Investir en bourse : action EDF

 

Au mois de Mars, j’ai eu l’occasion d’être invité à la réunion des actionnaires d’EDF, c’est avec plaisir que je m’y suis rendu.

 

Pour moi, c’est une première, j’ai trouvé ça particulièrement intéressant, je comprends pourquoi des personnalités comme Warren BUFFET se déplacent quasi-systématiquement à ces rendez-vous.

C’est très instructif.

 

Avant toute chose, je tiens à vous dire que je ne suis pas actionnaire d’EDF, et que je ne suis pas certain de l’être un jour. C’est ce qu’il en ressort une fois cette conférence terminée.

 

Ouverture de la conférence, c’est faite par Jean-François FILLATTRE rédacteur en chef du magazine Mieux Vivre Votre Argent.

 

J’ai bien aimé son intervention, elle est en accord avec mes principes :

 

« La meilleure façon d’investir dans les actions est de comprendre comment fonctionne l’entreprise, ses projets, sa stratégie, de cerner les dirigeants et leur crédibilité.

Si on veut gagner de l’argent en bourse, il faut s’intéresser à l’entreprise sur le moyen long terme, le rythme d’une entreprise n’est pas celui de la bourse, c’est plus long. »


 

Plusieurs intervenants se sont succédés :

 

  • Le directeur de la centrale de Chinon.

 

Il présente le parc nucléaire Français qui a 26 ans de moyenne d’âge, ce qui est d’après lui un parc jeune. On peut pousser les installations jusqu’à 60 ans voire plus.

Il indique que le rapport de l’ASN est ok, mais qu’il y a des choses à faire, comme augmenter la robustesse des centrales nucléaires (FUKUSHIMA est passé par là bien sûr).

EDF va mettre en place une force d’action rapide nucléaire, elle existe déjà mais elle sera plus importante.

Il évoque le cas de l’Allemagne qui sort du nucléaire (plan Schroeder), la Suisse y réfléchit et l’Italie n’y rentrera pas.

Il a parlé de L’EPR avec Flamanville qui devrait se terminer dans les délais.

 

  • Vincent Denby Wilkes, délégué inter-régional.

 

EDF envisage des investissements dans l’Éolien Offshore. Depuis ils ont décroché plusieurs contrats.

EDF a le désir de maitriser ses factures et contenir le poids de ses investissements.

 

  • Jean-Louis Mathias, directeur exécutif du groupe.

 

Nous informe qu’EDF fait son chiffre d’affaire hors de France à hauteur de 43 %.

Ils sont sortis d’Allemagne au bon moment en 2010.

Le groupe est présent aux Etats-Unis, au Brésil, en Asie (Chine, Laos, Vietnam)

EDF est maintenant propriétaire à 100 % du groupe « EDF Énergie Nouvelle » (60 à 65 % du business, ce fait à l’international).

La construction de l’EPR en France et en Chine avance.

Etc…

 

La Stratégie du groupe :

 

EDF produit, commercialise et distribue.

EDF se développe et souhaite continuer à se développer à l’internationale.

EDF se renforce dans le gaz.

Les investissements sont en hausse surtout en France.

 

Pour les actionnaires :

 

Dividende 1,15 € par action, le rendement est supérieur à 6 %, ils instaurent même une prime à la fidélité de 10 %.

CA en hausse de 2,7 %

EBITDA : + 6,6 %

Résultat net courant : +13,4 %

Ratio endettement financier net / EBITDA : 2,2

 

En conclusion :

 

Je suis sorti de cette conférence sans aucun enthousiasme.

Les dirigeants présents ne m’ont pas conforté dans l’idée qu’il fallait investir dans EDF.

Je trouve la stratégie du groupe floue avec les problèmes que l’on connait. (L’avenir du nucléaire etc…, je trouve que l’entreprise n’est pas assez présente dans les émergents).

 

Je ne vois pas de perspectives intéressantes pour le groupe sur le court et le moyen terme.

 

Le seul point positif, c’est le rendement de cette action…

 

Je n’achèterais pas d’actions EDF pour l’instant. Les performances du groupe ne m’ont pas convaincu. Et vous ?

Êtes vous actionnaire d’EDF ? Quel avenir pour cette société ? Quelle avenir pour le cours de bourse ?

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

19 réponses sur “Investir en bourse : action EDF”

  1. Bonjour,
    perso j’ai choisi d’acheter une poignée d’action EDF, l’entreprise me parait sûr, et le virage effectué avec EDF énergies nouvelles vers des installations durables m’apparait du meilleure augure pour l’avenir.
    De plus la prime de 10% après 2 ans m’a convaincu, généralement les entreprises mettant cette prime en place ont une approche actionnaire assez développé.

    Après, il reste le défaut de l’ultra présence étatique dans les actionnaires.
    Donc c’est un choix à faire ou non selon ses priorités.

  2. Bonjour,
    Même s’il s’agit d’une entreprise solide, personnellement, je n’investirai pas dans EDF , étant donné le contexte de la crise financière.
    Comme l’état est actionnaire majoritaire, ce dernier risque de plafonner les versements des dividendes.
    Pour le moment, je n’intéresse plus à VInci, Total et Rubis.

  3. Bonjour,
    Je ne regarde pas les performances d’une entreprise car je n’y ai pas confiance. 😈
    Par contre je regarde son graphique et EDF est en tendance fortement baissière, donc ce n’est pas de si tôt que j’en achèterais.
    Pour info : aujourd’hui il n’y a qu’une seule action qui mérite d’être acheter : c’est ESSILOR et encore malheureusement, je trouve qu’elle est très fortement montée, trop à mon goût.
    Sinon, c’est la première fois que je viens sur ton blog et je le trouve accueillant, bravo 😀

    1. @ Alexandre

      C’est toujours avec plaisir que j’accueille de nouveaux lecteurs et commentateurs sur mon blog.

      Comme toi, je suis très sceptique sur l’avenir d’EDF, je ne pense pas non plus que l’on puisse y laisser des plumes. Il y a d’autres valeurs sur lesquelles je préfère porter mon attention (Total par exemple).

  4. je ne suis pas investi dans EDF,je lui ai préféré GDF,je ne suis inquiet ni pour l’un,ni pour l’autre,je pense que les besoins en energie des populations ne feront que croitre,nucleaire compris,et ce sont des acteurs incontournables du secteur,et surtout des machines a cash!en tout cas je suis aussi trés attaché au fait que je n’investis pas dans une simple ligne sur mon écran,mais dans de vraies sociétés,avec des employés n’ayant pas besoin que l’on “joue” avec leur gagne-pain!

  5. @ Gunday

    Le dividende est intéressant, c’est un facteur important pour investir dans une société, mais ce n’est pas mon seul critère.

    @ Alex

    Je partage cet avis. Comme toi je m’intéresse à Total et Vinci.

    @ Yoshi

    Le secteur de l’énergie va croître, mais est ce qu’EDF prendra le bon tournant ?

    1. Totalement d’accord,
      c’est la raison pour laquelle je pointai la récupération de 100% du capital d’énergies nouvelles.
      Ce qui constitue une grosse perspective d’avenir.
      Auquel on pourrais rajouter la construction de l’EPR qui constitue la nouvelle génération de réacteur.

      L’avenir d’edf me parait pas du tout aussi sombre que ce qui est annoncé.
      Sans compter que si je me souviens bien les résultats progresse en terme de CA et de bénéfice, et l’endettement diminue.

      Le gros point noir d’edf reste néanmoins la présence de l’état dans le capital.
      Après, il faut aussi relativiser : l’état à besoin de sous, donc le dividende qui tombe, ça lui plait bien! 😉
      Sans compter que le marché de l’énergie est plutôt très réglementé par l’état (même Total n’échappe pas à la TIPP qui décide en grande partie du prix de l’essence)

  6. la gestion de la societe est a surveiller bien plus que l’evolution du paysage energetique,le nucleaire reste pour encore longtemps la source d’energie la plus efficace,et edf a un savoir faire certain dans le domaine…

  7. bonsoir, EDF non merci c est un canard boiteu

    pour investir sur une des 40 valeurs du cac, pourquoi ne pa choisir un sectreur èconomique ou notre pays est leader et y à 2 luxe avec LVMH +13,03% et EADS +20,21% depuis le dèbut l annèe et plus la baisse de l euro favorise ces seteurs exportateur, alors que le cac -3,81% on peut dire que ses 2 valeurs suporforme notre l indice nationnal et EDF -16,84% pour vendre à dècouvere c est parfait pour investir c est à fuire

    sinon a par sa je boursicote depuis 7 ans, ma modeste experiance vous sera peut etre utile

    1. EADS n’a pas eut de gros soucis financier il y a quelques années?
      D’ailleurs si je me souviens bien, ses soucis avaient provoqués des remous franco-allemand pour savoir quelle usine serait sacrifié.

      Donc pour l’investissement long terme, je ne sais pas si c’est une si bonne option!

  8. a fuir?je n’en suis pas aussi sur,meme si LVMH est une valeur que je suis particulierement,je la trouve bien trop chere actuellement…meme chose pour EADS,pourquoi acheter quelque chose qui a pris 20% en 1 an,surtout sur un secteur aussi cyclique…ce n’est pas avec EDF que l’on peut faire des performances exceptionelles,mais je pense que sa capacité a verser des dividendes annee apres annee est bien reelle..

  9. Ben moi, j’ai pris qq actions EDF.

    Les chiffres ne m’ont pas paru si négatifs, cela reste un grosse boite avec une approche actionnaire intéressante (comme les 10% à l’ancienneté), et elle est dans le peloton sur certaines technologies. Et c’est pas demain la veille que les besoins énergétiques vont diminuer …

    Maintenant, je suis un petit novice en la matière. Mais il faut bien apprendre 🙂
    Grégory Articles récents..5 pratiques simples pour changer votre vieMy Profile

  10. En fait tout dépend de la stratégie que l’on a décidé de mettre en place.
    Quelqu’un qui est dans une logique protection et de rendement (protection vis à vis de l’inflation par exemple et plus d’intérêts que son livret A), alors EDF pourrait être intéressant.

    Maintenant, quelqu’un qui préfère de la performance, ne se tournera certainement pas vers cette valeur semble t il!

  11. Bonsoir,

    Je suis d’accord avec toi sur le fait de ne pas investir sur les actions d’EDF car c’est une entreprise très liée aux décisions politiques en raison de la participation majoritaire de l’Etat dans le capital. Par ailleurs, dans les salles de marchés, la plupart disent que c’est une valeur “hollandaise” en référence du nouveau président de la République française.

    Cordialement.
    Sovanna Sek Articles récents..Idées de placements rentables à long termeMy Profile

  12. bonjour

    pour Schneider Electric : fait 40% de son activité dans les émergents, et 25% aux USA, qui sont quand même des zones où il y a actuellement plus de croissance qu’en Europe

    de plus ils ont investi massivement sur ces zones, donc ils devraient avoir un dév du CA et donc des marges

    si tu regardes l’action, tu vois que la valo de l’action est inférieure à celles qui caractérisent le secteur

    ludo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.