Bien négocier la vente de sa maison, de son appartement.

Un collègue est venu me trouver pour me demander des conseils pour bien vendre sa maison.

Je l’ai bien sûr renseigné mais plus il y a d’avis mieux c’est.

 

La situation est la suivante :

 

 

Il possède une maison à 45 kms de Nantes, cette maison est estimée entre 250 000 et 270 000 €.

Mon collègue et sa femme en veulent au minimum 255 000 €, la mise en vente se fait net vendeur à 269 000 €, il y a donc une marge de négociation.

Sa maison n’est pas en vente officiellement, une agence est passée et il se trouve que le collègue de l’agent à un acheteur potentiel pour sa maison.

La visite a eu lieu, et une proposition a été faite à 237 000 €, cette proposition n’est bien évidemment pas satisfaisante.

Une deuxième proposition négociée par l’agence a été faite, soit 247 000 €, on se rapproche de l’objectif initial (255 000 € au minimum).

 

On peut également en déduire que les acheteurs sont sérieusement intéressés.

Mon collègue vient me voir, il connait mon intérêt pour les finances et l’immobilier. Il attend de moi de bons conseils pour pouvoir négocier au mieux sa maison.

Il est toujours difficile de renseigner une personne quand il s’agit de vendre sa résidence principale, il y a l’affectif que l’on y porte et les sommes d’argent sont toujours élevées et l’on souhaite en retirer le maximum quand on est vendeur et le moins possible quand on est acheteur.

Comment faire une bonne négociation ?

 

Ce que j’ai proposé à mon collègue :

 

Une bonne négociation doit toujours être gagnant/gagnant. Comment faire ?

Dans la situation actuelle, il y a un décalage de 8000 €, c’est une somme importante.

Il y a trois intervenants, le vendeur, l’agent immobilier et l’acheteur.

 

Ce que souhaite le vendeur : vendre sa maison au meilleur prix.

 

Ce que veut l’acheteur : acheter le moins cher possible.

 

Ce que veut l’agent : Toucher sa commission rapidement.

 

Une fois ces principes posés, on peut envisager une négociation gagnant/gagnant/gagnant.

 

Comment ?

 

Ce que je propose : il faut contacter l’agence, c’est elle qui négocie au près de l’acheteur.

La maison n’est pas officiellement en vente, c’est un avantage pour le vendeur, pas encore d’annonce et pas d’affichage dans d’autres agences, aucun moyen pour les acheteurs de comparer.

Un autre avantage, cette fois pour l’agence, le bien peut se vendre très rapidement, l’agent et l’agence peuvent rapidement toucher leur commission.

Ici, l’acheteur semble très intéressé par la maison.

 

Ce qu’il est possible de faire, le vendeur argumente sur la vente rapide du bien, si l’agence accepte de baisser ses honoraires de 5000 € (16 000 € – 5000 € = 11 000 €), elle est sûre de vendre le bien rapidement.

Nous passons de 247 000 € à 252 000 €, il nous manque 3000 € pour pouvoir satisfaire le vendeur.

L’acheteur est intéressé, je pense qu’il peut lui aussi faire un effort pou pouvoir acheter ce bien, soit 3000 €.

 

Nous arrivons par ce biais à 255 000 €.

C’est le seuil pour déclencher la vente.

 

Le vendeur obtient son prix.

 

L’agent vend rapidement, une seule visite, peu d’investissement etc…, de plus il sait que le marché est tendu et que vendre devient difficile.

 

L’acheteur est heureux d’avoir négocié, il part d’un prix de vente net vendeur de 269 000 € et arrive à 255 000 € soit 14 000 € de négociation.( pas mal).

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Mon collègue a bien aimé ce principe et compte axer sa négociation ainsi.

 

Quel est votre avis ? Comment envisageriez vous de faire ?

Quelle est votre méthode ?

 

 

 

Immobilier, négociation, vendre sa maison, vendre son appartement.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

9 réponses sur “Bien négocier la vente de sa maison, de son appartement.”

  1. Bonjour,
    seule l’agence et l’acheteur font un effort, ça ne me semble pas équilibré. Demander 30% de rabais sur la commission d’agence, c’est beaucoup je pense. Mais il est vrai que le marché est tendu.
    Je pense que le vendeur peut aussi faire un effort à la condition que l’acheteur apporte la preuve qu’il est le bon.
    Par exemple, à titre personnel, j’avais consenti un vrai effort sur le prix de vente de ma maison parce que l’acheteur payait cash et sans conditions suspensives.

  2. @ Fabien

    Le conseil donné est pour mon collègue, je me place côté vendeur.
    Dans cette situation l’agence ne dépense aucun centime, avec un marché tendu elle peut consentir un effort.

    Depuis cet article, l’acheteur avec finalement une remise de l’agence a acheté 260 000 € net vendeur la maison.
    Mon collègue était ravi. Les acheteurs étaient très motivés surtout madame d’après ce que j’ai compris.

  3. Complètement nul ces conseils de supermarché…
    On se croirait au café du commerce , les vendeurs sont largement influençés par les agences , c’est un commerce , une arnaque …
    on ne parle pas assez du net acheteur = prix net vendeur souvent surestimé + frais d’agence + frais notaire et taxes + travaux sous estimés + cout du crédit = pigeon avéré

    1. @ arnaqueur

      Personne ne t’oblige à passer par une agence. Même si les frais sont excessifs, cela reste une alternative aussi bien pour le vendeur que pour l’acheteur.

  4. Bonjour Arnaud,
    Je suis assez d’accord avec toi sur le fait l’acheteur potentiel est intéressé. Donc , il pourra remettre 8k€ sans soucis. Si ton collègue n’a pas encore mis officiellement ( annonces ) , il a déjà trouvé un acheteur potentiel à 247k€. Il n’aura aucun mal à trouver un autre acheteur au prix qu’il souhaite vendre sa maison, 255k€ minimum.
    Julien

  5. Merci pour cet article intéressant.
    En effet, je suis tout à fait d’accord avec l’article. Une bonne estimation du prix de sa maison est un élément crucial, au moins aussi important que le home staging pour obtenir des première visite de son bien. Un bien trop cher ne sera pas visité par les acquéreurs alors qu’un bien au prix du marché oui. La pratique du home staging comme le montre cet article sera alors un atout à votre avantage pour tenter de convaincre le visiteur de faire une proposition. Le home staging est une pratique qui a fait ses preuves. Il n’y à qu’à regarder M6 tous les jeudis avec l’émission Maison à vendre de Stéphane Plaza ^^

  6. Bonjour,

    Aix en Provence le 21 janvier 14

    La baisse est inévitable, la FNAIM vient d’annoncer une baisse importante pour 2014 . Perso je viens d’acheter une petite maison dans la région . Je pense avoir fait un achat correcte au niveau prix ( moins 11.50% sur le prix affiché) . Ce qui revient à un prix raisonnable au mètre carré.
    Achat sans intermédiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.