Comment gérer une assurance-vie multisupport ?

Cette question est celle que se pose de nombreux lecteurs…

Comment gérer une assurance-vie multisupport ? Une question, qui, à première vue, semble simple pour ceux qui connaissent le fonctionnement de l’assurance-vie. Une question au contraire qui est bien compliquée pour les personnes habituées au zéro risque « relatif » du fond en euros. Fond, qui, il faut bien l’avouer ne rapporte plus grand-chose.

 

Gérer une assurance-vie multisupport ne veut pas dire recourir obligatoirement aux unités de compte (UC).

 

L’assurance-vie est encore un bon placement. Je le pense sérieusement, malgré certains de mes articles qui peuvent laisser penser le contraire. L’assurance-vie est réellement un outil toujours d’actualité pour se constituer un patrimoine.

Il est aujourd’hui, évident, qu’il ne faut pas ouvrir un contrat dans sa banque traditionnelle ou chez un assureur non-spécialisé, mais bien vers des contrats en ligne qui ont un historique performant sur le moyen / long terme.

Le taux du fond en euro, pour les meilleurs contrats (avec des taux supérieurs à 2,3%), peut encore offrir, « sans risque », un rendement bien supérieur à l’inflation ou encore au sacro-saint Livret A (0,75%).

Pour cette raison, je recommande très souvent des contrats polyvalents comme celui de Fortuneo ou encore de son concurrent Boursorama ( je parle dans ce blog de mon expérience, j’ai un contrat chez fortunéo depuis 2008 et j’en ai ouvert un il y a environ deux ans chez Boursorama). Deux contrats largement plébiscités par la presse spécialisée.

Vous le savez surement, mais un contrat multisupport peut se gérer uniquement avec un fond en euros. Nul besoin d’avoir des unités de compte et de prendre des risques (même si sur du long terme, il peut être envisagé d’en introduire).

Le fond en euros reste selon moi une alternative toujours intéressante pour avoir une épargne de précaution avec une rémunération, je le répète, supérieure au livret A.

Si les assureurs vous poussent à choisir des UC, c’est que cela est aussi plus rémunérateur pour eux, donc plus chargé en frais pour vous. C’est vrai que sur du long-terme, on peut, malgré les frais, et de manière passive, si on choisit bien ses UC et avec un investissement régulier, espérer avoir un bon rendement sur son contrat.

 

Pour gérer un contrat d’assurance-vie multisupport, il vaut mieux cibler et comprendre quelques points essentiels.

 

Un contrat multisupport, est un outil incroyable par ses possibilités et par sa fiscalité. Il permet, non seulement, d’investir dans un simple fond en euros, mais il ouvre la possibilité d’investir dans des SICAV et des SCPI…

Gérer son contrat :

  • sur du court terme, on utilisera uniquement le fond en euros.
  • sur du moyen terme, on placera 70 à 80 % de son argent sur un fond en euros et 30 à 20 % sur des UC.
  • sur du long terme, il est possible d’envisager 60 à 70 % de son épargne sur des UC et des SCPI (objectif 20 ans ou épargne pour la retraite). Attention : toutes les UC ainsi que toutes les SCPI, ne se valent pas. Les frais peuvent plomber votre rentabilité (frais de gestion, mais aussi sur-primes…). Faire piloter son contrat peut revenir également très cher, méfiance. Pour sélectionner ses UC, regarder le site morningstar, une vraie mine d’informations pour tous les investisseurs.

 

Comment moi-même, je gère mes assurances-vie ?

 

Je les gère très simplement, aujourd’hui, mais cela n’a pas toujours été le cas. Mes contrats sont en grande majorité sur des fonds en euros, même si je gère mon épargne pour du long terme.

Pourquoi ?

J’ai pris l’option de gérer moi-même le risque. Oui, j’ai des assurances-vie et oui, je prends quand même des risques en bourse, mais uniquement via mon PEA et mon Compte-titre. Pour cela, j’ai choisi le courtier en ligne qui me correspond le mieux, avec des frais maîtrisés une tarification simple et une sécurité importante.

Ainsi, j’ai une plus grande maîtrise du risque.

J’investis en direct sur de belles actions, qui ont, selon mes critères beaucoup de potentiel sur du long terme. Je vous invite à regarder mes actions et mes bilans dans ma catégorie PEA et COMPTE-TITRE, j’essaie d’y être le plus transparent possible.

 

Si j’ai pris la décision de gérer mes actions en direct et plus via des UC sur mon assurance-vie, c’est que je me suis rendu compte des frais prélevés sur mes contrats.

Même si j’estime avoir les meilleurs du marché. Je trouve les frais toujours trop élevés par rapport à la performance apportée. Les frais sont prélevés quoiqu’il arrive, que la performance soit positive ou négative. Ce n’est pas le cas avec mon Pea et mon Compte-titre (avec mon courtier, je n’ai aucun frais de garde).

Je reconnais, malgré tout, qu’il est confortable d’investir dans le cadre d’une assurance-vie sur des UC, notamment quand l’on souhaite se diversifier sur certaines régions du monde. Je pense ici, à MAGELLAN C pour les pays émergents.

Vous savez maintenant comment j’intègre l’assurance-vie dans la gestion de mon patrimoine. Et vous, quels sont vos choix ? Préférez vous la sécurité du fond en euros ou êtes vous un fervent investisseur dans les UC proposées dans le cadre de votre contrat ? Peut-être comme moi, vous préférez investir en bourse uniquement via un Pea et/ou un compte-titre ?

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPrint this pageEmail this to someone

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

4 thoughts on “Comment gérer une assurance-vie multisupport ?”

  1. Bonjour,
    Même choix pour moi.
    Je consacre l’assurance vie principalement aux fonds euros.
    Je m’autorise juste 2 cas d’exceptions :
    -> Les fonds pour le fun (parce que j’avais envie)
    -> les fonds difficilement accessible autrement (fonds émergent, obligation, …)

    1. @ David

      Je pense que tu es pour beaucoup dans ma réflexion sur le sujet.
      Tes nombreux commentaires et échanges m’ont permis de me poser les bonnes questions.
      Au plaisir,
      Arnaud

  2. Bonjour,
    J’utilise mon assurance-vie pour pouvoir diversifier mon capital.
    Une part en fond euros, une part en UC pour dynamiser mon capital et une part en scpi.
    Cela représente environ 70-30 en faveur des UC et SCPI. Je possède également des actions en direct.
    Toute cette répartition est dans l’objectif d’un placement à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge