Les 7 clés essentielles pour finir riche

Gagner pas à pas et en douceur sa future indépendance financière, finir riche et s’assurer une retraite des plus confortables est sûrement votre but, mais avez-vous mis en place les bons outils et toutes les chances de votre côté ?

Je viens de recevoir le mail d’une jeune lectrice (26 ans) déjà très avancée dans sa démarche d’indépendance financière, un bon état d’esprit et de solides bases pour finir sa vie riche et pourquoi pas devenir indépendante financièrement. Elle n’a aujourd’hui pas encore beaucoup d’argent, mais de bons instruments, malheureusement pas les meilleurs, ce sont ceux de sa banque. Ayant l’envie de se constituer un patrimoine solide. Cette lectrice a de nombreuses interrogations par rapport à ce qu’elle a déjà mis en place. Elle me demande alors quelques conseils.

Sans reprendre les questions et les informations personnalisées que je lui ai données, je vais plutôt faire une liste de conseils et de bons instruments à utiliser (je les possède pour la majorité, ce sont les meilleurs du marché). Avec ces derniers, toutes les personnes qui souhaitent se constituer un patrimoine financier et immobilier, des plus pertinents sans se faire peur, seront en mesure d’avoir avec ma sélection les meilleurs outils.

Bien sûr, chacun devra faire le tri et choisir une stratégie personnelle.

Avant d’introduire mon plan de bataille pour tracer une route vers plus de liberté financière, je tiens à vous dire, car c’est souvent la première personne qui sera amenée à vous donner des conseils (c’est ce qui est arrivé à ma lectrice), que votre banquier (s’il est un peu compétent) sera souvent de bon conseil (acheter une résidence principale ou un bien locatif), il vous proposera les bons instruments (PEL, assurance-vie et PEA) et une bonne méthode pour vous constituer un patrimoine (épargner régulièrement).

Malheureusement, à moins d’être dans la gestion privée et d’être déjà « riche », votre banquier ne pourra vous proposer que des produits « médiocres » et chargés en frais. (pour une assurance-vie dans une banque en réseau, la première année, vous perdrez de l’argent (un comble, les frais grignotent votre épargne)). C’est pourtant ce que font 80 à 90 % des gens…, ils ne sont pas informés et n’ont bien souvent pas la culture financière pour tout comprendre (dommage). D’un autre côté, la démarche reste bonne et ces personnes se constitueront moins rapidement, certes, que vous et moi, un patrimoine financier.

S’il est alors de bon conseil et en mesure de vous proposer des outils intéressants, il sera judicieux de votre part d’aller chercher les meilleurs produits sur le marché afin de réellement optimiser vos placements et ainsi gagner sur le long terme, beaucoup plus d’argent.

C’est là que j’interviens, je sélectionne pour vous les meilleurs produits d’épargne (c’est simple, c’est ceux que j’utilise dans la gestion de mes finances).

Si concernant les produits réglementés (Livret ALDDPEL) il ne sert à rien de se compliquer la vie. Pour le reste, assurance-vie, compte-titre et PEA, il est intéressant de prendre ce qui se fait de mieux. D’ailleurs, c’est trois outils sont souvent les seuls que vous devriez avoir. Il ne sert à rien de les multiplier (compte à terme, SCPI (je n’en suis pas fan)…), sauf, peut-être, plus tard dans un souci de diversification.
Là encore attention, il ne faut pas chercher le produit à la mode, mais celui qui offre des performances régulières et élevées depuis plusieurs années (> à 8 ou 10 ans) avec des frais très raisonnables. Là, on commence à faire une vraie sélection pour finir riche.

Une petite sélection de produits de qualité facilement accessibles :

  • Plan Epargne Logement (PEL) / Compte Epargne Logement (CEL)
  • Boursorama Banque – Assurance-vie (Ma banque et mon assureur-vie)
  • Fortunéo – Assurance-vie (j’y ai également une assurance-vie)
  • Votre PEA et votre compte-titre (Binck mon courtier)

 

Les 7 clés essentielles pour se constituer un patrimoine immobilier et financier pertinent avec une sélection de produits sans concession.

 

  • Clé N° 1 : se constituer une épargne de précaution (le livret A, le LDD, le LEP sont des produits adaptés). Ici, peu importante la banque, qu’elle soit traditionnelle ou en ligne, c’est la même chose. Seule la banque en ligne aura un avantage concernant la gestion quotidienne (carte bleue gratuite et possibilité de n’avoir aucuns frais à l’année)

 

  • Clé N° 2 : être propriétaire immobilier (La nuance : résidence principale ou investissement locatif ou les deux, à vous de voir). Sans aucun doute, l’immobilier reste une clé essentielle dans la construction de votre patrimoine. Le PEL reste ici un outil pour se constituer un apport sans risque. Il conviendra de toujours être très sélectif sur le bien. Concernant les investissements locatifs, l’idéal est de faire à crédit une opération blanche (le loyer rembourse toutes les charges).

 

  • Clé N°3 : souscrire au moins une assurance-vie performante pour investir et pas que sur le fond en euro.
    Je conseille ici des produits en ligne (sans aucun doute Fortunéo et Boursorama pour la performance régulière depuis plusieurs années de leur fond en euro, mais également pour le choix et les frais négociés sur les OPVCM, j’ai mes contrats chez eux).

 

  • Clé N° 4 : souscrire un compte-titre et un PEA
    La performance de ces produits se recherche dans les frais moindres et quelques nombreuses autres possibilités (supports offerts pour déterminer ses choix, formation en ligne…)
    Sans complexe, je recommande mon courtier en ligne binck. Cela fait plusieurs années que je gère mon PEA avec.

 

  • Clé N° 5 : diversifier et suivre ses investissements. Quand on investit, on se doit de diversifier (immobilier, bourse, zones géographiques, différents assureurs pour les contrats d’assurance-vie…) et de suivre l’évolution de ses placements. C’est la clé de la réussite et de la gestion du risque (très important).

 

  • Clé N° 6 : épargner régulièrement et en début de mois sur les différents instruments que je vous propose ci-dessus, vous verrez rapidement l’intérêt d’une telle méthode (risques lissés dans le temps, croissance du capital, capitalisation des intérêts composés…)

 

  • Clé N° 7 : trouver de l’argent à investir. Vous n’avez plus d’excuses, vous avez sous les yeux, probablement les meilleurs produits sur le marché pour investir (j’ai pris le temps de les comparer, de les sélectionner et de les utiliser maintenant au quotidien pour gérer mes finances, les années passent, ils sont toujours aussi performants). C’est vrai, il y en a d’autres, bien sûr, mais pourquoi vous noyer sous une masse de produits qui font peut-être un peu mieux, souvent aussi bien et bien souvent moins bien que ceux que je vous propose. Trouver de l’argent à investir : c’est réduire ses frais fixes et vivre plus simplement. La simplicité permet de mieux-vivre et surtout d’apprendre dans un second temps à économiser beaucoup d’argent pour enfin l’investir et « faire des petits ».

 

J’espère que cet article vous incitera à parcourir mon blog, à y trouver des conseils pour économiser, budgétiser et investir de l’argent.
Ce que j’écris dans ces quelques lignes, c’est mon parcours, la construction quotidienne de mon patrimoine financier et immobilier.
Les produits que je cite sont ceux que j’utilise (mon contrat Fortunéo, je l’ai depuis 2008, bien avant la création de ce blog) pour de très nombreuses années encore. C’est sans complexe que je leur fais de la pub.
La lectrice du blog que je cite et qui m’a inspiré cet article a eu un retour personnalisé de mon analyse. Je pense qu’il lui apportera beaucoup et lui permettra de prendre une option sur des produits performants et de qualité, car ils sont loin de l’être tous. Son souhait était que je l’oriente vers des produits de qualité. Après un petit bilan (quelle a fait elle-même) en suivant ses placements, elle a été effarée de voir qu’elle pouvait perdre de l’argent avec les produits de sa banque (Par exemple : avec son assurance-vie investie sur un fond en euros et un PEA bancaire qui facture des frais de garde).

Si cet article ou mes articles vous apportent satisfaction et vous permettent de réfléchir « intelligemment » (c’est mon souhait) à la constitution de votre patrimoine. Si encore ils vous permettent de prendre confiance dans une méthode simple et cohérente pour « finir riche« , sachez que j’aurais également plaisir à vous accompagner et à vous parrainer pour les produits boursorama, binck et fortunéo.

Pas convaincu : ce n’est pas grave, n’hésitez pas à utiliser les possibilités qu’offre internet.

Toujours pas convaincu, alors, allez voir comment évoluent mes assurances-vie, mon PEA et mes investissements immobiliers « dans les garages ». Tout est affiché et en toute transparence sur le blog.

Au plaisir d’avoir passé quelques minutes avec vous… et n’oubliez surtout pas,

Au commencement était l’action

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPrint this pageEmail this to someone

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

33 thoughts on “Les 7 clés essentielles pour finir riche”

  1. Excellent article Arnaud,

    Les gens qui vont lire cet article auront l’immense chance de gagner en temps, en énergie et en rendement, que demander de plus.

    Utiliser les connaissances et les compétences de ceux qui sont passés par le même chemin que celui qu’on s’apprête à emprunter est encore la meilleure option disponible pour celui ou celle qui veut apprendre et éviter certaines erreurs bêtes.

    Martin
    Martin l’investisseur autonome Articles récents..10 vérités que votre banquier tente de cacherMy Profile

  2. Hello
    Très intéressante ta stratégie. Mais, malheureusement tes lecteurs depuis l’Afrique ne peuvent pas utiliser ses services.

    J’ai déjà tenté boursorama et il n’y a pas un accès aux Africain. Comment faire si on vit en Afrique? Faut-il rester pauvre? Devenir riche ? Quel stratégie dois utiliser un africain pou avoir un avenir plus riche?

    Nathanael
    Nathanael Articles récents..Reconnaissance de Dette: Pourquoi et Comment la rédigée?My Profile

  3. Salut Arnaud

    C’est intéressant de lire les clés pour finir riche. Mais, malheureusement tes lecteurs depuis l’afrique ne pourront pas utiliser ces services cités. Le système bancaire africain est limité et n’offre pas ses ouvertures et possibilité pour investir.

    L’autre chose les banques de ton articles sont fermés au africain. Selon toi, que dois faire un africain dans cette situation? Finir pauvre? Devenir riche? si oui comment?

    au plaisir

    Nathanael
    Nathanael Articles récents..Reconnaissance de Dette: Pourquoi et Comment la rédigée?My Profile

    1. @Nathanael:
      Tu dois sans doute pouvoir trouver une banque solide, presente à l’intenational?
      Sans forcement avoir les memes avantages que les banques et courtiers en ligne que l’on peut trouver en france, tu peux te mettre en quête d’un intermédiaire financier te permettant d’investir en bourse sur les differentes places boursieres internationales , eviter de payer des frais pour des produits et services qui ne te sont pas utiles…bref, il y a certainement des choses à faire!

      1. Salut Yoshi

        J’ai déjà pensé à cette solution mais je me suis dit ceci: Que faire s’il advenait un problème avec ma banque? Et si j’arrivais pas à récupérer mes fonds?

        La solution que j’ai trouvé est de travailler avec des particuliers (amis, connaissances) vivant en France qui seront comme des intermédiaires financiers et qui toucheront une prime de mes investissements boursiers.

        Mais selon ma stratégie seul une fraction de mes revenus internet seront utiliser pour mes investissement en bourse. En tout cas, je suis en train de mettre en place tout ça.

        Merci pur ton conseil.

        Nathanael
        Nathanael Articles récents..Reconnaissance de Dette: Pourquoi et Comment la rédigée?My Profile

        1. Bonjour Nathanel,

          En effet beaucoup de dispositifs sont réservés aux résidents fiscaux en France et certains sont encore plus restrictifs (par exemple certaines banques en ligne n’acceptent pas les résidants des Départements d’Outre Mer) mais pourquoi au lieu de demander quelles sont les solutions pour les Africains n’essaies-tu pas de faire le travail de fond pour proposer des solutions similaires ?
          Résidant et diplomé au Bénin tu es le mieux placé pour dénicher les possibilités de ce pays (le meilleur et le pire ce qu’il faut absolument avoir et ce qu’il faut absolument délaisser) puis éventuellement élargir ce travail aux autres pays d’afrique (francophone pour commencer puisque je suppose qu’il y aura de nombreuses similitudes qu’il faudra juste adapter, puis étendre aux pays non francophones)
          Tu deviendrais ainsi le spécialiste de l’Indépendance Financière Appliquée à l’Afrique (avec pourquoi pas un volet pour les non résidants africains qui voudraient investir sur ce continent). En gros prendre exemple sur ton site voyage-au-benin.com (qui compte d’ailleurs de très bons articles liés à l’économie) alors que ton site buziness24.com est très orienté France (avec plusieurs articles sur le statut/régime de l’auto-entrepreneur) ce que je trouve dommage car tu aurais la possibilité de te démarquer et d’imposer ta propre «patte»
          Didier-Fabrice Articles récents..Partez-en vacances je vous forme à l’indépendance financièreMy Profile

          1. @ Didier-Fabrice

            C’est une très bonne réponse qui est apportée à Nathanaël.
            Il n’a plus qu’à lancer le projet…
            Je trouve l’idée d’être le spécialiste de l’indépendance financière en Afrique particulièrement intéressante.

          2. Bonjour Didier Fabrice

            Merci pour ton commentaire très instructif. Tu es juste entré dans ma vision et dans le futur de mes aventure sur l’indépendance Financière

            LA première étape de mon aventure c’est l’apprentissage. Ce qui m formé à travers voyage au Bénin, la seconde Buziness 24 est une feuille de route de l’entrepreneuriat en ligne.

            Je m’arrête là pour répondre à ton mail et te donner des détails sur mon projet pour l’Afrique.

            Nathanael
            Nathanael Articles récents..Reconnaissance de Dette: Pourquoi et Comment la rédigée?My Profile

  4. Très bon récapitulatif des principaux produits pour se constituer un patrimoine de plus en plus important.

    Concernant l’épargne de précaution, il faut souligner l’existence du LEP (Livret d’Epargne Populaire), trop peu connu et pourtant bien utile lorsque l’on est étudiant ou que l’on débute dans la vie active (avec un salaire pas forcément énorme).
    L’accès à ce livret, mieux rémunéré que le livret A ou le LDD (1.50% au lieu de 1.00%), a été facilité depuis 2014. Il repose maintenant sur le revenu fiscal de référence (voir . Son ouverture est simple et rapide, il suffit de présenter son avis d’imposition. Je connais pas mal de gens (principalement étudiants) qui en ont ouvert ces dernières années pour leur épargne (de précaution), c’est toujours mieux que le livret A et tout aussi sécurisé.

    Sinon, concernant les courtiers, il existe aussi BourseDirect. Les frais de courtage sont beaucoup moins chers que chez Binck. Par contre, l’interface est aussi beaucoup moins conviviale et intuitive. Du coup BourseDirect est peut-être plus adaptée à des gens qui connaissent déjà un peu la bourse (ou du moins les différents types d’ordres). Perso, je regrette un peu d’avoir ouvert mon PEA chez Binck parce que je n’utilise pas leurs outils d’analyse/screener/… (je paie des services inutiles, mais vu le nombre d’ordres que je passe, ça va encore).

  5. Bonjour Arnaud,

    Merci pour cet article.
    Pourquoi n’es tu pas fan des SCPI ?
    Et que penses tu de la SCPI Corum Convictions, que l’on entend souvent parlé dans les magazines ?

    Jérémy

    1. @ Jérémy

      Pour moi les SCPI sont peu liquides sauf peut-être dans les contrats d’assurance-vie qui en ont l’obligation.
      De plus, aujourd’hui, le marché immobilier est tellement élevé qu’il me semble difficile sur le long terme de pouvoir augmenter voire préserver son capital.
      Je pense qu’avec les SCPI il sera plus probable de perdre de l’argent que d’en gagner sans parler des frais.
      Voilà pourquoi je n’en suis pas fan.

  6. Bonjour,

    Le compte-titre, l’assurance-vie et le PEA, c’est pour le long terme, ok. Donc ça veut dire qu’une fois qu’on a investit de l’argent dedans, on n’y touche plus, c’est bloqué pendant un sacré moment.

    Étant donné qu’un crédit immobilier coûte moins cher et dure moins longtemps lorsque l’on a un bon apport à la base, n’est-il pas + intéressant de d’abord faire des économies pour son apport et, une fois qu’on a un crédit immobilier, d’ouvrir un PEA, une assurance vie ou un compte titre ? Parce que si on bloque son argent sur l’un de ces trois produits, ça oblige à faire un + gros crédit auprès de la banque pour le logement, ce n’est pas top.

    Attention, je parle pour quelqu’un qui actuellement est étudiant, sera bientôt sur le marché du travail mais aura forcément un salaire de misère (on n’est pas tous intéressés par des métiers bien rémunérés ^^’), et qui n’a pas de parents qui pourront l’aider financièrement. Donc qui n’a pas et n’aura pas assez d’argent à investir en même temps.

    Désolée si ma question semble stupide, je n’y connais fichtrement rien =/ !

    1. @ Aurore

      Il faut voir le patrimoine comme un tout.
      L’immobilier est essentiel comme l’est l’épargne financière.
      Personne est obligé de faire les deux en même temps. Il faut parfois faire des choix.

      J’ai commencé par investir dans ma résidence principale (il y a 13 ans) puis par la suite mon salaire a augmenté. J’ai pris conscience que je pouvais également gagner plus en investissant, j’ai logiquement commencé à épargner plus pour investir encore plus.

      Un gros crédit est parfois plus intéressant quand l’argent n’est pas chère (taux bas), c’est le cas en ce moment que de taper dans ses économies pour financer un bien. Il n’est pas idiot de garder son apport pour conserver une épargne de précaution et d’investir le reste sur le long terme en bourse (par exemple).

  7. une étude a été publié l’année dernière dans le magazine « gestion de fortune ».
    de mémoire, cet article faisait état d’une étude concernant les personnes qui gérait leur patrimoine sans accompagnement. 90 % étaient moins performant que ceux suivis par des pros.

    Donc formez vous bien auprès d’expert car sinon vous allez dépensez de l’énergie pour un résultat incertain

    1. @ Mike

      Je ne suis pas surpris du résultat. 90 % des gens s’intéressent moins à leur patrimoine qu’à l’achat d’une nouvelle voiture, d’un nouvel ordinateur ou d’un nouveau téléphone…

      Pour les gros patrimoines, il devient intéressant de faire appel à des spécialistes, c’est vrai, car il existe de nombreux leviers peu connus du grand public pour préserver ou faire croître leur patrimoine.

  8. Bonjour,
    Il est utile de redire que l’argent d’une assurance-vie n’est pas du tout « bloqué » et peut-être récupéré rapidement. Le seul inconvénient serait de payer (éventuellement, selon ses revenus) plus d’impôts sur la partie « plus-value » de chaque retrait avant huit ans et surtout avant quatre ans.

    En ce qui concerne le courtier en ligne, le meilleur et de très loin pour les profils initiés est à mon avis Interactive Brokers. Il faut USD 10,000 minimum, mais le nombre de marchés disponibles et les frais défient toute concurrence, y compris aux Etats-Unis. Les commissions sont souvent de l’ordre de USD1 seulement par opération. On doit se débrouiller avec un catalogue de webinars bien fourni et une aide en ligne, et maitriser l’anglais pour pleinement en profiter, mais pour ceux qui ont déjà de connaissances très solides, il n’y a pas mieux, me semble-t-il.

  9. Très bon article Arnaud !

    Je suis heureux d’avoir suivi tes conseils. Mon PEA affiche déjà une belle performance depuis que je l’ai ouvert fin 2013 et l’assurance-vie que je viens de contracter aura certainement des jours prometteurs !

    Merci à toi, je suis scrupuleusement les 7 clés de l’enrichissement que tu énonces.

    1. @ Yves

      Je suis heureux de voir que mes conseils te permettent d’avancer et de gagner de l’argent.
      Attention quand même, la bourse se porte bien (c’est du court terme), il faudra dans des périodes plus difficiles avoir beaucoup de rigueur et connaître sa stratégie sur le bout des doigts pour être gagnant sur le long terme.
      En investissant régulièrement tu auras certainement de bons résultats.

      Au plaisir Yves,

      Arnaud

  10. Bonjour Arnaud,

    Tu dis dans ton article de demander conseil à son banquier… Malheureusement les banquiers n’y connaissant pas grand chose et son souvent commissionnés sur des produits comme le PEL. Les blogs spécialisés sont à mon avis un bien meilleur moyen de se former.

    Cordialement,

    Nicolas
    Nicolas de se-former-sur-internet.com Articles récents..5 raisons pour lesquelles vous ne deviendrez jamais richeMy Profile

    1. @ Nicolas

      Petite nuance, je dis simplement qu’un conseiller (s’il est compétent) peut donner des conseils de base intelligents et compréhensibles pour une personne qui souhaite commencer à investir. Le jeu des commissions, c’est autre chose.
      Comme toi, je préfère chercher l’information ailleurs, notamment sur des blogs de personnes, comme moi, qui investissent leur propre argent. Cela fait toute la différence.
      C’est pour cette raison que dans cet article, je mets en avant quelques produits qui sont réellement de bonne qualité.

      Au plaisir

      Arnaud

    1. Merci Aurore,

      Il faut agir, même si tu ne souhaites pas investir tout de suite en bourse, prendre date est une bonne option pour ouvrir ton PEA. Ensuite, prend le temps de te former en parcourant mon blog et en lisant des livres de qualité.

  11. Une stratégie pertinente en effet, merci. Il est vrai que pour réussir, la première qualité à avoir, c’est la persévérance. Et il est tout aussi important de garder l’esprit ouvert sur toutes les opportunités possibles qui s’offrent à nous.
    André Articles récents..Hello world!My Profile

  12. Bonjour Arnaud,
    Je rejoins ce qui a déjà été dit : c’est vraiment avantageux pour le lecteur de bénéficier de votre expérience concrète et de pouvoir s’éviter les longues heures de recherches et de comparatifs.
    C’est un blog très intéressant que vous proposez avec des conseils simples et un retour d’expérience parlant. Un plaisir de vous lire !

    1. @ Guillaume

      Merci, c’est toujours très agréable d’avoir des lecteurs qui m’encouragent à continuer.
      Cela me motive énormément.

      Au plaisir,

      Arnaud

  13. Hello, je vais rajouté une clé à ton article, car il serait dommage que tes lecteurs passent à côté d’une telle opportunité.

    En matière d’épargne, connais-tu un seul placement sur le marché qui tutoie les 40% de rendement sur…4 mois que te rémunére Profits25??? Tu auras du mal à en trouver, car cela n’existe pas !

    Pour en savoir plus sur Profits25, lis-donc mon article ici : http://www.tapa100balles.tk/2015/05/un-placement-qui-rapporte-du-40-sur4.html

  14. Bonsoir Arnaud,

    Une remarque peut-être tardive par rapport à la date de ce très bon billet.

    Je suis en effet effaré par le nombre de blogueurs traitant de finances personnelles qui recommendent (exclusivement !!) Binck. Ont-ils comparé les tarifs avec ceux d’autres brokers en ligne ?
    En effet, et comme le dit fort justement un intervenant plus haut, je confirme que Bourse Direct chez lequel j’ai un PEA et un compte titres est objectivement bien moins cher, le site n’est effectivement pas glamour, mais on s’y fait rapidement avec un peu d’efforts, il donne toutes les informations utiles à l’investisseur « classique » (il manque les ordres suiveurs c’est vrai) , le service clientèle est hyper réactif et efficace.
    C’est dire que la Binckomania systématique de nombreux blogeurs me surprend. Mais bon, j’ai dû manquer un épisode …..

    1. @ artefact65

      J’ai fait un petit comparatif il y a quelques temps pour expliquer mon choix.
      Tu peux le lire ici : Bourse Direct ou Binck.
      Tu devrais ainsi mieux comprendre pourquoi j’ai choisi Binck et pas Bourse Direct.
      Au plaisir,
      Arnaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge