La performance de mon PEA et le CAC 40 en 2018

Comme de coutume, il est temps pour moi de faire un bilan de l’année 2018 sur l’ensemble de mes investissements. Ici, je vais vous présenter la performance de mon PEA qui a été bien chahutée.

Je compte beaucoup sur mes investissements en bourse pour préparer mon avenir et ma retraite. Vous verrez au fil de l’article, bien que la performance ne soit pas au rendez-vous que j’ai des raisons d’être satisfait de mes choix.

Cette année, encore, la transparence sera de mise. Lire la suite

4 étapes pour atteindre son indépendance financière

Bonjour à tous,

Voici l’article invité de Grégory du blog : Vivre Riche

C’est une personne très inspirante que je connais (pas personnellement) depuis quelques années quand il a lancé un premier blog sur le développement personnel. C’est avec beaucoup de plaisir que je vous laisse parcourir son article.

Bonne lecture,

Arnaud

 

Atteindre son indépendance financière est un objectif bien plus précis et accessible que celui d’être riche. Encore faut-il savoir comment l’atteindre. C’est la question que vous vous posez ? Et bien suivez le guide : je vous propose un plan simple en 4 étapes. Lire la suite

La voiture électrique : révolution en vue pour les boursicoteurs

Actuellement, nous pouvons parler d’une véritable révolution économique dans le secteur automobile.

En tant que consommateur et/ou investisseur, il est grand temps de se poser quelques questions.

Dans cette bataille que se mènent les géants de l’automobile, il y aura des gagnants et des perdants.

Il semble que le choix de l’électrique s’impose de plus en plus dans le paysage automobile. La croissance des ventes dans ce secteur est édifiante.

Sous l’impulsion de nombreuses décisions politiques dans de grandes métropoles (Paris, Oslo, Madrid…) les véhicules électriques apparaissent comme la solution aux problèmes de pollution. Le cabinet Roland Berger déclare même que la part de marché des véhicules hybrides ou électriques devrait bondir de 1% à 30% d’ici 2030, c’est demain…

Il y aura forcément des gagnants et des perdants dans cette course au tout électrique. Si certains acteurs sont bien armés pour être présents de belles manières sur ce créneau, d’autres vont avoir plus de difficultés.

En tant que consommateur et ici, surtout investisseur, il va falloir être vigilant.

Il ne s’agit pas ici de donner des conseils d’investissements dans le secteur automobile, pétrolier et minier, mais bien de se poser quelques questions quant aux choix que les investisseurs en bourse doivent opérer au sein de leurs portefeuilles.

Si vous souhaitez des recommandations, Bryan GARNIER recommande trois valeurs françaises : Peugeot, Faurecia et Michelin.

Les constructeurs et les équipementiers :

 

Si certains constructeurs sont bien positionnés sur le créneau de l’électrique (Renault/Nissan, PSA, Tesla…) d’autres le sont beaucoup moins (Ford).

Dans ce secteur, l’avenir appartient à ceux qui ont consenti à faire de lourds investissements.

Si on prend l’exemple de PSA, de nombreux investissements ont été entrepris (4 milliards d’euros) mais sans savoir quel type de “motorisation” allait gagner la bataille de l’électrique, le 100% électrique ?, l’hybride ?, ou l’hybride rechargeable ?.

Prenez l’exemple de Tesla, cela fait 15 ans que cette société n’est toujours pas rentable. Je ne vous parle pas de son cours de Bourse, c’est un véritable pari sur l’avenir que les investisseurs osent prendre.

Si les constructeurs font le choix du 100 % électrique les marges seront moindres que sur le thermique. Un coût que les investisseurs devront supporter.

Les constructeurs sont bien les perdants de cette révolution. Ont-ils le choix que d’avancer et de proposer des solutions ?

Même constat pour les équipementiers, si certains ont visiblement conscience des enjeux, Valeo ou Conti, d’autres sont moins en avance et ont toujours une part trop importante de leurs investissements dans le thermique.

Parmi les perdants, nous avons aussi les pétroliers :

 

Les projections de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) sont claires. D’ici 2035, plus de 450 millions de voitures électriques circuleront dans le monde.

Total (dont je suis actionnaire) estime alors que la consommation mondiale baisserait de 4 millions de barils par jour si on se retrouve avec 25 % du parc mondial en véhicules alternatifs. En soit, ce n’est pas une grosse inquiétude pour les pétroliers. La hausse de la consommation annuelle comblerait cette perte.

Ces derniers se concentrent toujours sur la production d’hydrocarbure et autres mais ils commencent progressivement à se placer sur ce “nouveau” secteur/business.

Souvenez-vous, en 2016, Total a racheté le fabricant de batteries Saft et veut désormais entreprendre l’installation de bornes de recharge. Cette société a pour objectif d’implanter 300 stations en Europe, réparties tous les 150 kilomètres sur les grands axes.

Shell a repris en 2017 la société NewMotion. Ce spécialiste de la recharge électrique est actuellement le leader du marché avec toutes ses stations (Station de Recharge NewMotion).

Avoir une voiture électrique, c’est “parfait”, mais faut-il pouvoir se déplacer avec sur tout le territoire.

 

Le secteur minier profite de cet engouement pour les véhicules électriques. Lire la suite

Comment préparer sa retraite grâce à l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est le placement préféré des Français.

Ce placement est clairement plébiscité par une majorité de français entre autre pour préparer sa retraite.

L’assurance-vie est-elle un bon choix ? Faut-il choisir cet outil d’épargne pour préparer sa retraite ?

 

L’assurance-vie est un outil d’investissement qui doit s’envisager sur le long terme. Investir sur la durée est le meilleur moyen de lisser le risque et d’optimiser ses placements.

Pour une personne qui gère efficacement son budget, l’assurance-vie est un outil tout à fait adapté pour mettre (chaque mois, c’est l’idéal) de l’argent de côté.

Vous faites certainement partie des personnes en activités qui cherchent à préserver au mieux leur pouvoir d’achat au moment où viendra le temps d’être à la retraite, n’est-ce pas ? C’est le moment pour vous de passer à l’action.

  • Mettre en place une épargne régulière sur une assurance-vie, le plus tôt possible, est le meilleur moyen d’envisager de faire croître son patrimoine et d’avoir de quoi conserver un bon niveau de vie pour ces vieux jours.
  • La performance et la sécurité sont des choses compatibles avec des contrats multisupports (ce sont aujourd’hui, la grande majorité des contrats).
  • Pour récupérer son capital, tout est possible, soit on retire le tout pour clôturer son contrat, soit on fait des retraits partiels ou partiels programmés, soit on sort en rente, à vous de voir.
  • Lire la suite

    Warren Buffett toujours confiant et optimiste

    Que peut-on lire dans la presse actuellement au sujet de Warren Buffett et de ses investissements ?

     

    Ce dernier affiche encore et depuis pas mal de mois maintenant un optimisme sans faille dans les actions, notamment dans celle d’Apple.

    Si je vous raconte cela, ce n’est évident pas pour rien, dans mes investissements, sur mon compte-titre, je possède du 

    Berkshire Hathaway Lire la suite

    Comment trouver 20 000 € pour financer un voyage ?

    Comment, j’ai réussi à boucler le budget pour financer 7 semaines de voyage au Pérou et en Equateur pour une famille de 5 personnes ?

    Au moment où j’écris ces lignes, je reviens d’une aventure que je qualifierais d’ « extraordinaire ». Il s’agit pour la famille que nous sommes de la réalisation d’un voyage que nous pensions peut-être ne jamais pouvoir effectuer.

    Pour les lecteurs fidèles du blog, (merci encore :), je vous avez déjà évoqué ce projet familiale. Je suis heureux de vous annoncer que nous sommes passés à l’acte et quelle aventure.

    Il y a environ 5 ans, avec ma femme, nous nous sommes mis à rêver de faire un voyage, un peu plus long que de coutume, en famille. Nous rêvions de visiter le Pérou, mais aussi l’Equateur et les îles Galapagos.

    Seulement, pour réaliser ce projet, il faut réunir deux conditions, du temps et bien sûr de l’argent.

    La question du temps :

     

    Cette question a été réglée assez rapidement.

    Pour ma femme, enseignante, pas de problème, placer 7 semaines sur les congés d’été, c’est jouable, idem pour les enfants. Pourtant, d’habitude, une bonne partie du mois d’août de mon épouse est consacrée à préparer sa rentrée.
    Pour ma part, ça a été une autre histoire, n’ayant pas la possibilité de dépasser 31 jours consécutifs de congés, il me restait deux solutions, soit une disponibilité (pas de rémunération) où l’option, possible dans mon cas, du compte épargne temps. J’ai opté pour cette deuxième solution, en « épargnant » pendant 4 ans, 5 jours de congés annuels.

    La question du temps réglée, il a fallu réunir l’argent…

     

    Comment réunir 20 000 € pour financer un voyage de 7 semaines en Amérique latine ?

    C’est une question un peu plus difficile à régler.

    Faire un crédit, peut-être, et c’est réglé… Trop simple non, vous ne trouvez pas. (Personnellement, j’en ai fait un de 5000 € à un taux très attractif, histoire d’avoir l’esprit libre pour voyager. Ce crédit me permettait en cas de besoin de ne pas puiser dans mes investissements de long terme. )

    20 000 € à réunir en 5 ans, c’est plus de 330 € par mois à épargner. C’est une somme, mais c’est jouable, la preuve, on a réussi et largement.

    Le blog, où tu du moins, la philosophie que je véhicule à travers ce blog, nous a permis de réaliser ce projet.

    Ce que je tente d’expliquer à travers mes articles (notamment ceux sur le développement personnel), je me l’applique au quotidien. C’est évident, il y a des moments où tout ne fonctionne pas, mais dans l’ensemble, la réussite est là.
    Merci à mes lectures et merci à ce jour de 2010 où j’ai eu un déclic. J’ai compris que je devais opérer des changements quant à la façon de gérer mon argent et du rapport que j’entretenais avec.

    J’ai donc, avec ma femme, réuni largement les 20 000 € et pu réaliser ce projet qui nous tenait tant à cœur en économisant bien plus que 330 €/mois. Ce qui me permet aujourd’hui encore de vous parler de mes investissements financiers en bourse et dans l’immobilier (mes fameux investissements sur le long terme).

    Je ne reviendrai pas sur ma méthode détaillée dans mes articles comme celui-ci : dépensez moins que ce que vous gagnez. C’est tellement évident, non !!!

    Une manière « simple » d’épargner :

    Tous les mois, en début de mois et non pas à la fin, il vous faut épargner pour votre projet la somme convenue. C’est difficile au début, mais tout devient plus facile ensuite. Rien qu’avec cette méthode, très simple, de fonctionner, 80 % des lecteurs du blog peuvent réussir à atteindre leur(s) objectif(s).

    Le mieux est bien sûr de réussir à augmenter ses revenus (autre méthode que j’ai utilisée) soit en investissant dans son activité professionnelle (promotion, concours, formations, heures supplémentaires), soit en cumulant un autre job, ou encore, via des investissements (c’est ce que je préfère, la bourse et un peu l’immobilier.).

    En augmentant, ses revenus, tout devient plus facile. Et contrairement à ce que je peux déjà entendre, ce n’est pas impossible, il suffit d’accepter de raisonner autrement. Je l’ai fait, pourquoi pas vous. Et croyez-moi, ce que je mets en place est à la porté de tous, il faut simplement réfléchir, se former, retrousser ses manches et chose essentielle, passer à l’acte (pas toujours simple).

    Sur quel support placer son argent pour voir son projet aboutir.

    Ce que j’ai commencé par faire, me parait être un exemple assez simple à suivre.

    J’ai opté pour l’alimentation de mon assurance-vie. Dois-je rappeler qu’il est indispensable pour tous de prendre date sur un contrat performant ?

    Deux bonnes raisons à cela :

  • L’assurance-vie est une enveloppe assez souple, mais qui demande quelques démarches pour pouvoir profiter de son argent. Elles sont pourtant très simples, enfin, sur mon contrat. Il suffit de remplir un formulaire, le retourner et en 4 ou 5 jours, l’argent apparaît sur le compte.
    Ce courrier fait toute la différence par rapport à un compte courant ou à un livret A, où l’on peut avoir, sans attendre, son argent. Dans ce cas, c’est la porte ouverte aux achats que je qualifierais « d’impulsifs », on a toujours une bonne raison pour taper dans son bas de laine… Et adieu son projet…
    Le Livret A doit surtout servir pour l’épargne de précaution, ne jamais l’oublier.
  • Lire la suite