Argent : Suis-je sur la bonne voie ?

Aujourd’hui, je publie le mail d’une personne qui souhaite rester anonyme et qui a besoin de vos remarques et de vos conseils.

Vous le savez, c’est un exercice qui me plait et qui m’intéresse de pouvoir vous renseigner et de « résoudre » vos « problèmes » ou tout du moins de tenter de vous apporter des réponses « impartiales » à vos interrogations, contrairement à un banquier.

 

Une question simple : « Suis-je sur la bonne voie ? »

 

route-66

Je vous livre le contenu de son mail :

 

« J’ai 27 ans, je suis mariée, nous avons acheté un appartement en 2011 (avec un crédit immobilier) ce qui a fait fondre notre pouvoir d’achat (à court et moyen terme)!

Mes parents m’ayant prêté de l’argent lors de l’achat, j’aurais fini de payer le crédit à la banque en avril 2019!

J’enchaine les CDD et intérim en alternance avec des périodes de chômage (comme en ce moment) ce qui fait que mes paies (quand j’en ai) sont rarement supérieures au SMIC et mon allocation chômage s’élève à 600 euros. Mes parents me versent 800 euros par mois, je souhaiterais à terme me passer de leur aide mais dans l’immédiat ce n’est pas envisageable!

Depuis avril 2013, je fais mes comptes, j’ai changé d’opérateur téléphonique, de mutuelle, de coiffeur et bientôt je vais passer à la banque en ligne pour réduire les frais.

Je m’oblige à mettre de l’argent de côté tous les mois, je compte arriver à 1000 euros d’épargne d’ici fin 2013 pour me faire une épargne de précaution.

J’ai commencé cette épargne de 0 cette année car l’année dernière j’ai tout utilisé pour financer mon mariage!

J’ai créé un blog (soyezastucieux.com) que je vais développer en espérant en tirer à terme un complément de revenu!

Pensez-vous que je suis dans la bonne voie et avez-vous des conseils à me donner? »

 

Merci à cette lectrice du blog de m’accorder autant de confiance et de crédit, je lui en suis reconnaissant.

 

Je vais l’encourager  à continuer à se remettre en question, ce n’est qu’un premier pas, il va falloir aller beaucoup plus loin.

Le chemin parcouru semble déjà important. Il y a dans ce témoignage une belle remise en question et une prise de conscience intéressante. 

Je ne souhaite pas reprendre un par un les éléments contenus dans le mail et dire si à mes yeux c’est ce qu’il faut faire ou pas.

Je vais baser mes réflexions sur les livres que j’ai pu lire et qui m’ont poussé à prendre en main un peu plus chaque jour mes finances.

J’ai ici une personne qui a, diront certains, beaucoup de chance, les parents sont là pour aider et visiblement de manière importante (achat immobilier, aide mensuelle de 800 €…).

Seulement, je considère cette aide dans le cas présent comme une béquille qui ne rend pas service à la personne qui là reçoit.

 

Développons  :

 

Je suis une personne qui aspire à une grande indépendance et à terme, je souhaite devenir “indépendant financièrement”. C’est l’un de mes objectifs. Attention, je ne souhaite pas ne rien faire et bronzer au soleil. Je souhaite ne pas avoir de contraintes financières pour pouvoir au contraire me lancer dans des aventures, des projets qui me tiennent à cœur.

Il y a un livre extraordinaire que je recommande, malheureusement, il est uniquement en anglais « The Millionaire Next Door». (Pour rappel, ce livre est une étude statistique sur le comportement de plus de 500 millionnaires américains.)

Cet ouvrage explique parfaitement et de manière statistique, que pour des enfants, ce n’est pas un service que d’avoir été financièrement aidé par ses parents.

Les enfants ainsi aidés se retrouvent, bien souvent, à terme dans des situations bien plus délicates que s’ils ne l’avaient pas été. Ce passage du livre est édifiant.

J’ai sur le blog le témoignage d’une lectrice sur ce sujet, je vous recommande sa lecture, c’est très intéressant : Aide financière, danger !

Je ne porte pas de jugement de valeur, je ne me le permettrais pas. Mais je pense que c’est une piste de réflexion intéressante à exploiter. L’aide reçu des parents a été une aubaine, il ne faut pas la regretter, mais pour avancer, il va falloir apprendre à s’en passer. C’est le sens du mail de cette lectrice, j’espère qu’elle tiendra bon.

Maitriser son budget :

 

Nul doute que c’est une bonne chose de mettre à plat ses finances et de réduire au maximum ses frais…, il faut continuer.

Nous devrions tous avoir le courage et la volonté de le faire. C’est incroyable les centaines d’euros, voire les milliers d’euros qu’il est possible d’économiser. C’est d’autant plus important quand la situation est très tendue financièrement. 

Maîtriser son budget, c’est aussi aspirer à une vie plus simple, là encore il y a un excellent livre sur le sujet « l’art de la simplicité ».

Trouver un travail pour se sentir plus libre ou pourquoi pas créer son propre emploi.

 

Il est vrai aussi que le travail est une forme de liberté, le salaire dégagé par son activité professionnelle permet de ne pas être dépendant de son entourage et permet de se passer d’une perfusion.

Je l’accorde, trouver une activité professionnelle aujourd’hui avec un salaire correct n’est pas simple.

L’idée de notre lectrice est aussi de faire un blog, c’est même devenu assez simple grâce aux blogs clés en main de certaines sociétés (1&1), c’est une excellente idée et cela offre la possibilité, avec beaucoup de travail, de persévérance, de discipline et de motivation, de développer une source de revenus complémentaires. Ce peut même être une activité professionnelle à part entière. Il faudra un peu de temps avant de gagner de l’argent avec un blog, mais c’est possible. J’y arrive bien.

Dans tous les cas, il faut continuer à se former et à apprendre. Ce n’est pas parce que l’on n’est plus à l’école qu’il faut cesser ses apprentissages.

Personnellement, je ne regarde plus la télévision le soir, où à de rares occasions, je lis, je me forme, je travaille sur mon blog…

Enfin, pour répondre à notre lectrice : oui, elle est évidemment sur la bonne voie et je l’encourage à persévérer dans ses efforts et à ne surtout pas se décourager ni à se relâcher.

Le découragement revient sans cesse et parfois on oublie pourquoi on fait tant d’efforts.

Je sais, je suis un peu dur sur l’aide qu’elle peut recevoir de ses parents, mais je suis convaincu que ce n’est pas lui rendre service.

Elle doit continuer à se former pour trouver du travail et profiter de ses périodes de chômage pour développer son idée de blog. Internet à de l’avenir, le potentiel pour les bonnes idées est énorme, seul les plus motivés tireront leur épingle du jeu.

Bon courage.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

15 réponses sur “Argent : Suis-je sur la bonne voie ?”

  1. Bonjour,
    je ne serais pas aussi dur que vous sur l’aide reçu des parents. Que je trouve en fait normal, vu que la personne est pas encore financièrement autonome. (chômage à 600€/mois par exemple).

    Par contre, dans sa situation, la priorité est je pense trouver un emploi stable. Peut être donc se former pour l’obtenir.

    En parallèle, je dirais développer une petite activité alternative, histoire d’avoir de l’air même en période de bas revenus.
    David Articles récents..Devenir financièrement autonome : mode d’emploiMy Profile

    1. @ David

      Merci de ces bons conseils, mais je ne me trouve pas si dur. Cette personne vie en couple et l’aide des parents, bien qu’utile est un frein à son indépendance. Je trouve cela regrettable.
      C’est pour cette raison que je lui conseille de vite trouver une solution pour s’en passer.

      Toi comme moi, on sait qu’il y a de nombreuses solutions possibles.

  2. Bonjour,

    Pour répondre à ta lectrice.
    Déjà je trouve que c’est une très bonne chose que le crédit immobilier soit d’une durée de 8ans, car déjà tu sais que tu vas galérer mais que dans moins de 5 ans ça ira mieux, c’est un gros point positif.

    Pour l’aide des parents, même si c’est une béquille cela t’aide à garder la tête hors de l’eau et comme ta situation est instable c’est une bonne chose. Une fois que tu auras un travail stable cela ira mieux.
    Mais n’hésites pas à développer et monétiser ton blog pendant ton temps libre pour te créer petit à petit un revenu que tu ne devras qu’à toi.

    Une autre piste est d’essayer dans la mesure du possible à mettre 3 mois de revenus pour ton épargne de précaution, pour pouvoir faire face plus facilement en cas de coup dur.

    Il ne me reste plus qu’à te dire bon courage et bonne chance pour ton blog 😉

    Marc.
    Marc Articles récents..Podcast : Votre conseiller bancaire, ami ou ennemi ?My Profile

    1. @ Marc

      Merci pour elle, je te rejoints complètement sur l’épargne de précaution, outre le fait d’avoir une réserve d’argent, c’est un moyen de se sentir plus libre et serein.

  3. Tout à fait d’accord avec les autres commentaires. L’objectif, c’est de trouver du travail. Il est possible d’avoir accès à des formations rémunérées lorsque l’on est au chômage, le mieux, c’est d’aller s’informer. Il est aussi possible de prendre rendez-vous avec une assistante sociale, qui peut être d’une aide précieuse…

    1. @ JM

      La clé est évidente, comme tu le dis, il faut trouver du travail puis mettre en place son blog pour à terme le monétiser et avoir un complément de revenu.

  4. Bonjour Arnaud et merci pour la référence à mon article.
    Je suis entièrement d’accord avec tes conseils.
    Je trouve aussi que ta lectrice a déjà fait un grand pas en mettant en oeuvre plusieurs actions pour réduire ses frais, et en ayant la volonté de se passer, à terme, de l’aide parentale. Pour ça, bravo, en effet tu es sur la bonne voie.

    Personnellement, j’ai tendance à penser que l’urgence est de pouvoir se passer de l’aide parentale, notamment dans le cas d’un couple marié (mariés, la situation est plus saine si on peut être indépendants des parents).
    Pour cela, peut-être serait-il possible de trouver un travail, peut-être moins intéressant/qualifié, mais au moins durable. Cela ne t’empêcherait pas, par la suite, de trouver mieux, un job plus adapté à ta formation par exemple, ou plus rémunérateur.

    Peut-être serait-il aussi possible de rallonger un peu la durée du prêt afin de baisser la mensualité et de la rendre supportable pour votre couple. En effet, il est certes super à 27 ans de n’avoir que 8 ans de crédit immo, mais dans votre situation il semblerait que ce soit un luxe qui est en fait assumé par tes parents via leur aide de 800 euros par mois.

    En ce qui me concerne, j’ai 29 ans, donc quasiment le même âge que toi, et encore 17 ans de crédit à payer avec mon mari, mais une petite mensualité qui rend les choses tout à fait supportables.
    Mais surtout, on se débrouille seuls, et ça nous donne une liberté d’une valeur inestimable.
    On sent aussi plus de considération de la part de nos parents. Je pense que s’ils nous aidaient, ils auraient tendance à nous considérer encore un peu comme des enfants, et à penser que notre “chez nous” est un peu leur “chez eux” aussi.

    Voilà, je t’encourage à réfléchir à ces points, non seulement pour toi, mais aussi pour ton couple, car les problèmes financiers, ainsi que les problèmes d’ingérance parentale, peuvent apporter beaucoup de tracas. Quelques concessions peuvent donc être bénéfiques.

    En tout cas ne te décourage pas et poursuis tes efforts !

    Aurore
    Aurore Articles récents..L’achat-revente d’avoirs : un bon plan qui peut vous rapporter de l’argentMy Profile

    1. @ Aurore

      Je trouve que ton article était adapté à celui-ci.
      De plus, nous avons tous les deux lu “The millionaire next door” qui traite de ce sujet. J’avais trouvé le chapitre qui parlait de l’aide des parents édifiant.
      Je rejoins évidement le reste de ton commentaire.

  5. Bonjour;
    Je ne suis pas tout à fait d’accord, si ses parents ont les moyens de l’aider pourquoi s’en passer?
    Si cela ne les empêche pas d’avoir une bon niveau de vie je trouve sa plutôt bien. Si c’est pour qu’ils épargnent ces 800€ et que le lecteur paye des droits de succession plus tard dessus c’est pas mieux…

    Certes il ne faut pas se reposer sur cette aide et que la recherche d’un emploi stable est obligatoire. Quand on “rame” il n’y a pas de sous métier, ça peut dépanner une paire d’année.
    J’ai 23 ans je suis peintre/plaquiste je gagnais 1200€ par mois, cela ne m’a pas empêché d’investir dans 6 appartements. Il faut juste avoir de la tenacité et l’envie de s’en sortir. C’est la preuve que même si on a pas un gros salaire on peut arriver à faire des choses.

    Le lecteur a une prise de conscience et c’est très bien. A lui de poursuivre dans cette voie et d’avoir cette tenacité.

    L’achat de l’appartement est un poids considérable, à moins de le mettre en location mais vu que c’est un crédit sur 8 ans je ne pense pas que le loyer couvrira la mensualité… Possibilité de faire du saisonnier suivant sa situation?

    Travailler -> Epargner -> Gerer ses dépenses -> Apprendre -> Investir
    5 actions à effectuer pour se créer des revenus passifs et sortir du système de la dépendance à un salaire.

    Aurélien de http://jeuneinvestisseur.fr
    Aurélien Articles récents..Bienvenue sur jeuneinvestisseur.fr !My Profile

    1. @ Aurélien

      Pour répondre à ta question, il est important de savoir se passer de l’aide de ses parents pour être enfin indépendant. Je ne parle pas d’une aide ponctuelle mais du problème d’être assisté mois après mois. C’est ma philosophie de vie.

      Tu sembles parfaitement réussir tes projets, si tu avais eu l’aide de tes parents pour te donner tous les mois un complément de revenu, aurais-tu eu la niaque de travailler comme tu le fais aujourd’hui ?

      1. @arnaud

        Oui.
        C’est une question d’état d’esprit. La niaque on l’a dans le sang ou suite a des évenements dur de la vie.
        Par respect des efforts qu’ils ont fait pour le gagner, je ne verrai pas en profiter sans faire d’effort a mon tour.

        Je comprend ton raisonnement et je suis tout a fait d’accord que cette aide ne dois pas servir d’assistance.
        aurelien Articles récents..Argent : changer votre état d’esprit!My Profile

  6. Excellent article. vraiment très instructif. la question est difficile à répondre,
    pour moi, peut être la bonne mais il faut faire attention quand même.
    merci pour ce partage
    bonne continuation.

  7. Maitriser son budget comme vous l’avez dis est le plus important ! L’important n’étant pas combien vous gagnez mais combien vous économisez ! Pour ma part j’ai complétement résilié mon abonnement de téléphone mobile, je n’en ai plus ! Economie colossale !
    Changement de magasins pour les courses, je privilégie le bio et les petites surfaces ( moins de choix = moins d’achat ), et en mangeant bio j’ai moins faim, donc je grignotte pas ( pas de biscuits, hop économie supplémentaire ! ).
    Patricia Articles récents..Cette page vous permettra de dénicher un ehpad.My Profile

    1. @ Patricia

      Merci pour tes conseils, je rejoins ton point de vue sur la façon dont on doit parfois revoir ses dépenses pour au final faire de grosses économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.