Le livret A : Un outil pas comme les autres

 

Je ne peux pas me tromper en disant que le Livret A est l’outil financier le plus populaire que l’on connaisse en France.
Les français placent toutes leurs économies dessus, surtout lors des crises. A juste titre, ils pensent que leur argent est à l’abri et défiscalisé.

 

C’est ce qui se passe actuellement, le Livret A est au beau fixe, le gouvernement souhaite d’ailleurs augmenter progressivement le plafond pour pouvoir financer des logements sociaux.
Le Livret A en 2011 a connu une collecte nette de 17,38 milliards d’euros.

Voilà, seulement 8,5 % des livrets sont au maximum, soit 15300 €, ce qui veut dire que 91,5 % ne sont pas remplis.
Cette réforme concernera donc que très peu de citoyens.

 

Apprenez à vous servir de cet outil :

 

Ne vous détournez pas de vos objectifs.
Personnellement, le livret A est dans mon couple un outil pour avoir en permanence à disposition une réserve d’argent aussi appelée épargne de précaution.
Le montant avoisine les 10 000 €, mes enfants en ont un, sur lesquels on place leurs économies (argent des grands-parents…).

Cette réforme ne changera rien à l’utilisation que j’en fais pour le moment, je privilégie une épargne long terme sur d’autres supports (Assurance-vie, bourse, immobilier).
Quand on possède un patrimoine important et des liquidités que l’on ne veut pas voir imposer, c’est un bon outil, sinon …

Le livret A, ne permet pas de s’enrichir, d’investir, il permet seulement de préserver son argent, de le protéger contre l’inflation.

Une fois votre épargne de précaution mise en place. Je vous recommande de réfléchir à vos objectifs.
Si vous ne souhaitez pas prendre de risque, c’est le support qu’il vous faut, quoiqu’un bon fond en euros sur une bonne Assurance-Vie sera toujours plus rémunérateur.

Si vous avez la possibilité de bloquer votre argent sur du long terme, la bourse, les fonds actions, l’immobilier sont des alternatives à prendre en compte.
C’est vrai, la perte en capital est possible, mais l’espoir de gain l’est également.

Personnellement, je vote pour l’espoir de gains, toujours sur du très long terme, je ne suis pas intéressé qu’à préserver mon épargne, ce que je veux c’est la faire fructifier en investissant dans des actifs.

 

Une erreur communément commise avec ce support :

 

Comme je le dis au début de l’article, le livret A est privilégié lors des crises. Seulement, il est souvent trop tard, les investisseurs qui se retire de la bourse ou de l’immobilier vont placer une grande partie de ce qui leur reste d’argent sur ce support.
Ils sont désabusés d’avoir perdu autant d’argent. On ne peut pas les blâmer.
Je fais tout l’inverse (l’avenir me dira si j’ai tord ou raison), j’investis en action, en fond action et je l’espère bientôt dans l’immobilier.

Je prends des risques, je crois en l’avenir de l’économie. Bien sûr, je ne me jette pas sur tous les investissements, seulement ceux que je comprends et dans lesquels je crois.

Ce que j’aimerais voir de la part des politiques :

 

Ce que je souhaiterais voir, c’est une vision sur du plus long terme. Privilégier les investissements sur du long terme par une fiscalité plus douce, quitte à accentuer celle orientée sur la spéculation.
En effet, la bourse n’est pas sensée être un outil spéculatif, mais plutôt un outil pour investir durablement sur des entreprises dans lesquels on croit et qui existeront encore dans 10, 20, ou 30 ans.
Vouloir faire du day-trading, c’est possible pour une minorité de personnes, pour les autres, vous enrichissez votre courtier.

 

Et vous, quelle est l’utilisation de votre Livret A ? Partagez vous ma vision des choses ? Au contraire, pensez vous qu’il faut sauver son argent et ne surtout pas investir en bourse ?

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

17 réponses sur “Le livret A : Un outil pas comme les autres”

  1. Salut Arnaud,

    J’ai perdu plusieurs milliers de francs quand j’étais ado après avoir investi en bourse sur les conseils de mon banquier. Je ne connaissais pas plus la bourse à l’époque que maintenant.

    Pour les politiques publiques, j’aimerais que les PME qui ne peuvent pas avoir accès au financement boursier, puissent avoir des privilèges ou des incitations à lever des fonds auprès de particuliers.

    Quant au livret A, il convient bien à ceux qui ne veulent pas se poser de questions. Si tu ne te poses pas de questions, tu ne gagnes pas grand chose…

    A bientôt

    Julien

  2. Bonsoir,

    Je constate d’après les médias financiers, que le Livret A est le placement préféré des Français du fait de son caractère refuge. En effet, l’Etat garantit les dépôts. Dans le contexte de crise des dettes souveraines de la zone euro, on peut se demander si l’Etat est un garant fiable sachant qu’il est insolvable virtuellement avec une dette publique avoisinant les 90 % du PIB.

    Enfin, on peut appeler François Hollande, Monsieur le taxeur surtout en s’attaquant aux riches. Le problème est qu’il y a de moins en moins de riches mais plus de pauvres en France. De plus, notre politique fiscale est le plus instable des pays développés car il y a en permanence des nouvelles lois tous les 6 mois qui changent les règles du jeu. Cela n’incite pas à une politique d’épargne à long terme de la part des ménages. En toute sincérité, ce n’est pas digne d’un pays démocratique.

    Cordialement,

    Sovanna Sek de GenY Finances.

    1. @ Sovanna

      Je te rejoins sur la politique fiscale de la France qui est particulièrement compliquée et complètement instable.
      Difficile alors de faire des projets sur le long terme.

  3. J’utilise mon livret A dans la même perspective.
    Pour être plus précis, mon LDD correspond à mon épargne d’avance pour les mensualité de la maison : 7 mois et demi d’avance, en sachant que des options sur le contrat de prêt me permettent de reporter les échéances durant quelques mois.
    Et mon livret A est lui destiné à sécuriser les dépenses courantes. Mais là, j’ai à peine 3 mois et demi d’avance. (j’y peux rien les actions sont pas cher, et mois pendant les soldes je résiste pas 🙄 )

    Les dépenses courantes et l’emprunt immo sont dans des banques différentes! 😉

  4. Bonsoir Arnaud,

    J’ai la même vision que toi.
    J’ai eu rendez vous avec ma banquière et j’ai remarqué qu’elle insisté beaucoup pour que je laisse une grande partie de mon épargne sur mon livret A d’ailleurs je me demande ce qu’ils y gagnent si quelqu’un peut m’éclairer ? Je pensent que les gens ne s’informent pas et sont mal informés, médias banque, entourage etc…

    Bonne soirée

  5. @ Clara

    C’est tout à fait normal pour un banquier de t’inciter à garder de l’argent sur le livret A. Cette somme d’argent est bon pour leur bilan financier.
    Garde sur ce livret une épargne de précaution de 3 à 6 mois de ton salaire. Pour le reste, commence à investir, soit de manière sécurisée sur un fond en euro qui bien choisi est toujours meilleur qu’un livret A, soit de manière diversifiée en investissant dans des actions, si tu as un horizon de placement suffisamment long. 😉

      1. @ Clara

        Par bilan financier, j’entendais les fonds propres de la banque. Mais le Livret A ne fait pas parti de cette catégorie.
        Je ne connais pas le montant de ton Livret A, mais si tu as l’équivalent de 3 à 6 mois de salaire, ce n’est pas un mauvais conseil que de garder cette argent en l’état.

  6. Bonjour ARNAUD et aux autres correspondants

    Toutes vos remarques sont intéressantes mais je vous livre quelques réflexions qui m’interpellent :

    Le loyer de l’argent est de plus en plus faible (QE)
    Les emprunts indexés sur l’euribor (taux variables) baissent donc
    Le livret A est à 2.25 %

    On sait qu’en matière d’investissement immobilier il est nécessaire de réaliser un bilan positif : le taux de l’emprunt doit être inférieur au taux de rentabilité de l’investissement en tenant compte des aspects fiscaux pour bénéficier du fameux effet de levier, tout plaide donc pour un investissement immobilier

    Mais en cette période trouble beaucoup s’interroge pour rembourser au moins partiellement un emprunt, ce qui est nécessaire en période de hausse de taux mais actuellement il convient mieux de placer sur un livret a la somme à consacrer à ce remboursement.

    Je m’explique par mon cas concret :

    Mon emprunt à taux variable pour un investissement locatif a été actualisé à 2.07 et permet donc de bénéficier d’un gain de 0.18 pour un arbitrage remboursement/placement livret sans tenir compte de l’aspect déductibilité des intérêts sur le plan fiscal, vous avez donc un effet de levier supplémentaire par cet arbitrage

    Quant à l’aspect assurance vie, ARNAUD, je prends le pari que le taux des fonds euros des contrats sera inférieur à 2.25 net pour l’année 2012 et compte tenu des incertitudes fiscales et économiques sur cet instrument, il est plus prudent (et rentable) de le placer sur un livret A.

    1. @ Didier

      Merci pour ton analyse.
      Je rebondis sur tes propos sur l’assurance-vie.
      Je te rejoins, le fond en euros est en mauvaise posture, je doute qu’il soit inférieur au livret A pour mon contrat Fortuneo et MACSF en 2013. C’est moins sûr pour d’autres contrats.
      Cependant, mon assurance-vie est investie à 80 % sur des fonds actions, je suis donc moins sensible à cette baisse.

      L’importance de prendre date sur une assurance-vie pour la fiscalité, car le changement devra s’effectuer uniquement sur les nouveaux contrats.

  7. Bonjour Arnaud,
    Je vous rejoins dans vos propos, j’ai un LA pour mon épargne de précaution et le reste il faut l’investir pour gagner de l’argent.
    Une remarque/question vous dites que chacun de vos enfants a un LA, je pense donc qu’ils ont chacun plafonné leur LJ, Livret Jeune celui-ci étant un peu plus avantageux !
    Cordialement,
    Olivier
    Olivier G Articles récents..Achat impulsif, savoir dire non !My Profile

  8. Bonjour

    Le livret A est intéressant pour se constituer une épargne de précaution mais sur le long terme pour la retraite, il ne faut pas du tout négliger les contrats d’assurance vie.

    Ludovic

  9. Je découvre ce blogue qui est vraiment très intéressant…

    Pour ma part, je fais partie des gens qui adorent ce placement “miracle” trop souvent vilipendé à tort pour sa “faible rémunération” absolue. En effet, n’oublions pas que c’est le seul placement qui permet à ce jour de réaliser la “quadrature du cercle” : liquidité, sécurité, défiscalisation, rémunération 😎

    Qui dit mieux ?

    NB: En plus, son plafond après avoir déjà été déjà augmenté en 2012, le sera une seconde fois au 1er janvier 2013.

  10. @ Sebas

    Merci pour le blogue.

    Le livret A comme tu le dis est un placement simple, sécurisé, liquide et défiscalisé.
    Le hic, c’est qu’il ne te fait pas gagner d’argent, au mieux, il te préserve de l’inflation.
    C’est pourquoi, il ne faut à mes yeux ne pas trop placer d’argent dessus, juste une épargne de précaution. Ensuite, si tu as de l’argent à placer, il faut investir et trouver de meilleurs placements. Pour moi, c’est pour le moment la bourse et quand la conjoncture me le permettra, ce sera également l’immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.