te faudra 200 € d’épargne par mois pour financer les 17000 €.
    Pour épargner, le support du PEL peut être une solution si tu empretes au bout mais les taux de l’épargne logement ne sont pas intéressant actuellement mais ils le seront peut être dans 7 ans.

    PEE/PERCO

    Pour le PEE/PERCO, c’est un bel avantage mais si ton employeur te verse une participation et un intéressement, tu peux abonder ces sommes dans un premier temps après avoir constituer ton épargne de précaution (la priorité n°1 aujourd’hui pour toi).

    assurance-vie

    Je comprend pas trop pourquoi tu veux ouvrir une assurance vie pour tes enfants. garde tes 50 €/mois pour épargner pour tes priorités du moment. De plus si tu décèdes, l’argent sera bloqué par le juge des tutelles.
    Il vaut mieux alors prendre une assurance-vie sur ta tete et mettre ta compagne bénéficiaire ou faire une cosouscription si vous etes marié sous le régime de la communauté avec démenbrement de la clause bénéficaire aux enfants.

    PEA

    Le PEA est intéressant pour financer un projet à moyen terme comme le tiens mais cela me parait risqué d’épargner de s’exposer aux marchés financiers compte tenu de ta situation financière. Ouvres 2 PEA pour prendre date et profiter plus tard éventuellement de cette enveloppe fiscale.

    Acquérie ton logement de suite est une idée aussi mais assures toi bien que ton banquier est ok pour te suivre dans ton projet. Vu ta situation et le contexte bancaire actuel, j’en suis pas sur.
    Il y a aussi une solution pas sans risque mais intéressante qui est le viager libre.
    Mike Articles récents..Quelles sont vos motivations pour investir?My Profile

  4. Très bons conseils pour commencer à investir ! Il faut obtenir la confiance des banquiers donc savoir bien gérer ses comptes. Ce n’est pas facile de s’y retrouver quand on est jeune mais cela s’apprend avec le temps.

  5. Ca y est, j’ai :
    – pris date pour le PEA,
    – ouvert un compte gratuit chez Boursorama,
    – rétabli tous mes abonnements (élec, internet…),
    – établi mon budget prévisionnel.
    – (et entamé les démarches avec l’administration française :)…).
    Yapluka:
    – confirmer le budget au fil des mois,
    – renflouer le livret A.

  6. @ Rwanito

    Ce qui compte, c’est bien de passer à l’action.

    Je te remercie de m’avoir contacté et d’avoir pensé à moi pour les parrainages. 😉

    Je te souhaite du courage et beaucoup de réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge