Bourse : mon Pea et ses dividendes croissants en 2013

Vous connaissez tous ma stratégie patrimoniale et plus particulièrement ma stratégie boursière. Au sein de mon Pea, chez mon courtier en ligne, j’investis régulièrement dans des actions qui servent un dividende croissant.

Vous devez savoir, avant de poursuivre votre lecture, que le dividende représente une part relativement importante de la rémunération d’une action sur le long terme.

Cette stratégie est relativement passive, souvent moins risqué et financièrement intéressante. La sélection, des actions, des valeurs, est ici très importante.

Le montant de mon Plan Epargne en Action (Pea) est pour le moment modeste, mais il a vocation à s’accroître.

On recommande souvent d’avoir une mise de départ de l’ordre de 5000 € à 15 000 € pour investir dans 5 à 8 valeurs. Cette théorie se tient, personnellement, le jour où j’ai commencé à investir, je n’avais pas cette somme. Je suis donc parti de zéro, aujourd’hui, grâce à mon épargne régulière j’ai plus de 10 000 € dans mon portefeuille. C’est réalisable par tous et j’encourage ceux qui veulent tenter cette aventure de ne pas attendre, en bourse, le temps est notre allié.

 

Les 10 actions de mon Pea distribuent toutes un dividende et pour beaucoup d’entre elles, le dividende est croissant.

 

En voici la liste :

 

  • Air Liquide : 2,50 € / action (Toutes les années paires la société distribue une action gratuite pour 10 actions détenues)
  • AXA : 0,72 € / action
  • Bonduelle : 0,38 € / action (action achetée après la période de distribution des dividendes)
  • Michelin : 2,40 € / action
  • Sanofi : 2,77 € / action
  • SIPH : 4 € / action
  • Technip : 1,68 € / action
  • Total : 2,36 € / action
  • Vilmorin & Cie : 1,65 € / action (La politique tend à évoluer vers une distribution d’actions gratuiteségalement)
  • Vinci : 1,77 € / action

 

Parmi ses valeurs, je ne suis pas certain de conserver encore longtemps Bonduelle et SIPH.

J’ai également vendu GDF Suez qui avait un rendement élevé mais sa situation, malgré une présence de l’Etat dans l’actionnariat ne me paraît pas pérenne.

Parmi ces valeurs, j’en ai deux qui sont mes favorites et qui représentent mon fond de portefeuille, (Air Liquide et Vilmorin & Cie). Ce sont deux valeurs défensives qu’il faut à mes yeux avoir, ainsi que Total et Vinci qu’il est intéressant de posséder pour leurs rendements et leurs perspectives favorables.

 

Le tableau de mes dividendes pour l’année 2012 et 2013

 

Tableau dividendes 2012

 

 

Tableau des dividendes 2013

 

Le montant de mes dividendes s’élève à 312,62 €. C’est une somme, si je ne fais rien, qu’il me sera possible de toucher à vie.

Bien sûr, je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin étant donné que mon but est de dégager plus de 10 000 € (Brut) de revenu passif en dividendes par an. L’idéal serait de le faire en moins de 10 ans, c’est un défi à relever.

Cela implique d’investir au total entre 100 000 € et 150 000 €.

Il n’y a pas de secret, pour atteindre cette somme, il va falloir jouer sur plusieurs leviers, augmenter ma capacité d’épargne (possible avec la fin des crédits immobiliers), faire jouer l’effet de levier avec le crédit peut-être et surtout développer des revenus alternatifs.

 

Perspectives et dividendes 2014 :

 

En 2014, toutes les valeurs que je cite devraient encore se trouver dans mon portefeuille sauf, peut-être, Bonduelle et SIPH. (Il faut que j’étudie un peu plus ces deux sociétés et leurs perspectives).

Avec mes économies, je devrais renforcer mes lignes au grès des fluctuations du marché.

Mes liquidités devraient se maintenir autour de 25 %, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. (Je suis bien en dessous). J’ai beaucoup réinvesti avec la chute des marchés début décembre.

Je pense, en 2014, dégager environ 500 € de dividendes sur l’année (c’est en fait un minimum). Je ne manquerai pas de communiquer avec vous mes résultats en 2015.

 

Des dividendes croissants dans mon Pea :

Sanofi, Total, Vinci, vilmorin & Cie, Technip, Michelin et Air Liquide devraient accroître le montant de leurs dividendes si on se réfère à leur historique et à leur politique vis à vis de l’actionnaire.

 

La bourse est devenue pour moi un enjeu majeur dans ma stratégie patrimoniale et dans ma quête « d’indépendance financière ».  Nul doute qu’elle continuera à avoir une place importante dans les prochaines années.

La recherche d’actions aux dividendes croissants est pour moi un gage de « sécurité », l’avenir me le dira.

Cependant, comme tout « bon investisseur », je diversifie mes placements, et l’année 2014 sera une année où l’investissement immobilier locatif prendra une place de plus en plus importante. J’ai déjà un projet en cours, je ne manquerai pas de vous en parler.

 

En savoir plus :

Le site de mon courtier en ligne : Binck.

Les sites que je consulte régulièrement pour connaître l’historique des dividendes et pour avoir une analyse des sociétés : Tradingsat et Morningstar.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPrint this pageEmail this to someone

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

25 thoughts on “Bourse : mon Pea et ses dividendes croissants en 2013”

    1. @ Jean

      SIPH est une bonne valeur, elle a servi un dividende correct ces deux dernières années. Seulement, J’essaie de me constituer un portefeuille avec des dividendes croissants. Cette valeur ne rentre pas dans ce cadre, tout simplement.

      Je vais patienter pour prendre une plus-value lorsque les cours des matières premières (caoutchouc) vont augmenter. Cela prendra du temps je pense, ce ne sera probablement pas pour 2014.
      Il est urgent d’attendre…

    1. @ Riche idée

      C’est une très bonne remarque, mes je passe déjà suffisamment de temps à suivre la bourse Française qu’il m’est pour l’instant compliqué de suivre les bourses européennes.

      Cette diversification, je la fais au sein de mon assurance-vie.

      Ps : pour un prochain commentaire, peux-tu mettre ton prénom et le nom du blog ? c’est plus sympa. merci.

    1. @ Ludovic

      Merci pour l’intérêt que tu portes à mes articles, c’est toujours plaisant de lire cela.

      Comme toi je pense que GDF peut retrouver de belles couleurs, seulement comme je le dis plus haut je recadre un peu mon portefeuille vers une stratégie de dividendes croissants.
      GDF Suez a également dans sa situation financière un ratio qui me déplait, c’est le Ratio Versement Dividende qui est supérieur à 124 % en 2013, ce n’est pas tenable à mon sens.

    1. @ Mohamed

      Des Krachs boursiers, il y en aura d’autres, c’est une certitude. Quant à ma manière de réagir, j’espère garder la tête froide et avoir suffisamment de liquidité pour acheter quand les cours seront au plus bas.

      J’espère également que j’aurais eu assez de lucidité pour comprendre (avant la chute) qu’il y a quelque chose d’anormal.

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi!
    Inutile d’attendre d’avoir 5.000 ou 10.000 € pour investir en bourse.
    Mieux vaut commencer petit que de ne pas commencer du tout!
    (mon première achat était avec 250€…)

    Pour SPIH, l’entreprise a l’air pas mal, je ne connaissais pas.

    Pour Vilmorin, j’ai choisi de ne pas l’avoir, pour des raisons éthiques.
    Mais l’entreprise parait intéressante!

    1. Bonjour Ludovik,

      je ne te recommande pas non plus GDF à l’achat, comme Arnaud je pense que les difficultés rencontrées par l’entreprise sont structurelles et qu’il s’agit aujourd’hui de récupérer ses pertes et de les investir ailleurs ou l’argent sera mieux utilisé.

      On a vu de grandes sociétés couper du jour au lendemain leur dividende pour se restructurer (et cela prend plusieurs années, immobilise ton capital tout ce temps et n’est même pas sûr de fonctionner).

      Si le marché boude l’action depuis un bon moment maintenant ça ne repartira pas à la hausse avant quelques années.

      Maxime
      Maxime@ Meilleurs Rendements Articles récents..J’ai investi sur michelin en 2014, explicationsMy Profile

  2. Bonjour Arnaud,

    il aurait été intéressant d’avoir tes PRU sur ces valeurs pour que l’on puisse comparer un peu avec nos propres PEA. Ceci dit ta stratégie est bonne avec des valeurs très peu spéculative.

    De mon côté j’ai adopté un côté un peu plus offensif en délaissant un peu les actions industrielles à fort rendement, dont le cours stagne pour l’instant et va stagner encore longtemps, pour acheter du michelin qui devrait atteindre 90€ d’ici quelques mois. J’allègerai alors pour revenir sur les pétrolières et profiter de la hausse.

    Je renforce aussi AXA qui est encore très très bon marché et dont le potentiel de hausse est vraiment très bon. Il est dans l’air du temps puisque la hausse est aux financières pour l’instant.

    Maxime
    Maxime@ Meilleurs Rendements Articles récents..J’ai investi sur michelin en 2014, explicationsMy Profile

    1. @ Maxime

      Je note pour mon prochain bilan.

      Je rejoins tes choix. Michelin me semble être une bonne valeur et elle devrait à terme être renforcée dans mon portefeuille.

      Ce que tu proposes est un rebalancement, c’est quelque chose que j’envisage une fois que mon portefeuille sera complètement tourné vers des valeurs dont le dividende est croissant.

    1. @ Julien

      Deux questions auxquelles il m’est difficile de répondre.

      Pour la première, le rendement de mes dividendes en 2013 est de 3 % environ.

      Sur 10 ans, grâce aux dividendes croissants je devrais être entre 7 % et 10 % de rendements selon les années (Distribution d’actions gratuites, tous les deux ans pour Air Liquide et Vilmorin, si j’ai bien pris mes notes.)

      Aujourd’hui, je travaille à la construction d’un portefeuille cohérent et répondant parfaitement à ma stratégie de dividende croissant.

  3. Bonjour Arnaud,

    Juste une chose que je ne comprend pas, tu dis vouloir te débarasser de certaines actions, mais dans un PEA si l’on vend, cela entraine la fermeture du PEA, non ?

    1. @ Mat

      Heureusement que vendre une action au sein de ton PEA n’entraîne pas la clôture.
      C’est à partir du moment ou tu sorts des liquidités de ton PEA que cela entraîne sa fermeture et seulement si le retrait se fait dans les huit premières années.
      Après huit ans, il est possible de faire des retraits partiels, mais il ne sera plus possible d’y placer des liquidités.

  4.  »
    Le montant de mes dividendes s’élève à 312,62 €. C’est une somme, si je ne fais rien, qu’il me sera possible de toucher à vie.
     »

    Non il ne s’agit pas d’une somme garantie. Tu toucheras forcément une somme (il y a en effet peu de risque que toutes les actions cessent de verser un dividende) mais la somme reste inconnue.
    D’ailleurs si on regarde ton article de l’an dernier http://www.avenir-plus-riche.fr/pea-bilan-2012-et-perspectives-2013-quel-rendement/ tu estimais les dividendes à 399 €
    21.65 % de baisse par rapport à une estimation ce n’est pas rien.
    Lorsque l’on fait un bilan c’est aussi l’occasion de comparer ce bilan avec ses estimations. Alors comment expliques-tu ces 21.65% d’écart ?
    Didier Articles récents..Pourquoi Nour-Eddine doit acheter du Duflot !My Profile

    1. @ Didier

      Tu as tout à fait raison, si je publie mes performances, c’est pour être transparent avec les lecteurs, mais aussi pour montrer que l’erreur est possible et évidente.
      D’écrire, de tout noter est aussi un moyen que je me donne pour progresser et pour analyser mes erreurs.

      Dans l’exemple que tu cites, j’étais au tout début de la reprise de mes investissements (en bourse) et je me considère toujours comme un débutant (peut-être plus éclairé aujourd’hui), et l’écart que tu donnes de plus de 21 % s’explique : je pensais qu’Air Liquide accordait une action gratuite tous les ans, en fait, c’est tous les deux ans. Je réoriente mon portefeuille vers des actions aux dividendes croissants alors qu’au commencement, j’étais parti sur des actions au rendement élevé. (Mes lectures sur le sujet, m’incitent à me réorienter vers cette stratégie, donc un rendement moins important que prévu aujourd’hui, mais demain, il devrait être bien meilleur).
      Je n’ai également pas placé autant que je le souhaitais sur mon PEA. Une partie de mon épargne sert à financer un projet immobilier (achat de garage).

      Pour qu’il n’y ai pas d’amalgame, je n’écris pas pour me poser en donneur de leçons, mais plus dans l’optique de laisser la trace d’une personne qui cherche à gagner en indépendance financière grâce à l’épargne, à l’investissements et à un effort constant de formation.

      Merci pour ce commentaire qui nécessite quelques recherches, j’apprécie.

  5. Article intéressant mais petite erreur dans la rédaction concernant Air Liquide. Vous écrivez « Air Liquide : 2,50 € / action (Toutes les années paires la société distribue une action gratuite pour 10 actions détenues si vous les possédez depuis plus de deux ans) »

    L’attribution des actions gratuites n’est pas liée à l’ancienneté de la ligne de titre possédée, pour 2014 l’attribution est faite le 2 Juin sur la base de la ligne en portefeuille le 30 mai.

    >>Il faudrait donc écrire : »Air Liquide : 2,50 € / action avec un bonus : toutes les années paires la société distribue une action gratuite pour 10 actions détenues avec une majoration de 10% du nombre d’actions gratuites et du montant du dividende (si vous les possédez depuis plus de deux ans) »

    1. @ Mathias

      Effectivement tu as raison, je suis allé vérifier sur leur site. Merci à toi, cette information à son importance.
      J’ai corrigé l’article.
      Voilà ce que air liquide publie sur son site :

      « L’attribution d’actions gratuites est une occasion de voir s’étoffer votre portefeuille dans le temps. Outre la distribution de près de 50 % de ses bénéfices aux actionnaires, Air Liquide reverse une partie de ses réserves sous forme d’actions gratuites, en proportion du nombre de titres déjà détenus. Les actions gratuites ont les mêmes droits de vote, de dividende et de prime de fidélité que les actions dont elles sont issues.

      10 % d’actions gratuites en plus

      Si vous détenez vos actions au nominatif depuis plus de deux années civiles pleines, la prime de fidélité vous donne droit à une majoration de 10 % du nombre d’actions gratuites attribuées.

      Comment se calculent les rompus ?

      Si le nombre d’actions que vous détenez n’est pas un multiple de la parité de l’opération d’attribution, vous recevez en espèces la fraction de l’action ne pouvant être distribuée, appelée « rompu ». Les rompus entrent dans le total des cessions pour l’imposition des plus-values, les sommes perçues étant imposables dès le premier euro. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge