L’Oréal : une action de toute beauté ?

Vous investissez en bourse et souhaitez gagner beaucoup d’argent, c’est un peu pour cela que l’on investit, non. Mais pas seulement, on a également envie de ne pas laisser dormir son argent sur des livrets et l’on souhaite investir dans des sociétés françaises. Alors, autant investir dans des sociétés qui ont un certain poids à l’internationale, qui gagnent de l’argent et qui en redistribuent une partie aux actionnaires. L’Oréal le fait et tous les ans, elle en redistribue même, à chaque fois, un peu plus à ses actionnaires. Cette année n’échappe pas à la règle.

Que peut-on attendre d’une société comme l’Oréal ? Peut-on gagner beaucoup d’argent avec cette valeur ? Faut-il avoir du L’Oréal dans son PEA ou dans son compte-titre ?

Au fait, La société l’Oréal englobe quelles marques ?

 

Il est intéressant de connaître les marques de la société pour se rendre compte qu’on ne la connaît pas aussi bien que cela. Il y a la branche grand public, de luxe, une qui est liée aux professionnels et enfin, celle de la cosmétique active.

Une chose est sûre, c’est que l’Oréal ne se disperse pas, nous sommes clairement sur le thème de la beauté.

  • Produits grand public : L’OREAL Paris, GARNIER, MAYBELLINE (New York), NYX, NIELY, ESSIE, Dark and Lovely et Mg.
  • L’Oréal Luxe : LANCOME, YvesSaint Laurent, GIORGIO ARMANI, Kiehl’s, URBAN DECAY, BIOTHERM, RALPH LAUREN Fragrances, SHU UEMURA, Clarisonic, VIKTOR & ROLF, DIESEL, HR, Cacharel, IT Cosmetics, YUESAI,
  • Produits professionnels : L’OREAL Professionnel, REDKEN, MATRIX, KERASTASE, PUREOLOGY et DECLEOR.
  • La cosmétique active : LA ROCHE-POSAY, VICHY, SKINCEUTICALS, CERAVE (acquisition de 2017) et ROGER & GALLET.

Body Shop a été vendue…

 

L’OREAL en quelques chiffres :

 

Ce que l’on peut dire sur le secteur, c’est que ce dernier ne s’est jamais aussi bien porté. Les envies de beauté se multiplient dans le mondeIl suffit de voir les blogs et les émissions sur le sujet pour s’en rendre compte.

Les chiffres d’affaires et de résultats ont encore une fois été très bons.
L’Oréal Luxe a connu sa plus forte croissance depuis 2000. La division cosmétique active a passé la barre des deux milliards d’euros de ventes pour la première fois. (grâce à la zone Asie Pacifique).

Le digital accélère, le e-commerce est en progression de +34 % en 2017. Les ventes en ligne représentent 25 % du chiffre d’affaires en Chine.
La marge d’exploitation a atteint un record à 18 %, le résultat net a progressé de + 15,3 % et le dividende proposé a également été augmenté comme l’Oréal le fait déjà depuis de nombreuses années (+7,6%, bien mieux que l’inflation).

L’Oréal fait également attention à son image en matière d’impact sur l’environnement et sur l’égalité de traitement Homme / Femme. L’Oréal a été classé par Equileap au premier rang mondial en matière d’égalité hommes-femmes, parmi plus de 3 000 entreprises.

L’Oréal a une grande confiance dans l’avenir, et je dois dire que moi aussi, car le marché de la beauté va continuer de croître. C’est inéluctable. L’Oréal a une véritable carte à jouer. L’urbanisation et le vieillissement de la population ainsi que l’émergence de classes moyennes et supérieures (dans certaines parties du monde (Asie)) y sont pour beaucoup. De nouveaux besoins apparaissent et l’Oréal est là pour y répondre.

 

Que peut-on attendre d’une société comme L’Oréal dans un portefeuille boursier ?

 

Cette question, en fait, je me la suis posé au moment où j’ai acheté ma première action.
La réponse est assez simple. J’attends de cette valeur qu’elle fasse mieux que le Cac 40, qu’elle croisse sur le long terme en distribuant un montant de dividende toujours plus important de manière à voir mes revenus liés à la bourse augmenter année après année.

Après tout, même si les performances passées ne préjugent pas des performances à venir, c’est quand même ce qu’il se passe depuis pas mal d’années maintenant.

Cette année, encore la progression du dividende s’élève à +7,6 % pour un montant de 3,55 € et est supérieur aux attentes qui étaient de 3,50 €. C’est encore un signe de confiance dans l’avenir.

 

Peut-on espérer gagner beaucoup d’argent avec cette action ?

 

Ma première réponse sera “non” pour le terme “beaucoup”, mais sur le long terme, l’effet peut-être très bénéfique dans un portefeuille.

Avec une action comme l’Oréal, il faut jouer la montre. Il suffit d’être patient pour voir croître la valeur de l’action, donc, de son portefeuille, par conséquent, de son patrimoine et enfin, de ses revenus grâce au dividende croissant. C’est l’effet boule de neige que décrit Warren Buffett.

Warren Buffett. La biographie officielle, l’effet boule de neige (Lien Amazon).

 

  • L’Oréal sur les dernières années :

Sur 30 ans (à partir du 01/06/1987 jusqu’au 31/05/2017), l’action à fait + 3749 % sans inclure le dividende.
Sur 10 ans, entre 2008 et 2018, l’action à fait +135 %, là encore, il faut ajouter le dividende à cette performance.

  • Le dividende : un complément de revenus pas si négligeable.

Je me suis amusé à prendre l’année 2000 comme année de référence, le cours de bourse au 01/01/2000 était de 80 € et le dividende de 0,44 €.
Nous avons un rendement de l’ordre de 0,55 %.
À l’époque, la valorisation était extrêmement élevée.

Au 02/01/2004, la valorisation était de 65 €.

Soit, si vous aviez acheté 100 actions à ce moment (en 2000), vous auriez investi 8 000 € et vous auriez touché 44 € de dividendes.
Aujourd’hui, 18 ans plus tard, sans rien faire, vous auriez un capital de 17 900 € et vous toucheriez un revenu complémentaire de 100 * 3,55 soit 355 €.

En 18 ans, avec un point d’entrée défavorable, car élevé, vous auriez une plus-value de 9 900 € et vous toucheriez 355 € de dividendes cette année. De plus, je ne compte pas tous les dividendes reçus chaque année et qui n’ont jamais cessé de croître.
Dans l’idée, cette année vous toucheriez environ 550 € (9900 / 18) de plus-values et 355 € de dividendes pour un investissement initial de 8000 €, plutôt bien, non.

On peut aussi voir, que sans rien faire, les 8 000 € investis il y a 18 ans ont, aujourd’hui, un rendement de 4,43 % (si l’on ne tient compte que des dividendes), pas si mal.

Si vous aviez acheté (ou renforcé) votre ligne en 2004, quand l’action était à 65 €, vous auriez, aujourd’hui, une plus-value de 11 400 € et un rendement du dividende de 5,46 %. Cela fait réfléchir à l’opportunité de choisir de belles valeurs en bourse.

Imaginez, ceux qui ont acheté du L’Oréal il y a 30 ans… au cours de 4 € environ.

 

Faut-il avoir, aujourd’hui, du L’Oréal dans son PEA ou dans son compte-titre ?

 

Vous vous en doutez, c’est une remarque tout à fait personnelle, mais pour moi, avoir du L’Oréal en fond de portefeuille est particulièrement intéressant, surtout dans un PEA, pour la fiscalité, bien sûr.
Cette valeur a, à mon sens, beaucoup d’avenir, certes, sa croissance pourra difficilement être aussi importante que celle des dernières décennies, mais elle peut continuer à être porteuse dans le contexte international que nous connaissons (le marché de la beauté se développe).

Elle a largement les moyens de continuer à faire croître son dividende dans les années à venir avec un rythme bien supérieur à l’inflation. Le ratio versement dividende est de 55 %, on a de la marge.

Là encore, avec cette société en portefeuille, n’espérez pas faire des plus-values incroyables, ce n’est vraiment pas le but, par contre, vous pouvez, comme je l’espère moi-même, faire croître votre patrimoine dans le temps et surtout vos revenus, grâce aux dividendes croissants que verse cette société. Encore une société qui va bien nous ennuyer en bourse, mais pour le bien de notre patrimoine.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

4 réponses sur “L’Oréal : une action de toute beauté ?”

  1. Tout à fait d’accord. Très bonne marge nette. Pas d’endettement : le groupe en a sous le pied. La stratégie long terme basée sur des marques emblématiques, du marketing incisif et de la R&D est bonne. Même si sa croissance finira mécaniquement par se tasser un peu, son potentiel reste très bon pour nous les petits actionnaires. Je conserve et je renforce.

  2. Bonjour Lionel,

    Personnellement, je trouve la société L’Oréal un poil plus intéressante. Mais LVMH a largement sa place dans un portefeuille au même titre que L’Oréal. Le dividende est croissant, peu d’endettement et une valorisation, certes élevée, mais qui est raisonnable sur le long terme.

    Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.