Mon système financier, mon indépendance financière

 

Rêver d’être indépendant financièrement, c’est bien. Mettre en place un système pour y parvenir, c’est mieux. Le faire seul c’est bien sur possible, le faire avec l’aide d’un coach, pourquoi pas. Attention à bien le sélectionner.

Je mène mon projet de manière autonome, je me sens assez motivé pour y parvenir. Je me forme grâce à des livres et grâce à mon bon sens.

Un point important à aborder pour devenir financièrement indépendant, c’est de savoir précisément où l’on va.

Tracer les grandes lignes de son projet est essentiel avec l’envie de toujours voir plus loin.

 

Un système financier

 

La genèse de mon projet :

 

En septembre 2010, j’ai eu un déclic, j’ai compris que j’avais en moi un grand désir d’indépendance.

Un désir d’indépendance financière, cette dernière est indispensable à mes yeux pour avoir une plus grande liberté de penser et d’agir.

Il est toujours plus facile d’évoluer professionnellement et personnellement quand on ne dépend pas que de son seul salaire.

Générer des revenus alternatifs, permet d’envisager une coupure dans sa carrière pour réussir un projet personnel (Voyage, création d’entreprise…), et voir la vie autrement.

 

N’avez-vous pas envie de voir la vie autrement, d’éclaircir votre horizon ? Gagner plus d’argent ?

 

Concrètement, comment parvenir à ce début d’indépendance en partant de rien ?

 

Oui je pars de rien, je n’ai pas reçu un héritage d’un oncle en Amérique, je n’ai pas de cagnotte au fond de mon jardin.

Je fais un constat, en tant que salarié, père de famille (3 enfants), j’ai le désir de devenir indépendant financièrement. Ce désir peut aux yeux de nombreuses personnes être fou, inatteignable, mais plus j’avance plus j’y crois.

Je tente de construire mon indépendance en changeant mon état d’esprit, en changeant la perception que j’ai de l’argent et en étant discipliné et tenace dans mon/mes projet(s).

 

Mon plan d’action est pourtant tellement simple que très peu sont capables d’en comprendre la portée :

 

  • Je lis des livres sur les finances personnelles, sur la gestion de patrimoine, sur la psychologie, voire même sur de la philosophie. Ces lectures m’aident à comprendre le monde qui m’entoure et à analyser mon comportement. Mon esprit change car je sais maintenant, avec deux années de recul, que je suis dans le vrai. Changer son comportement, son rapport à l’argent est une étape clé à côté de laquelle il ne faut pas passer.

 

  • J’économise tous les mois 20 % de mon salaire que j’investis principalement en bourse, via un PEA et une Assurance-vie.

 

  • Je développe mes revenus, par la bourse, mais aussi grâce à mon blog. L’immobilier interviendra dans cette stratégie le jour où l’occasion se présentera.

 

 

Les chiffres clés :

 

  • 20 % de mes revenus, c’est environ 450 €/mois d’épargne.
  • Dans 10 ans, soit à mes 46 ans, serais-je indépendant financièrement ?

 

Je pars dans ma base de calcul avec 14 000 € que j’ai déjà économisé grâce à cette méthode.

 

450 €/mois à 5 % pendant 10 ans, c’est 91 818 € sur mes contrats (Au bout de 20 ans, ce sera 219 308 €), soit un revenu annuel avant impôts au bout de 10 ans inférieur à 5000 €, soit 416 €/mois (au bout de 20 ans 913 €/mois). Indépendance financière impossible, mais revenus intéressants.

 

450 €/mois à 10 % pendant 10 ans, c’est 125 801 € (Au bout de 20 ans, ce sera 416 952 €), soit un revenu annuel au bout de 10 ans de 12580 € avant impôts, soit 1048 € / mois (au bout de 20 ans, 3474 €/mois) . C’est un petit smic, Indépendance financière impossible, mais un revenu très intéressant.

 

450 €/mois à 15 % pendant 10 ans, c’est 173 175 € (au bout de 20 ans, c’est 818 950 €, soit un revenu annuel au bout de 10 ans de moins de 26 000 € avant impôts, soit 2164 €/mois (au bout de 20 ans, 10 236 €/mois). Indépendance financière possible, mais performance très difficile à atteindre pour la majorité d’entre nous.

 

 

Le premier constat que je peux faire, c’est qu’en 10 ans, il est extrêmement difficile de devenir financièrement indépendant avec cette seule méthode. Par contre, l’hypothèse une, qui est un minima, pourra apporter un complément de revenu sympathique. L’hypothèse deux et trois ne sont pas impossible si la bourse se comporte à merveille sur cette période, mais ne rêvez pas, la situation ne pourra pas être pérenne.

 

Je constate que sur la blogosphère, on vend beaucoup de rêve, personnellement, je crois mon objectif possible, mais au moins sur 15 voire 20 ans en épargnant plus et en développant mes revenus.

 

Dans 15 ans je dois pouvoir être indépendant financièrement. Comment ?

 

  • Mes placements financiers doivent me rapporter 6 % net / an. Je dois placer pour cela, dès aujourd’hui, 582 €/mois. C’est envisageable, car aujourd’hui, je gagne plus de 132 € grâce à la publicité sur mon blog. (132 € + 450 = 582 €) Revenu escompté 1000 € / mois dans 15 ans.
  • Mon blog, dans 15 ans, pourrait me rapporter un minimum de 500 € / mois.(Fourchette basse)

 

Soit dans 15 ans, un revenu possible de 1500 €/mois, je pense que ce sera plus, mais un objectif modeste me permettra également de garder ma motivation.

Soyons franc, je ne pense pas m’arrêter de travailler à ce moment là, mais ce sera une possibilité. Par contre, j’aurais un complément de revenu très appréciable.

 

Un constat intéressant, si depuis plus de deux ans maintenant, je n’avais pas entrepris cette démarche, (bourse, assurance-vie multisupport, et blog) j’aurais dans 15 ans en plaçant 100 € / mois (ce que je faisais avant), soit 4,3 % de mes revenus, la somme fantastique placé à 3 % en moyenne sur mon fond sécurisé de mon assurance-vie, la somme de 26 263 €.

Mes outils pour réussir :

 

Je sais, je ne vous fais pas rêver, mais c’est une méthode compréhensible et applicable par tous. La seule différence se fera dans 15 à 20 ans quand ceux qui auront appliqué cette méthode ou une autre dégageront des revenus alternatifs à leur salaire et pourront voyager ou mettre en œuvre des projets qui leurs tiennent à cœur.

Plus on commence jeune, plus on a de chances de réussir, mais on en a rarement la maturité.

Ne faites pas comme la plupart des gens qui attendent un jour une grosse somme qui ne viendra peut-être jamais, alors que cette somme, il est au final, avec un peu de discipline et beaucoup de motivation, si simple de se la créer.

 

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPrint this pageEmail this to someone

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

18 thoughts on “Mon système financier, mon indépendance financière”

  1. Intéressant. Avec ces chiffres on se rend bien compte que si on ne prend pas un minimum de risques l’enrichissement par capitalisation est long long! Il faut compter 20 ans avant de pouvoir en tirer quelque chose d’intéressant.

    Sachant que l’espérance de vie d’un homme est d’un peu moins de 80 ans qu’on consacre environs 20 ans à notre éducation soit 1/4 de notre vie, on travaille 20 ans pour économiser soit encore 1/4. Sachant qu’avant d’avoir le salaire permettant économiser et l’occasion d’économiser (salaire débutant faible, achat d’une petite voiture, installation en appartement…) et de se rendre compte qu’adopter une stratégie d’indépendance financière peu être intéressant, il y a bien 10 ans de passé soit 1/8 d’une vie. Enfin malheureusement les 10 dernières années de notre vie ne nous permettent pas de profiter correctement de notre capital soit encore 1/8.

    On se rend compte qu’on profitera réellement de cet enrichissement que 25% de notre vie soit 20 ans. Alors oui c’est pas mal mais je pense qu’il y a des moyens de s’enrichir bien plus rapides. Notamment l’entreprenariat. Il y a pas besoin de créer une entreprise proposant des produits hypers compliqués pour gagner. Quand j’entends mon ami expert comptable me dire combien le kebab du coin se met dans la poche, c’est à se demander pourquoi je continue mes études!

    Bref, tout ça pour dire que l’enrichissement par capital c’est bien mais c’est long, et qu’il vaut mieux avoir beaucoup au départ que de commencer très bas et que si on n’a que très peu au départ, on n’a rien à perdre à se lancer dans une entreprise. Mais ce n’est que mon point de vue, et je lis ton blog régulièrement.

    1. @ Jérôme

      Ton analyse n’est pas mauvaise, mais ce n’est pas un sacrifice que de gérer son budget pour dégager de l’épargne. Il faut juste faire des choix.

      Devenir entrepreneur est une excellente méthode pour être indépendant et être son propre patron, gagner beaucoup d’argent, c’est moins sûr.

      Ce que je défends sur ce blog, c’est de dégager des revenus passifs et alternatifs, c’est comprendre comment fonctionne l’argent.

      Je veux encourager les lecteurs à prendre soin de leurs finances pour pouvoir dégager un maximum d’épargne pour pouvoir sur du long terme avoir un revenu passif non négligeable.

      Le blog est mon exemple, il est très personnel et je tente d’être transparent. Je crois qu’il me sera possible dans 10 ans, soit à mes 46 ans, de faire un bilan positif, voire très positif de cette aventure.

      Ce que je peux ajouter, c’est que depuis que j’entreprends cette démarche, ma vie a changé. L’impact psychologique n’est pas négligeable. La finance personnelle avec un peu de développement personnel a apporté certainement plus de sérénité dans ma vie.

    1. @ Yoyo

      Justement, aujourd’hui l’immobilier est à mon sens le meilleur moyen de perdre de l’argent, sauf peut-être à envisager un investissement sur 30 ans, mais le perspective est trop lointaine.
      Je ne dis pas que d’ici quelques années (3 à 4 ans) si les prix baissent, ce que je pense, je ne me lancerai pas dans l’achat de plusieurs biens.

  2. je vois bien comment cela fonctionne, mais voyez-vous je pense que c’est bien au tout début que ce système pose problème pour un bon nombre de personnes. Quand il faut commencer par économiser 20% de son salaire. Du moins , de mon point de vue 😉

    1. @ Pierre

      Et pourtant …, c’est par ça que tout commence.

      La spirale vertueuse peut se mettre en place et quand on commence, qu’on se discipline que l’on travaille sur soi, on se rend compte que cette méthode est un excellent début.
      Les efforts fournis deviennent, avec le temps, de moins en moins contraignants.
      Cela fait un peu plus de deux que j’avance et je me rends compte que 20 %, c’est le bon pourcentage pour avoir du résultat.

    2. Bonjour Pierre et Arnaud,

      Comme on le voit dans l’article, c’est l’épargne qui est la base de l’enrichissement. Sans épargne, pas de possibilité d’investir.
      Comme le dit Arnaud, il s’agit de discipline. Ca vient en pratiquant, en commençant par économiser un peu, puis plus, et on se prend même au jeu. Ca devient un challenge.
      Quand on est jeune avec peu de revenus, on ne peut souvent pas économiser 20%,l’important est d’économiser ce qu’on peut. Ainsi, on prend le pli.

      Mais en effet, ça pose problème à beaucoup de gens, c’est sûrement pour cela que tout le monde n’est pas riche 😉
      Aurore Articles récents..Remboursement de mon prêt immo : réduire la durée ou les mensualités ?My Profile

  3. Bonjour,

    Il me semble qu’il y a une gradation progressive dans l’ordre que chacun doit prédéfinir au regard de son propre cas personnel: 1 )S’enrichir / 2)Devenir financièrement indépendant / 3) Être riche ….

    Pour ma part le point 1 est une chose sur laquelle je me focalise.
    Il y a une vidéo assez inspirante à ce sujet sur le Net d’un prof d’une école supérieur de commerce

    « Christophe Thibierge | Comment s’enrichir paresseusement?  »

    http://www.youtube.com/watch?v=WozAF9IbY6o

    1. @ Sebas

      Merci pour le lien.
      J’ai écouté la vidéo et je vous encourage à le faire.
      A quelques détails près, je m’efforce d’appliquer ces conseils et les résultats sont visibles.

  4. Bonjour,

    Il y a urgence à éduquer nos enfants sur une gestion financière intelligente.
    Je vais le faire pour ma fille, mais cela devrait être fait de la seconde à la terminale (1 heure par semaine ou tous les 15 jours).
    Les enfants sont souvent plus attentifs aux conseils des autres (profs) et bien souvent ils répètent ces conseils à leurs parents qui en ont parfois bien besoin.

    Alex

    1. @ Alex

      Je te rejoints, quel dommage de ne pas avoir une éducation financière à l’école.
      Récemment nos politiques ont évoqué le souhait de faire découvrir l’entrepreneuriat à l’école alors pourquoi apprendre le fonctionnement de l’économie et d’apprendre à épargner / investir ailleurs que sur un livret A. Ce serait plus productif pour l’économie et plus intéressant pour l’épargnant.

  5. Bonjour Arnaud,

    Merci de dévoiler votre système pour devenir indépendant financièrement à terme.

    Quand vous dites qu’il faut commencer tôt je suis entièrement d’accord avec vous. J’ai 18 ans et je place chaque mois 50 euros sur un livret A et 50 euros dans une assurance vie. En parallèle de mes études j’ai également comme objectif de gagner de l’argent avec mon blog (je viens de le créer) et d’écrire des ebooks pour générer des revenus passifs (j’ai dans ce deuxième cas investi dans une formation me permettant notamment de publier un ebook sur le kindle sans même avoir écrit une ligne).

    Il reste plus qu’a comme on dit 🙂

    A bientôt,

    Mathieu

  6. Les chiffres du début sont faux.
    Soit en 10 ans à 450€/mois :
    5% => 71317
    10% => 94668
    15% => 126086

    Soit pour le meilleur des cas 7952€/mois en euros de 2033. CaD en comptant 2% d’inflation par an un équivalent de 5484€ actuels/mois.

    Ce qui reste amplement satisfaisant, à condition d’arriver à 15%/an sur 20 an sans défaillir.

    1. @ Akza

      Les chiffres sont bons, il faut intégrer dans ton calcul les 14 000 € de départ.
      Merci de prendre le temps de vérifier, une erreur est toujours possible.

  7. « Je pars dans ma base de calcul avec 14 000 € que j’ai déjà économisé grâce à cette méthode. »

    Pardon j’ai oublié ce paramètre :p Tes chiffres doivent être bons je revérifie pas ^^

    C’est important car comme le soulignait justement Jérôme en partant de rien c’est très long. Il vaut mieux un effort d’épargne très très important au début et moindre par la suite dans la mesure ou l’on arrive à avoir un rendement >5%

  8. Bon, puisque tu m’as demandé de revérifier, j’ai refait les calculs :
    A 10 ans

    5% => 102079
    10% => 142440
    15% => 198871

    En fait ça dépend si tu comptes l’épargne au mois par mois, tout au début ou tout à la fin d’année par rapport aux intérêts induits. J’ai compté les intérêts sur année pleine comme si tu versais ton épargne au premier janvier.

    Pour ma part pour tenter de devenir indépendant financièrement je place 25% de mon salaire en épargne et je suis accédant à la propriété, biais par lequel je capitalise en supplément 20% de mon salaire.

  9. Bonjour merci pour cet article.

    Je suis bien d’accord, en mettant chaque mois une partie de ses revenus de côtés, on s’enrichit. Le but n’est pas nécessairement de devenir rentier, mais avec quelques centaines d’euros de reevenu alternatif: dividente, immo, … ça fait déjà une sacrée différente.

    Je conseille à tout le monde de faire ce petit jeu avec Excel: que se passe-t-il si j’investis autant chaque mois pendant x années aevc un rendement de y…

    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge