+ 12 %, performance de mon PEA en 2016

Il est de coutume en début d’année de faire un bilan de ses investissements.

Je ne vais pas déroger à la règle en ce début d’année 2017.

J ‘en profite au passage pour vous souhaiter une excellente année.

Vous allez connaître ici le bilan de mon PEA sur l’année 2016 et mes perspectives pour l’année 2017, en toute transparence. C’est un exercice que je fais depuis quelques années et qui est indispensable pour progresser.

J’ai commencé début 2012 avec 0 €, aujourd’hui, au 01 janvier 2017, mon PEA totalise 19274,50 €. Mon épargne cumulée depuis mes débuts est de 13666,92 €, soit une plus-value théorique (dividendes compris) de 5607,58 €, soit plus de 41 % en 5 ans.

Il faut comprendre également que je n’ai pas investi 13666,92 € début 2012, c’est le fruit d’une épargne régulière qui a alimenté mon PEA au fil des ans.

Si je n’avais pas entrepris cette démarche de gagner un peu plus « ma liberté financière», je serais toujours à 0 €, aujourd’hui.

Vous allez connaître ici le bilan de l’année 2016, de mes choix boursiers, voir si ma performance est meilleure que celle du CAC 40 (en fait, je m’en moque un peu), voire si la bourse est un investissement rentable ? Risqué ? Compliqué ?

J’investis, en espérant, au pire, conserver mon capital, et au mieux, le faire croître.

Ce que je souhaite réellement, c’est percevoir des dividendes qui devront augmenter année après année et qui a terme me serviront de revenus complémentaires.

 

Les performances du CAC 40 GR et du CAC 40 sur l’année 2016, du 31/12/2015 au 02/01/2017 :

 

Le CAC 40 GR et le CAC 40 sont les deux indices qui parlent le plus aux investisseurs quand on investit sur le marché français. Pour permettre aux lecteurs du blog de faire des comparaisons, je compare souvent mon portefeuille à ces indices.

Le CAC 40 GR (indice incluant les dividendes) a augmenté de + 9,33 % en 2016 (source euronext) (http://www.boursedeparis.fr/products/indices/QS0011131834-XPAR/quotes)

Le CAC 40 a, quant à lui, augmenté, grâce à un rallye de fin d’année de + 5,29 % en 2016 (source yahoo finance)

Si on prend ces données, c’est une belle année pour les investisseurs, mais elles ne reflètent absolument pas la volatilité que nous avons connue, ni la rotation sectorielle qui a eu lieu.

 

Quelle est la performance de mon portefeuille (PEA) depuis sa naissance (+ 41 %) ?

 

Mon portefeuille totalise au 02/01/2017 un total de 19274,50 €, soit une plus-value de plus de 5607,58 € en 5 ans, soit une hausse de mon portefeuille de plus de 41 %.

Comme je le dis plus haut : « Il faut comprendre également que je n’ai pas investi 13666,92 € début 2012, c’est le fruit d’une épargne régulière qui a alimenté mon PEA au fil des ans.»

Un horizon de placement de 5 années reste court, et je ne vais certainement pas me réjouir d’un tel résultat.

J’investis pour le très long terme, pas pour 5 ou 10 ans.

Pour votre information, sur la même période, le CAC 40 a progressé de + de 56 % et le CAC 40 GR de + 83 %.

 

Quelle est la performance de mon PEA sur l’année 2016 (+ 12 %) ?

 

Aperçu de mon compte Binck au 01/01/2017 (documentation Binck ici)

pea-au-01-janvier-2017

 

Mes 8 actions au 01/01/2017

 

pea-au-01-janvier-2017-mes actions

 

Au 31/12/2015, mon portefeuille affichait au compteur, la somme de 16705,75 €. Au 31/12/2016, il affiche la somme de 19274,50 €, soit une progression de 2568,75 €.

Sur cette somme, il y a 500 € d’épargne supplémentaire, je retire donc 500 à 2568,75 €, ce qui donne 2068,75 € de plus-value sur l’année soit une progression de + de 12 % sur l’année.

 

Mes valeurs pour débuter 2017 : 

 

  • Air liquide
  • Axa
  • Danone
  • Iliad
  • Orpéa
  • Rubis
  • Total
  • Vilmorin & Cie

 

Montant des dividendes perçus en 2016 :

 

Dividende PEA en 2016

 

L’année 2016, ne m’aura pas permis de faire mieux que celle de 2015. Mon objectif est pourtant bien d’augmenter tous les ans le montant de mes dividendes.

Fin 2015, j’avais touché 564,64 € sur mon PEA.

Fin 2016, le montant de mes dividendes sur le PEA était de seulement 499,48 €.

Cette baisse s’explique par le dividende de l’action Vilmorin qui a chuté et par l’absence d’action gratuite.

Air Liquide n’a pas non plus versé d’action gratuite alors que j’avais prévu cet événement dans mes prévisions.

 

Petit historique des dividendes depuis l’origine :

 

  1. 2012 : 163 € de dividendes
  2. 2013 : 312,62 € de dividendes
  3. 2014 : 518,66 € de dividendes (j’y avais inclus les actions gratuites d’Air Liquide)
  4. 2015 : 564,64 € de dividendes (j’y avais inclus les actions gratuites de Vilmorin)
  5. 2016 : 499,48 € de dividendes.

 

Ce que l’on peut déduire de cet aperçu, c’est que si on retire les actions gratuites, mon dividende croît année après année.

 

Que faire en 2017 en bourse ?

 

Quelques lignes pour vous présenter ma stratégie à venir pour 2017.

Il ne va pas y avoir de révolution dans mon portefeuille. On trouvera probablement (je n’aime pas les certitudes en bourse) toujours du Air Liquide, du AXA, du Rubis, du Danone et du Total. Je souhaite également réintégrer Vinci.

C’est une base assez solide avec des dividendes au rendement encore sympathique et souvent croissant (j’adore les dividendes croissants).

Renforcer ces quelques lignes sera l’un de mes objectifs. Ensuite, il me faudra trouver une ou deux valeurs de croissance qui devraient sur-performer le marché. Cependant, ce n’est pas là où je suis le plus fort. Pour cette raison, j’ai sélectionné Orpéa et Iliad. Concernant Vilmorin, je me refuse de perdre de l’argent sur cette valeur, j’attends que le secteur se réveille.

Cette année sera encore volatile, même si la visibilité s’améliore, les spécialistes sont optimistes, c’est ce qui me rend méfiant. Cette année encore, j’achèterai des valeurs que je comprends et que je suis prêt à garder de nombreuses années. Je n’investirai que l’argent dont je n’ai pas besoin pour vivre. Ces recommandations « personnelles » sont basiques mais indispensables pour traverser les périodes difficiles.

 

Comment s’est déroulée votre année sur les marchés, et quelles sont vos perspectives ?

Et vous quelles sont les valeurs que vous souhaitez conserver ou intégrer dans votre portefeuille ?  Voyez-vous un avenir en bourse en 2017 ou orientez-vous vos investissements vers de l’immobilier ou autre chose (perso je vais orienter une grande partie de mes économies pour financer un beau voyage en famille) ?

Donnez moi des idées et donnez en aux lecteurs. Votre avis nous intéresse.

Allez !!! je compte sur vous, on se retrouve dans les commentaires… pour en discuter.

Arnaud

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPrint this pageEmail this to someone

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

15 thoughts on “+ 12 %, performance de mon PEA en 2016”

  1. Bonjour Arnaud,
    Comme la plupart des investisseurs, j’ai été un peu hors des marchés en restant liquide et en attendant un point d’entrée à partir d’avril qui n’est jamais venu. En effet, c’est à partir d’avril que j’avais des liquidités à investir mais je n’ai pas réussi à timer le marché.
    Normal me direz vous. bref, je reste prudent pour 2017 comme vous en me méfiant des ânes- alystes. 🙂

    1. @ Chenef

      Je ne cherche pas à avoir le meilleur timing pour investir. Comment connaître le meilleur moment ? C’est impossible pour moi.
      J’opte pour l’investissement régulier en tentant un relatif équilibre entre mes lignes.

      Le risque !! je considère qu’il est modéré grâce à ma sélection d’actions. Les valeurs que j’ai dans mon portefeuille ou dans mes portefeuilles sont de grande qualité, elles devraient toujours exister dans 20, 30 ans ou plus, c’est important pour moi.

      Au plaisir,
      Arnaud

  2. Bonjour,
    Pour mon portefeuille, difficile de faire un suivi.
    Entre le PEA, le PEA-PME, le CTO et les actions en nominatifs purs, c’est un peu éclaté.
    Surtout que j’ai pas mal réinvesti cette année, donc faudrait que je fasse le point ligne par ligne, et j’ai la flemme! 🙂

    En 2016, quelques évènements majeurs sur mon portefeuille :
    -> Le début d’un investissement récurent en tracker. Simple pratique, sans effort
    -> Le renforcement majeur d’Air liquide passé de 3 actions à 13 (chute du cours + augmentation de capital)
    -> L’internationalisation du portefeuille via des actions américaines.

    2017 commence également fort avec le recentrage de l’AV sur les obligations.
    Les seuls supports actions en AV seront donc en mandat de gestion.
    Le recentrage est lié à l’introduction des trackers en PEA qui remplaceront les fonds UC de l’assurance vie.
    Jackpot de l’opération, les fonds UC vendu avaient des plus value non négligeable.

    Ensuite, je continue ma politique actuelle : je liquide les lignes qui ne m’intéresse plus et/ou ont atteint leur objectif, et je renforce les valeurs qui m’intéresse.
    Reste à trouver la réponse à une question qui me bloque, que faire d’une ligne que je juge viable, dont la croissance me semble crédible mais qui est déjà à 150% de plus value ?

    Pas si simple de gérer un portefeuille au final! 😉

  3. @ David

    Tu devrais faire un point sur tes investissements, c’est intéressant et cela force à avoir une relative rigueur et de savoir si cela vaut la peine de passer du temps à sélectionner des actions.
    De plus, savoir que ses choix sont plus intéressants que de placer son argent sur un livret est déjà pas mal et motivant.

    La solution quand on ne souhaite pas faire de bilan, c’est de choisir une poignée de valeurs triées sur le volet (des actions qui versent un dividende croissant par exemple), d’investir régulièrement dessus et de faire le point dans 20 ou 30 ans. C’est d’ailleurs certainement le meilleur moyen de réussir en bourse, j’en suis convaincu, être actif n’est vraiment pas un gage de performance.

    Concernant l’internationalisation de ton portefeuille, je ne peux qu’acquiescer, je publierai d’ailleurs bientôt un bilan de mon compte-titre investi uniquement (pour l’instant) en valeurs américaines.

    L’assurance-vie me sert aujourd’hui pour le financement de voyage, donc aucun risque, je suis maintenant 100% fond en euros alors que j’étais en UC pendant longtemps.

    A bientôt,
    Arnaud

    1. @Arnaud, en fait, sans faire un suivi détaillé, à la longue, je remarque un point.
      Je m’en sort bien mieux avec les lignes que je choisi moi-même, que quand j’investis sur un conseil (dernier conseil suivi, les foncière américaines, je suis en négatif sur toutes ces lignes).

      Pour le suivi je le fait avec mon relevé patrimonial mensuel. C’est plus général, mais pas moins utile.
      Après, pour être honnête, j’ai une liste d’action à analyser, et je n’arrive pas à dégager du temps pour l’analyse.
      Au final, pour prendre en compte le manque de temps, j’ai maintenant un flux d’environ 1200€ d’investissement automatique (900 en trackers, variable selon le cours, et 250 en AV sous mandat)
      Ca limite mes risques d’erreur! 😉
      En parallèle, je choisi toujours dividende en action, comme ça je grossi progressivement sans effort.

  4. Bonsoir Arnaud,

    Excellente année 2017 à toi aussi et merci encore une fois pour ta transparence dans le suivi de tes portefeuilles.

    Je constate que nous avons maintenant 5 valeurs en commun dans nos PEA respectifs (Air Liquide, Danone, Orpea, Rubis et Total). J’ai aussi une belle ligne de Vinci (une autre de mes valeurs de rendement préférées) mais avec un PRU très inférieur au cours actuel et je ne sais pas si j’achèterais encore à ce cours.

    Sinon, toujours pas de bancaire dans ton PEA… Ne penses-tu pas qu’avec la perspective de hausse des taux d’intérêt, il pourrait y avoir une plus-value (petite ou un peu plus que petite) à réaliser ? Personnellement, j’ai des actions Société Générale que je garde encore (j’aurais aussi bien pu avoir du Crédit Agricole ou du BNP Paribas).

    Il n’y a pas non plus de groupes de distribution dans ton portefeuille alors que des sociétés comme Carrefour ou Casino Guichard ne sont toujours pas très chères en ce moment. En ce qui me concerne, j’ai du Casino qui délivre également un bon rendement.

    Bien à toi.

    1. @ Stéphane

      Merci pour tes remarques, elles sont très intéressantes.
      Effectivement, les valeurs bancaires peuvent-être intéressantes, mais je me rassure avec AXA.(certes, je n’attends pas une très belle performance, mais le rendement est bon et la valeur « sûre »).
      Concernant la distribution, je ne suis pas fan, malgré des côtés attractifs dont le prix qui n’est, je dois te l’accorder pas très cher en ce moment.

      Vinci, je l’avais dans mon portefeuille et j’ai vendu au moment de la fausse rumeur, quel dommage. C’est une très belle société de fond de portefeuille.
      Je vais certainement intégrer à nouveau une ligne, mais je ne sais pas quand ni à quel prix, pour l’instant.

      A bientôt,
      Arnaud

  5. Bonjour Arnaud,

    Je passe de temps en temps sur votre site depuis quelques petites années, le suivi est intéressant. Enfin un site qui n’est pas lié au trading et aux méthodes sans queue ni tête en bourse !

    Pour votre performance, cela prouve l’efficacité sur le long terme de l’investissement progressif et des intérêts composés grâce aux dividendes.
    C’est le genre de stratégies d’investissement que j’utilise dans mon portefeuille.

    Je suis pas nouveau en bourse (j’ai commencé il y a 19 ans) par contre je me mets au blogging mais je n’ai que deux articles sur mon site pour l’instant: minihedgefund.fr

    Je viens de faire un article (petit) sur l’intérêt de la diversification géographique, ça devrait vous intéresser puisque vous investissez également sur les valeurs US.

    A bientôt.

    1. @ Patrice

      Bonjour, et merci de passer sur le blog.
      C’est sympa et agréable d’avoir des lecteurs qui suivent mon parcours. J’apprécie énormément, en plus, c’est motivant.

      L’investissement progressif est une très bonne solution pour lisser le risque. Il faut juste choisir de belles valeurs à mettre dans son portefeuille. C’est ce que je tente de faire. Pour l’instant, le marché est haussier depuis plusieurs années, la performance est, par conséquent, plutôt sympathique.
      Seulement, un jour, le marché se renversera, il sera intéressant de voir comment se comportera mon portefeuille.

      Ce dont je suis certain, c’est que les sociétés dans lesquelles j’investis sont solides et elles sont là pour de nombreuses années encore.
      Elles versent un dividende, et ce dernier sera un complément de revenu bien intéressant le moment venu.

      Super idée de faire un blog, c’est une expérience passionnante, mais qui peut être extrêmement chronophage. Je te souhaite bon courage et beaucoup de lecteurs.

      Au plaisir,
      Arnaud

  6. Bonjour,

    J’avais écrit un long message, je ne sais pas où il est passé….

    J’ai personnellement commencé la bourse l’été dernier, à l’aide de plusieurs sources dont ton approche que je trouve sincère et intéressante, qui change des sites utopiques.

    Dans une optique LT, pour ma retraite, j’ai commencé par du Air Liquide, AXA, BNP, Sanofi, Vinci, Orange, Total.
    Plus récemment j’ai été attiré par Rallye et EutelSat, pour leurs dividendes actuels conséquents (et leur futur, j’espère). Aidé par la bonne période de fin 2016, j’ai eu un 12% de PV et une prévision d’un peu plus de 4% en div (plombé par Air Liquide, mais c’est le jeu du LT).

    Je me posais une question quant à tes prises de positions récentes sur Iliad et Arkema : le LT c’est bien, mais n’as-tu pas trouver d’autres valeurs qui commencent avec un dividende un peu plus gros à l’heure actuelle? A un rythme « normal », ces valeurs vont mettre de nombreuses années pour atteindre un bon dividende, non? Certes on reste dans une approche LT, mais on part quand même assez bas..
    Peux-tu en dire plus sur ces prises de positions?

    Bonne journée d’un concitoyen !

    1. @ Julien

      Pour iliad, j’ai profité d’une chute du cours de bourse. Cela me permet également de diversifier mon portefeuille.
      Cette action n’a pas vocation à être gardée à vie.

      Pour Orpéa, c’est différent, il s’agit également de diversifier mon PEA, mais le cours de bourse et la croissance de son dividende ainsi que les bonnes perspectives pour cette société, m’incite à prendre position et là ce doit-être pour le long terme.

      Je cherche toujours un mix croissance du cours de bourse et croissance des dividendes.

      Pour Arkéma, je l’avais dans mon PEA, c’est toujours une très belle valeur, mais j’avais une grosse sur-pondération dans la chimie. J’ai naturellement rééquilibré mon portefeuille.

      Au plaisir,
      Arnaud

  7. Bonjour Arnaud,

    Merci pour ce nouveau partage d’expérience très intéressant.

    Je suis avec attention votre blog depuis quelques temps, et cela m’a donné envie de me lancer et d’ouvrir un PEA, avec pour optique d’investir à long terme, dans des actions servant un dividende. Vous l’aurez donc compris, mon but étant de générer un revenu passif.

    Si vous êtes intéressé par la possibilité de me parrainer chez Binck, merci de me recontacter (j’ai déjà essayé d’utiliser la page « contactez-moi », sans succès hélas).

    Bien cordialement

    1. @ Benjamin

      Merci pour ton commentaire.
      Bonne idée de te lancer et de commencer par un PEA, on prend vite goût à la bourse.
      C’est particulièrement intéressant.

      Concernant la page « contactez-moi » je vais voir ce qu’il ne va pas.
      Je te recontacte via ton e-mail pour le parrainage.

      Au plaisir,
      Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge