Mes conseils pour épargner, investir et placer son argent en 2014 !

L’année 2013, comme prévu, a été une belle année boursière avec une performance d’environ 15 % pour le CAC 40 et de plus de 23 % pour le CAC Mid and Small. Il fallait être présent en Bourse cette année.

L’immobilier a marqué le pas et la sélectivité était de rigueur. Un signe qui ne trompe pas, c’est la chute du nombre d’investisseurs. Ces derniers se détournent de ce placement à la rentabilité médiocre, sauf à se spécialiser dans certains produits (Achat dans l’ancien avec travaux, achat de parking ou de garage), où il y a de rares occasions d’espérer un rendement Brut de 8% ou plus.

Le neuf, avec la loi Duflot et des tarifs exorbitants (Supérieurs à 30 % par rapport à l’ancien) ne peut convaincre.

L’économie mondiale se porte mieux, en toute logique, l’Or en a souffert avec une décote proche de 30 % cette année.

Quelques conseils pour placer son argent en 2014 :

 

Avant de suivre mes conseils, je tiens à vous dire que tout ce qui suit est adapté à ma situation financière, aux “risques calculés” que je suis prêt à prendre avec mon argent.

Je vous demande donc de garder un esprit critique, et de ne surtout pas prendre pour argent comptant la manière dont je gère mes investissements.

Pour ceux qui découvrent le blog pour la première fois : cela fait maintenant plus de 3 ans que je me suis donné pour objectif de devenir « indépendant financièrement ».

Ma stratégie est basée sur quatre piliers, la Bourse, l’immobilier, le blogging et la formation.

Quatre piliers pour gagner de l’argent et m’enrichir. Seulement, il n’y aura pas de réussite fulgurante. Je vise une réussite sur le long terme, 10 ans dans le meilleur des cas et 20 ans au maximum.

 

5 placements à éviter cette année :

 

Sans surprise, vu la rentabilité et le peu d’intérêt qu’ils représentent, il est peut-être judicieux d’exclure ces placements momentanément de votre patrimoine.

  • Les fonds garantis : s’ils sont garantis, c’est votre banquier ou votre assureur qui va s’enrichir grâce aux frais, certainement pas vous. Ces produits ne sont pas toujours très compréhensibles et lisibles. En finance, de bien comprendre ses investissements, dans quoi on place son argent est indispensable.
  • Le Compte épargne logement (CEL) : est à oublier vu le faible rendement de ce produit. Sauf peut-être à envisager des travaux de rénovation.
  • Les sicav Monétaires : Le rendement est là encore tellement faible, 0,25 %, qu’il y a mieux à faire.
  • Les livrets fiscalisés : Sauf à jouer sur les promos, il y a peu d’intérêts à en avoir un.
  • L’Or : Personnellement, je n’achète pas d’or et je ne pense pas en acheter un jour, sauf à imaginer la fin du monde, ce qui n’est pas mon cas. L’or n’est pas un actif et ne produit rien. En 2014, l’économie devrait mieux se comporter, je ne vois pas comment l’Or pourrait se valoriser sauf à voir certains états (comme la Chine) investir massivement dans ce métal.

Parmi ces 5 placements, je n’en possède aucun, sauf un Compte sur Livret dans ma banque en ligne. Il me sert à placer mes liquidités dans mes périodes de réflexion et d’attente. Ainsi, je préserve tout juste mon argent de l’inflation.

 

 7 placements indispensables pour optimiser, diversifier et faire fructifier son patrimoine.

 

  • Les livrets réglementés : Livret A, Livret de développement durable (LDD), Livret Jeune et Livret d’épargne Populaire ont tous leur place et sont indispensables, ils permettent de préserver les liquidités de l’inflation tout en étant défiscalisés.
  • Le Plan Epargne Logement (PEL) : Toujours intéressant pour qui désire investir dans l’immobilier, un rendement supérieur aux différents Livrets avec un prime de l’état en cas d’achat immobilier (résidence principale uniquement) .
  • L’assurance-vie : dans sa partie sécurisée avec le fond en Euro est le premier outil à posséder. Attention à être sélectif et de choisir un bon contrat. Les contrats multi-supports permettront de booster votre épargne sur des fonds dont vous aurez pris soin d’étudier leurs performances.
  • Les parts sociales : Un rendement attractif et sans risque. Le placement n’est pas très liquide, mais le rendement est supérieur à celui du livret A.
  • Le Plan Epargne en Action (PEA): un deuxième outil indispensable dans la constitution d’un patrimoine. Une enveloppe fiscale intéressante pour investir en bourse (en direct ou via des Sicav).
  • Le Compte-titre : Pour les investisseurs qui veulent diversifier leur patrimoine sur presque toutes les places du monde, sans oublier la France bien sûr.
  • L’immobilier : ce dernier reste une pierre angulaire du patrimoine. Il faut faire le bon choix et être patient pour trouver la bonne opportunité.

 

Une certaine continuité dans mes investissements en bourse et un premier investissement locatif en 2014.

 

Plus que des conseils, pour cela il y a de nombreux magazines, je vais plutôt vous parler de ce que j’ai l’intention de faire pour cette nouvelle année et dans quel état d’esprit je me trouve.

Ma ligne de conduite est toujours la même, j’investis sur le long terme dans l’espoir d’avoir une belle rentabilité en bourse et c’est nouveau, bientôt dans l’immobilier locatif, avec l’achat de mon premier garage. (J’en parlerai sur le blog en détail).

En bourse, le versement des dividendes fait parti de ma stratégie pour dégager des revenus passifs. Je m’oriente vers des sociétés solides dont les dividendes sont croissants depuis plusieurs années.

 

La Bourse un secteur à ne pas négliger l’année prochaine :

 

Les 10 valeurs de mon portefeuille (PEA que j’ai chez mon courtier en ligne) (environ 10 300 € au moment où j’écris ces lignes) :

  • AXA
  • Air liquide
  • Bonduelle
  • Michelin
  • Sanofi
  • SIPH
  • Total
  • Technip
  • Vilmorin & Cie
  • Vinci

 

Ces sociétés devraient toutes rester dans mon PEA cette année, d’autres pourront le rejoindre. (Lafarge, Atos, Saft, Danone, Essilor, Rémy Cointreau…)

Pour beaucoup d’entre elles, je devrais renforcer mes lignes de manière régulière en fonction des baisses de cours. (Air Liquide, Total…)

Je ne cherche pas à faire des coups en bourse, je souhaite acheter des valeurs qui me rapporteront des revenus passifs via les dividendes.

Pour 2014, Je vais rester très présent en Bourse, mais la sélectivité et la prudence s’impose.

Le point négatif qui me fait encore me poser des questions, c’est l’euphorie ambiante, elle me refroidit. Je suis confiant sur les perspectives boursières, cependant, je me méfie toujours d’une ambiance trop optimiste.

 

Les secteurs dans lesquels j’ai envie d’investir et pour qui l’année 2014 pourrait être intéressante :

 

  • Le secteur Pétrolier : je regarde de près Total, Technip et également Rubis.
  • Le secteur Agro-alimentaire : Danone, Bonduelle…
  • La santé : Sanofi, Orpéa…
  • La construction : Vinci, Lafarge…
  • Les finances : AXA…

 

Je fuis les télécommunications, je ne comprends pas où ils veulent en venir, il y a des attaques importantes dans ce secteur. En tant que consommateur (concurrence), je suis preneur, pas d’un point de vue d’investisseur.

 

L’assurance-vie pour investir en Bourse : Quels choix faire pour 2014 ?

 

Une certitude, il faut choisir dès le début, le ou les bons contrats, c’est essentiel.

C’est-à-dire que vous devez avoir un fond en euro performant et ce depuis plusieurs années.

Pour les personnes qui souhaitent être 100 % sécurisée sur leur contrat, l’assurance-vie offre un bien meilleur rendement que le Livret A avec une fiscalité avantageuse, ce sera encore plus vrai en 2014.

Pour ceux qui comme moi sont prêts à prendre des risques, il faut choisir un contrat multisupport qui offre un large choix de fonds performants.

Souvent, je conseille le mien, le contrat de Fortunéo qui est particulièrement polyvalent. (J’en profite pour remercier les personnes qui me contactent pour un parrainage).

 

Comment diversifier ses placements sur son assurance-vie ?

 

En 2014, je pense augmenter ma répartition sur les pays émergents. Il est vrai que le consensus est loin d’être majoritaire après une année 2013 chaotique, mais c’est justement quand personne en veut qu’il faut commencer à se positionner pour profiter de la hausse.

 

Investir dans l’immobilier : Quels choix pour 2014 ?

 

L’immobilier est l’un des seuls secteurs qui n’a pas profiter de la hausse en 2013, c’est normal me direz-vous, quand on connait le niveau de valorisation des biens.

Nous attendions même une baisse plus prononcée, mais elle s’annonce peut-être plus régulière et progressive.

Pour ma part, je vois bien une inflexion douce des prix pendant plusieurs années avec une légère inflation qui rendra peut-être plus de possibilités d’investissements. Seulement, le bémol dans cette hypothèse, c’est que les salaires ne sont pas forcément indexés sur l’inflation.

Le rendement d’un investissement locatif est médiocre, les investisseurs ne s’y trompent pas, ils désertent en masse ce secteur.

Pourtant comme indiqué dans mon introduction, il existe des secteurs porteurs dans l’immobilier.

Certaines villes restent intéressantes c’est vrai, mais d’une manière générale l’achat d’un bien avec travaux en faisant jouer la fiscalité est en cherchant un peu est encore possible et rentable.

Personnellement, 2014 sera l’année de mon premier investissement locatif, (le compromis vient d’être signé), il s’agit d’un garage. Le guide de julien Bédouet a été l’élément déclencheur et même déterminant.

Cela me permet de diversifier mon patrimoine, de faire jouer l’effet de levier du crédit et d’avoir une première expérience dans l’investissement locatif sans prendre trop de risques.

On recommence à trouver des opportunités dans l’immobilier. L’année prochaine ne devrait pas être simple, mais à partir de 2015, j’espère que le marché sera plus raisonnable et qu’il sera plus facile de trouver de bons investissements.

 

Quels sont vos conseils pour l’année 2014 ? Comment voyez-vous la bourse ? le marché immobilier ?

Quels sont pour vous les supports à privilégier, assurance-vie ? PEA ? Les livrets ?

Croyez-vous en une reprise de l’économie dès l’année prochaine ?

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

23 réponses sur “Mes conseils pour épargner, investir et placer son argent en 2014 !”

  1. Bonjour et bonne année !
    Personnellement, cette année sonne le tout début de mes placement après avoir passé tout 2013 à m’informer et apprendre.
    Livret A, assurance vie et PEA dans un premier temps.
    Pour l’or, j’avais déjà lu un article qui allait tout à fait dans ton sens : http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/finance-marches/energies-matieres-premieres/221165509/investir-lor-3-raisons-sim
    De toute façon, ce n’est pas ma priorité, cette année, je place, je sécurise, et je fais fructifier, même un minimum serait déjà pas mal…

  2. Juste une remarque : pourquoi parler de livret défiscalisé? N’est pas plutôt des livrets fiscalisés. (ou compte sur livret)

    Concernant l’or, je suis tout à fait d’accord!

    Pour l’assurance vie, le gros avantage du fonds euros est d’être investi majoritairement en obligation, support assez peu accessible pour un particulier. (et lourdement fiscalisé en direct).

    En parlant de fiscalité, les parts sociales, il peut être intéressant d’investir via un PEA, car sinon c’est imposition type compte titre.

    1. @ David

      Tu deviens mon correcteur, merci. C’est corrigé, il s’agit bien de livret fiscalisé dont je parle.
      Pour les parts sociales, tout dépend de la tranche marginale d’imposition.

  3. Bonjour Arnaud et surtout bonne année à tous,

    Je pense que la bourse avec une sélection de valeur avec un bon rendement via le PEA est une bonne piste pour 2014.
    J’attends également de voir ce que va donner son petit frère le PEA-PME et comment vont réagir les investisseurs face à lui.

    Vu la faible rémunération des livret réglementés hors LEP, je songe à placer une bonne partie de mon épargne de précaution sur du Fonds Euros, tout aussi sur mais surtout bien plus rémunérateur. Même si ça ne représente que peu d’argent au final, c’est toujours ça dans ma poche…

    Pour l’immobilier, comme tu le dis pour l’instant, seul les parking et garages ont un bon rendement. Pour l’instant je fais le pari des SCPI depuis fin 2013, car le marché de l’immobilier d’entreprise est au juste prix je pense et les SCPI ont une manière de fonctionner qui est saine.

    Il me reste à te souhaiter une bonne année 2014, qui je l’espère sera au top pour toi et tes finances 😉

    Marc.
    Marc de Mieux Gérer Son Argent Articles récents..Podcast : La banque en ligne, qu’est-ce que c’est ?My Profile

    1. La vraie question est plutôt : “penses tu que l’immobilier soit un bon vecteur de défiscalisation ?”.
      Perso, je vous conseille de regarder les rendements de l’immobilier défiscalisant pour avoir la réponse (4% en cumulant loyer et crédit d’impôts par exemple)

      1. Ludovic,

        Je pense que David a déjà apporté une très bonne réponse.

        Pour compléter, oui c’est un bon vecteur de défiscalisation car tu as le choix entre différents dispositifs : Malraux, Duflot, Déficit foncier… et surtout tu n’es pas obligé de payer le prix d’un bien entier pour en bénéficier.

        Marc.
        Marc de Mieux Gérer Son Argent Articles récents..Mon astuce pour appliquer vos bonnes résolutions financières et reprendre efficacement le contrôle de vos financesMy Profile

  4. L’investissement locatif est bel et bien rentable seulement si le projet immobilier immobilier est pertinent. J’entends par là que logement doit profiter d’une loi de défiscalisation (loi Duflot) et surtout, s’inscrire dans la durée (visée patrimoniale ou pour préparer une retraite). Si beaucoup de particuliers “désertent” ce type d’investissement, c’est parce que certains se sont fourvoyés dans des projets immobiliers qui ont été peu préparés (mauvais choix de programme immobilier, ville peu intéressante avec les plafonds Duflot, etc.).

    1. Le placement en SCPI est un très bon outil pour diversifier son patrimoine, elles reposent sur le secteur immobilier dans son ensemble : bureaux, commerces, locaux d’activités,… Le rendement reste stable en 2013 avec 5,13 % de rendement moyen. Ce n’est pas une solution-miracle, mais une bonne solution de placement sur le long terme et une alternative sérieuse à l’acquisition d’immobilier en direct.

  5. Bonjour ARNAUD

    Nous nous rejoignons sur ton choix d’actions françaises, tout comme toi je délaisse les valeurs dites techno car leur visibilité est incertaine malgré les bonnes performances actuelles. Bon nombre d’actions que tu possèdes je les ai également.

    Cependant , sur le choix pour l’année 2014, je suis plus partagé que toi.
    Il me semble que l’on ne peut faire abstraction de la situation de la dette publique française et européenne. Dans ces conditions faire une prévision sur l’évolution des enveloppes fiscales me semble délicat pour deux raisons, quant au contenant : rien ne dit que la fiscalité ou le changement de réglementation n’annulera pas tous les bénéfices attendus de ces produits (ex pls sur CAV), quant au contenu, fonds euros = obligations souveraines, qui nous dit que le gouvernement ne choisira de taxer disons à hauteur de 10 % les fonds euros pour diminuer sa dette ou m^me de bloquer ces fonds à une certaine hauteur. Je suis beaucoup plus prudent que toi.

    Par contre pour tous les placts que tu proscris, je suis entièrement d’accord avec toi, ils ne compensent m^me pas l’inflation réelle. POur l’or, beaucoup de gens y voient une sécurisation de leurs avoirs mais je ne m’y risque pas tout comme toi.

    Mais la tendance est à se tourner vers des actifs tangibles et non plus financiers, je suis donc plus réservé sur ta position sur l’immobilier m^me si je partage ton point de vue sur le DUFLOT mais c’est vrai pour tous les dispositifs fiscaux immobiliers.

    Bien cordialement et bonne année 2014 riche en placements fructueux

    Didier

    1. @ Didier

      Meilleurs voeux à toi également.
      Je n’ai pas une vision aussi pessimiste sur la fiscalité de l’épargne, l’avenir nous le dira.

  6. @ Ludovic

    Le Pel est intéressant pour qui souhaite placer son argent en vu d’un achat immobilier. Pour le reste, je préfère une épargne de précaution sur un livret A et des investissements dans des actifs.

    1. @ Ludovic

      Le taux du livret A me convient pour le moment. Si je devais faire un choix différent, ce ne serait pas pour le Pel, mais pour une assurance-vie.

  7. Bonjour,

    Je ne pense pas qu’il soit judicieux d’ouvrir un PEL car son taux est au plus bas. A part si on pense qu’il ne va pas augmenter de si tôt !

    1. @ Martin

      Après un rapide coup d’oeil, c’est pour moi une valeur de fond de portefeuille à l’image d’AXA. Je suis plutôt positif sur ce style de valeurs pour le rendement et la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.