Rembourser son crédit immobilier par anticipation ? (2/2)

L’avis d’une lectrice :

Je vais exposer ici l’opinion d’une lectrice de ce blog qui m’a  suggéré de faire un article sur le remboursement anticipé d’un crédit immobilier.

L’idée de ce blog est de vous donner la parole. N’hésitez pas à rentrer en contact avec moi si vous voulez développer des sujets, participer à l’élaboration d’un article sur un thème qui vous tient à cœur.

Son témoignage est extrêmement intéressant.

Le sujet est murement réfléchi et bien analysé.

 

Je vous laisse ici le découvrir.

 

Je pense aussi qu’elle sera heureuse de découvrir vos commentaires et vos suggestions.

 

« Avant de s’engager dans un crédit Immobilier avec sa banque, il est important d’avoir négocié les 3% de frais de remboursements anticipés (c’est ce que j’ai fait) cela évite de trop se poser de question.

 J’avais pris un crédit sur 20 ans à taux fixe.

 

Pourquoi une si longue durée?

 

Parce que je pars du principe que toute sa vie on est « condamné » à se loger, mon crédit correspondait au marché locatif au moment où je l’ai contracté, mais les années passant il est aujourd’hui nettement en dessous.

J’accède donc à la propriété avec une mensualité minime.

Ce qui fait que je peux épargner en même temps.

Si j’étais locataire pour le même type de bien, je n’aurais pas de place à trop d’épargne.

 

 Pourquoi je ne tiens pas à le rembourser ?

 

Parce que ce patrimoine immobilier est en fait destiné à mes enfants, si je le rembourse par anticipation et que je disparais demain ? ils n’auront que ce bien taxé de frais de succession.

Si je ne le rembourse pas aujourd’hui, l’assurance décès (qu’on nous impose pour les crédits immobiliers) le prend en charge, donc ils héritent de la maison (taxée quand même) + d’un petit pécule placé en assurance vie non soumis à des frais (argent qui aurait servi à rembourser le crédit).

 

Voilà ma façon de voir les choses, mais elle est tout à fait personnelle et correspond à ma situation et à ma vision de la vie.« 

 

Partagez vous la même vision des choses que cette lectrice ?

N’hésitez pas à donner votre point de vue sur ce témoignage !!!

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPrint this pageEmail this to someone

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

11 thoughts on “Rembourser son crédit immobilier par anticipation ? (2/2)”

  1. une autre solution peut etre envisagee:rembourser ce bien par anticipation,pour pouvoir emprunter a nouveau pour un bien a usage locatif,avec un pret sur lequel il y aura l’assurance deces…et attention avec l’immobilier:un bien ne prendra pas indefiniment de la valeur,il ne faut pas hesiter a « arbitrer » comme on le ferait avec les actions d’une societe sans perspectives de croissance,pour d’autres plus prometteuses..chose pas toujours facile a faire avec la residence principale…

  2. Le point de l’assurance décès est un point important, l’incorporer dans une logique long terme et patrimoniale n’est pas une mauvaise idée.

    Pour les IRA, je n’ai pas pensé à les négocier. Faut dire qu’au moment de l’achat j’étais un peu naïf au niveau de l’immobilier.
    Je le referais maintenant, de nombreux points auraient pas été négocié de manière différente. (enfin j’ai quand même penser à négocier le couts de l’assurance, j’étais donc pas totalement idiot! 😉 )

    Concernant la durée du crédit ,15 ou 20 ans sont des durées standard permettant de lisser le coût du crédit sur le temps.
    Ces durées permettent aussi d’emprunter un montant non négligeable. C’est d’ailleurs souvent le montant à emprunter qui définit la durée que le contraire.

  3. Yoshi, oui et non pour le remboursement par anticipation pour pouvoir réemprunter. Quand tu prends un crédit la banque ne t’autorise pas à t’endetter à plus de 33% (en moyenne), 10 ans après, normalement en considérant que ton salaire a augmenté, ta mensualité reste la meme et tu n’es plus qu’à 20% d’endettement (à la louche) ce qui fait que tu peux à nouveau faire un emprunt et convaincre ton banquier d’avoir un taux d’endettement bien supérieur à celui pratiqué, surtout si c’est pour du locatif. Mais tout dépend de ton age s’il est avancé ce sera plus dur. Meme si l’idée est intéressante tu peux malgré tout et je pense que tu dois garder ton épargne toujours pour des raisons fiscales de succession. Mais rien ne t’empeche d’acheter un bien locatif, c’est surtout pour le remboursement du premier achat que j’émetterais des réserves

  4. @ Yoshi, @Gunday, @ rapsody

    Merci pour vos commentaires très constructifs.
    Vous apportez du concret, du vécu et des points de vue différents, c’est enrichissant.

  5. en fait je suis tout a fait de ton avis,rapsody!j’emmettais simplement une suggestion parmi sans doute de tres nombreuses alternatives,chaqu’un ayant ses priorités,affinités et tolerance au risque..

    1. @ Monétiser son blog

      Pour acquérir sa résidence principale, il n’y a pas vraiment de bons ou mauvais moments. Il faut bien choisir son bien.
      Pour investir, il faut à mon avis être très réactif et savoir détecter le bien qui aura un rendement intéressant.
      Dans les 2 cas les années qui s’annoncent peuvent être un bon moment pour se lancer.

  6. @Arnaud je ne suis pas du tout d’accord avec cette phrase : « Pour acquérir sa résidence principale, il n’y a pas vraiment de bons ou mauvais moments ».

    Il y a non seulement les moments à choisir en fonction de sa situation personnelle et de son évolution à court/moyen terme et il peut y avoir des moments à privilégier en fonction du contexte économique (et de sa situation par rapport à ce contexte).

    Dans le 1er cas : être propriétaire de sa résidence principale ne revient moins cher par rapport à la location du même bien qu’à partir d’un certain nombre d’années. Il faut donc être sur d’y rester un minimum de temps (pas de mutation/pas de besoin de plus de surface pour l’arrivée d’un nouvel enfant, etc.)

    En ce qui concerne le contexte économique. Quelqu’un qui dispose d’un apport important pour financer sa résidence principale aura tout intérêt à choisir une période où les taux sont plus élevés, les prix y seront plus bas et la concurrence des autres acquéreurs beaucoup moins importantes pour un même type de bien…
    Immobilier-danger Articles récents..Propriétaires : réduisez vos frais de logementMy Profile

  7. @ Immobilier-danger

    Je savais qu’en disant cela, j’allais faire réagir.
    Merci de l’avoir fait.

    Bien sûr, tout ce que tu dis est vrai.

    Je n’ai pas développé comme tu l’as fait, justement parce qu’il existe une multitude de situations. Pour certaines personnes il vaut mieux attendre pour d’autres non, si pour eux tout est ok.

    Quand j’ai acheté il y 10 ans, beaucoup de personnes me freinaient, l’immobilier était à leurs yeux très cher.

    Mon seul objectif était que 15 ou 20 ans plus tard, j’allais être propriétaire.

    Je pense que le marché est aujourd’hui très cher, il devrait baisser dans les prochaines années, mais si je me trompais…

    J’avais juste pour souci de bien choisir ma maison.

  8. Je rejoins Arnaud sur son point, il n’y a pas de moment pour la RP.
    Faisons simple : j’achète cher sur un marché haut.
    10ans après le marché à encore progressé n’étant toujours pas descendu (pour les connaisseurs je parle de la région parisienne).

    Ai je fait une erreur ou non?
    D’après certains oui car j’ai acheté haut, mais au final j’ai acheté bas comparé au prix 10ans plus tard.

    En traduit, il n’existe pas de boule de cristal, si autant un investisseur peut et doit prendre son temps, pour se loger il n’y a que 2 solutions, location ou propriétaires.

  9. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce blog d’une grande qualité!

    Je me pose un peu la même question pour le crédit de ma résidence principale (reste 18 ans à 2.5% fixe sur 18ans)

    Pour l’instant j’ai décidé d’investir dans une assurance vie et un pea…

    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge