5 blocages pour ne pas augmenter ses revenus et ne pas atteindre ses objectifs !

N’ayez pas peur, mais je vous observe et je vous écoute. Plus simplement, j’aime observer et comprendre le monde qui m’entoure. Le thème des blocages m’intéresse d’autant plus quand il touche à la finance et à la psychologie. 

 

Celui qui veut bien tendre l’oreille entend tous les jours, je n’ai pas assez d’argent pour m’acheter une nouvelle voiture, un Iphone, pour voyager, etc…
Je dois payer mes factures, les impôts et après je dois me nourrir, je n’ai plus rien pour mes loisirs et je n’ai plus rien à la fin du mois.

Est ce une fatalité ?

Je ne le pense pas.

blocage

Le premier blocage : l’Argent

 

Ce qui bloque, c’est l’argent, plus précisément les tabous autour de l’argent. J’en ai déjà parlé sur le blog, mais en France, nous avons d’énormes tabous sur ce sujet. On ne parle pas de son salaire au travail, on reste discret dessus dans la sphère privée. Vouloir être riche est  perçu comme malsain. Pourtant, nous en voulons toujours plus, on s’imagine des choses sur ses voisins, car ils changent de voiture régulièrement, ils sont à la pointe du progrès, etc…
Dîtes-vous bien que vous ne connaissez pas leurs dettes ni leur bien ou mal-être.
Pour augmenter ses revenus il faut faire sauter ce blocage. Il faut accepter de se dire qu’il est possible de s’enrichir, soit par l’épargne et ensuite par les investissements, soit, encore, en devenant entrepreneur.

 

Le deuxième Blocage : un mentor

 

Nous n’avons pas forcément de modèle dans notre entourage d’une personne qui a réussi dans un domaine.
Il faut donc se trouver un mentor, un exemple à suivre et s’en approcher.

Une méthode consiste à se rapprocher de personnes qui ont le même but que vous, la même envie de réussir. C’est un moyen motivant d’avancer, d’apprendre et de bénéficier de l’expérience des autres.

 

Le troisième blocage : nous, moi, Ma personnalité

 

Un blocage important, c’est vous qui vous le mettez, votre personnalité. On ne peut pas faire les choses à votre place. Les projets qui vous tiennent à coeur, vous êtes les seuls à pouvoir les mettre en place. Pour réussir, il faut être obsédé, entêté, il vous faut croire en vous, en votre projet.

Il faut pour un moment faire abstraction de votre entourage, ne pas forcément les écouter sauf si le conseil est judicieux. Par contre n’écoutez pas si l’on vous décourage, si on vous dit que ça ne marchera jamais. J’ai entendu ce discours quand j’ai créé mon blog. Depuis j’ai persévéré, je me suis investi énormément et il commence à bien marché. Il faut croire en soi en son projet. On ne se pense pas doué, ce n’est pas grave, il faut apprendre, se former.

Engagez-vous et n’ayez pas peur du temps que cela représente. Car, oui, vous allez passer de nombreuses heures sur votre projet.

 

Le quatrième blocage : le manque de discipline et de persévérance

 

Trop de personnes ne voient pas assez loin, n’arrivent pas à se projeter dans l’avenir.

Ayez une vision à long terme, ne vous arrêtez pas à la première difficulté, il y en aura forcément, et de nombreuses.

La satisfaction que vous aurez est certainement proportionnelle à votre discipline et à votre persévérance.

N’abandonnez pas, avancez. Si vous reculez, c’est pour mieux avancer.

Profitez de chaque moment disponible pour faire avancer votre projet.

 

 

Le cinquième blocage : ne pas croire en ses rêves

 

Si vous ne croyez pas en vous, personne ne le fera pour vous.

Croire en ses rêves, croire en sa capacité à atteindre ce dernier, pas à pas, d’une manière réfléchie. Votre rêve ne va pas être atteint en une journée, mais en plusieurs années.

D’où les principes énoncés plus haut.

 

Et vous quels sont vos blocages ? Que pouvez vous conseiller de plus pour avancer dans la vie, dans ses projets ?

 

 

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

10 réponses sur “5 blocages pour ne pas augmenter ses revenus et ne pas atteindre ses objectifs !”

  1. Bonjour Arnaud,

    Le deuxième blocage est à mon sens le plus souvent rencontré.

    “« Nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous fréquentons le plus »

    Cette phrase bien connu se vérifie tellement de fois.
    Nous avons tous besoin d’un modèle de réussite, d’un guide, auquel s’identifier pour progresser.

    C’est plus ou moins facile en fonction de l’entourage de chacun.

    Mais aujourd’hui, les blogs sont une plateforme fabuleuse pour cela…

  2. Article très intéressant et tellement vrai. J’ai mon mentor,(lui
    ne le sait pas) et je garde toujours en mémoire non pas son parcours professionnel mais son parcours personnel, pratiquement autant d’échecs que de réussite, c’est justement pour ça que je l’admire, car réussir après avoir échoué et beaucoup plus difficile que l’inverse 😉 . Ce qui rejoint d’ailleurs le 4ème blocage, que je rencontre rarement car de nature plutot entêtée (j’ai souvent entendu dire dans mon enfance que j’étais têtue), jusqu’au jour où un de mes collègues m’a dit “ce que j’aime chez toi c’est ta détermination” il ne le sait pas mais ce jour là il a réussi à transformer ce défaut qui m’accablait en une force qui ne me quitte plus.

  3. Je crois beaucoup à ton 5ème blocage. Un de mes mentors m’a dit un jour : “ne laisse jamais personne te dire ce que tu n’es pas capable de faire”. Pour certains, démolir la motivation d’une personne, c’est “être réaliste”. Je crois que c’est faux, c’est juste être médisant, personne n’a à dire quoique ce soit sur nos rêves et s’ils sont accessibles ou non.

  4. Bon article qui reprend bien les blocages “classiques”.
    Personnellement, je trouve que le premier est le plus répandu.
    D’ailleurs souvent couplé avec le 5ème (à croire qu’ils vont par pair).

    @Julien, je suis souvent réaliste en présentant les risques à des personnes qui ne les avait même pas envisagé.
    Cela est particulièrement vrai pour les Scellier (“Ha bon, on peux perdre de l’argent? Mais le vendeur m’a dit que c’était sans risque”) ou la bourse (“quoi avec 100€ en bourse, je suis pas millionnaire dans 6 mois?”). Et il y a de nombreux domaines où la réflexion n’est pas poussé (je préfère omettre le coup des panneaux solaire posé sur un toit d’orientation Est-Ouest en région parisienne)

    Mes 2 gros points de blocages sont le 2, même si grâce aux blogs sur le sujet, on arrive à avoir des mentors virtuels.
    Et le 4, car j’ai souvent tendance à courir plus lièvre en même temps. Ce qui marche souvent, mais peux facilement ralentir l’ensemble si le temps disponible diminue fortement (ce qui est le cas en ce moment)

    1. Salut Gunday,

      Je te rejoins sur le fait qu’une analyse de risque pertinente est à faire avant tout investissement. C’est objectif et réaliste. Ce que je voulais dire, c’est que ce n’est pas pareil de dire à une personne “il y a un risque ici” que de lui dire “tu n’y arriveras pas”.

  5. Effectivement, je partage ton avis. Il existe une multitude de blocage. Dans mon cas, c’était le manque de connaissances. Je voulais comprendre le monde de”l’argent”, mais je ne savais rien. Après plusieurs formations et lecture et mon diplôme en Administration des affaires, j’ai acquis ces connaissances. J’ajouterai aussi la volonté et le temps, puisqu’il faut faire des sacrifices pour atteindre ses buts… comme tu le mentionnes.

    Aussi, l’audace… ou le manque d’Audace. Je pense que l’on a souvent peur et cela limite les chances de réussite. La présence d’un mentor est selon une bonne approche pour vaincre ses peurs

  6. @ Salvio

    Un modèle est essentiel et très motivant.

    @ Rapsody

    Nos défauts sont parfois nos plus belles qualités. Il faut juste savoir les doser et les utiliser à bon escient.

    Un mentor même s’il ne le sait pas, te permet d’avoir une béquille, un soutien pour continuer à avancer.

    @ Julien

    Un rêve, ou un objectif, c’est très personnel.
    Tant qu’il ne nuit pas à autrui pas de problème, il faut croire en ses rêves.

    @ Gunday

    Il est indispensable de se trouver un référent, un modèle ou comme employé ici, un mentor pour croire en ses objectifs et s’apercevoir qu’ils sont réalisables.
    Un modèle sera toujours source de motivation.

    @ Mathieu

    La formation est essentielle pour comprendre comme tu le dis “l’argent”.

  7. @ Gunday

    Un mentor digne de ce nom, est une personne en qui tu peux placer ta confiance, qui croira en ta capacité à atteindre tes rêves.
    Une personne honnête, intègre, qui est un exemple pour toi, et à qui tu as envie de ressembler en conservant ta personnalité.

  8. Article qui fait du bien à lire de temps en temps pour prendre conscience des blocages que l’on a réussi à faire sauter et ceux qui persistent.
    Pour ma part les blocages qui persistent sont :
    le num 2 : j’ai fais le tri dans mon entourage en mettant une distance avec les personnes négatives et qui me tiraient vers le bas. Maintenant le plus difficile reste de trouver un mentor.

    le num 3 : j’ai parfois tendance à douter de mon projet mais j’y travaille je persiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.