Acheter sa maison, son appartement, mes motivations !

 

Aujourd’hui, je vais parler de mon premier investissement important qu’a été ma maison.

 

Mon but ici n’est pas de vous convaincre d’acheter votre résidence principale. Je ne connais pas votre situation et vos choix, même si parfois, ils peuvent être proche des miens.

Je tiens à préciser une chose, être propriétaire d’une résidence principale n’est pas un actif.

 

Pourquoi avoir voulu être propriétaire ?

 

Remontons dans le temps, disons en 2001 quand nous avons acheté.

A cette époque, je ne pouvais pas connaître l’évolution du marché immobilier qui avouons le, a été positif pour les investisseurs.

Pourquoi je précise pour les investisseurs ?

C’est simple, un investisseur peut revendre son bien et faire une belle plus-value.

Dans mon cas, je ne souhaite pas vendre, peu importe que l’immobilier monte, descende ou stagne. Je flatte juste mon égo en disant que l’immobilier a bien progressé.

Le seul avantage que nous avons, c’est qu’une fois notre crédit remboursé, notre pouvoir d’achat ou notre capacité d’épargne va fortement augmenter et nous serons propriétaires, et sur le long terme mon bien ne devrait pas se dévaloriser.

Quand nous avons fait le choix de l’accession à la propriété, ma femme et moi avions une certaine stabilité professionnelle, le crédit était accordé facilement et notre endettement, même s’il était important nous permettait de faire face à nos mensualités.

Nous avions un projet de vie (ne pas quitter Nantes, avoir des enfants, se poser) et nous ne souhaitions pas louer toute notre vie pour arriver à la retraite sans un toit qui ne nous appartiendrait pas.

 

  • Cet achat nous a forcé à épargner notamment grâce à nos divers comptes et livrets d'épargne. A cette époque, je n'avais pas mûri le projet de devenir plus indépendant financièrement, et je ne pense pas que nous aurions pensé à placer la différence entre le coût du crédit supposé et le coût du loyer.
  • Cet achat nous protège ma femme et moi en cas de décès ou d’invalidité. En effet, lors d’un achat immobilier nous souscrivons une assurance (100 % / tête) qui permet le cas échéant de rembourser la maison quand un malheur survient.
  • Être propriétaire, c’est être chez soi et cela permet d’être libre de faire des travaux, de la décoration, d’agrandir etc…, psychologiquement ça change beaucoup de chose.
  • Être propriétaire c’est aussi accepter certains sacrifices, moins de restaurants, de sorties, et oui, le budget en prend un coup.
  • C’est aussi accepter de payer plus de charges etc…

 

Je pense effectivement qu’acheter sa résidence principale est un frein à atteindre l’indépendance financière. D’un point de vue purement financier, il vaut mieux investir dans de l’immobilier locatif, et faire jouer l’effet de levier du crédit.

D’un point de vue personnel, je ne regrette rien et si je devais le refaire, je le referais.

Rêvez-vous de devenir propriétaire ? qu’est ce qui vous a motivé à accéder à la propriété ? Pensez vous qu’accéder à la propriété est un rêve impossible ? Pensez vous que rester locataire est la bonne solution ?

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

16 réponses sur “Acheter sa maison, son appartement, mes motivations !”

  1. Un petit détail : c’est “mon ego” et non “mon egaux” qui est flatté! 😉

    Pour la RP, si je ne la considère pas en temps qu’actifs, je ne la considère pas non plus comme un passif.
    Je considère une RP comme en partie un investissement immobilier (la partie capital remboursé) et comme en partie un loyer (les intérêts de l’emprunt).

    Par exemple, en considérant l’achat de mon bien intégralement en emprunt, frais de notaire compris (la banque aurait refusé, mais c’est pour l’exemple)
    Les mensualités serait de 1500€, avec un moyenne de 750€ d’intérêt la première année.
    En rajoutant les charges et taxes propriétaires que j’estime environ à 200€/mois, on arrive à 950 de frais mensuel. (j’exclus les charges courantes car payable par l’occupant)
    Maintenant il faut voir que le loyer + charge proprios évolue dans le temps (en supposant une progression des charges de 5%/ans) :
    Par exemple moyenne année 5 de 667€ d’intérêt + 243€ de charges remise à jour soit 910€
    Moyenne année 10 de 500+310 soit 810€
    Soit en 10 ans un cout de logement en baisse de 15% malgré une augmentation des charges de 55% ❗

    Pour un bien similaire, j’ai des loyers entre 850 et 900€/mois pour des biens légèrement plus petit et plus éloigné des commodités (écoles, transports, magasins…). Je n’ai pas trouvé l’équivalent exact, donc j’ai fait au plus similaire inférieur.
    En ajoutant l’irl se situant au alentour de 1 à 2%/an, on voit que le problème se complexifie et rend la location pas forcément aussi intéressante.

    La partie remboursement de capital est volontairement exclus du calcul, car elle correspond à de l’épargne placé dans l’immobilier. Je considère que le remboursement de capital est, à mon niveau, une simple annulation d’écriture comptable qui permet de corriger le + passé par une succession de – mensuel.
    La réelle question sur ce point est de savoir si la partie “épargne obligatoire” par le remboursement de capital n’est pas trop importante pour les revenus.

    Un dernier point avantageux de l’emprunt est la possibilité en cas de coup dur d’utiliser les options du contrat : suspension temporaire, diminution des échéances,…
    Option qui n’ont aucun équivalent avec la location.
    Après, comme vous l’évoquez, il y a l’intérêt de l’assurance décès (voir chômage si on prend l’option), qui permet de rembourser l’emprunt si un décès prématuré se présente.

    Par contre, un gros défaut de l’achat c’est le couts initial (frais de notaire, d’agence, …) et le couts final si un déménagement a lieu avant le terme du prêt (IRA, levée d’hypothèque,…).
    Ces 2 couts rendent la propriété intéressantes que dans une perspective long terme (minimum du minimum 5 ans).

    Outre le calcul présenté ci-dessus, ce qui m’a poussé à acheter c’est surtout que le propriétaire peux faire des travaux dans le bien, chose que le locataire n’a pas l’autorisation de faire.

    1. @ Gunday

      Merci pour ces détails, il y a en effet énormément de paramètres à prendre en compte quand l’on souhaite acheter sa résidence principale.
      Ma faute d’inattention est corrigée 😕

  2. J’ai déjà acheté 3 bien donc oui je préfère être propriétaire que locataire 🙂

    J’ai acheté après un constat simple : a 26 ans, je compté ce que j’avais dépensé pas loin de 20 000 € en loyer en 3 ans, je me suis dis, oula, on va stopper l’hémorragie et je vais mettre cet argent dans ma poche plutôt que dans la poche de mon proprio…

    A l’époque où j’étais conseiller financier, je disais à mes clients : “Dans la vie, on paie toujours le prix d’une maison, vous préférez payer celle de votre propriétaire ou la votre ?” 🙂

    Au dela de cette phrase, cela dépend bien sur des situations de chacun car il faut rester quelques années dans le bien pour être sur de créer un patrimoine mais à long terme si tous les gens étaient proprio, il y aurait déjà moins de personnes en galère à la retraite…

  3. Bonjour,

    Je suis propriétaire de ma maison et j’en suis fier car c’était mon rêve.
    Pour moi la chose la plus effroyable est de dormir sous un pont.
    Peu importe le logement que l’on acquiert et même s’il s’agit d’une studette, il faut être propriétaire d’un TOIT.

    Ce qui m’a motivé à être propriétaire c’est qu’un jour j’ai constaté que mon loyer était plus important que le crédit que j’allais avoir une centaine d’euros. Alors certes, il y a tous les frais divers que ne paie pas un locataire (taxe foncière, entretien du bien,….)
    Et après je me suis dis qu’à la retraite j’aurais mon chez moi.

    Bref je pense qu’il ne faut pas hésiter une seconde à devenir propriétaire d’un bien quand on le peut, mais pas à n’importe quel prix et selon ses moyens.

    Alexandre

  4. Bonjour,

    Opter pour la location ou acheter sa RP fait toujours autant débat. Comme tu l’exprimes très bien, ton premier objectif était d’assurer une sécurité financière pour toi et ta famille. C’est tout à ton honneur et je trouve cela très légitime!!!

    Il ne s’agit effectivement pas d’un actif car cet achat ne t’apporte aucune source de revenus. A la différence d’un investissement immobilier à proprement parler, l’achat de ta RP reste lié à ton revenu du travail. Il créé un déficit et ne t’enrichira que dans 20 ou 30 ans, c’est à dire une fois le crédit totalement remboursé.

    Selon moi, c’est un achat qui revêt plus un caractère personnel que financier, même si il reste possible de saisir de belles opportunités à l’achat et que négocier avec son banquier son crédit reste une option à ne pas négliger.

    merci pour ton article,

    A bientôt,

    Guillaume de Fortune-immobilier

  5. Bonjour

    j’ai eu la même reflexion qu’alexandre.
    suite a une augmentation de loyer, je me suis retrouvé a payé plus cher que la mensualité du crédit qui financerais le même bien .c’est donc cela qui ma fait envoyé ma lettre au proprio.

    Apres effectivement ya les frais caché: notaire / ippd
    plus ceux de l’entretient et la taxe fonciere

    malgrés tout je ne regrette pas et j’aurais un toit pour mes vieux jours.

    j’aime bien ta phrase de conclusion alexandre : pas a n’importe quel prix! c’est bien là une partie de la crise de subprime
    je trouve ta conclusion

  6. Merci pour vos commentaires très fournis, c’est un plaisir de vous lire.
    Vous êtes tous des adeptes de l’achat, ce que évidemment, je peux comprendre.

  7. exemple corrigez moi svp merci !

    age 25 ans de moyenne fin de vie 90 ans :mrgreen:
    65 ans de loyer….
    700 € par mois environ
    65 ans de vie…
    1,5 % de hausse de loyer annuelle
    = 919 510 €
    ————————————————–
    Si …épargne 500 € mois 65 ans intérêt 3 % = 1 181 443 €

  8. Salut Arnaud,

    Tu as soulevé une problématique très intéressante.

    Il est clairement plus rassurant, quand tu as une famille, d’avoir son petit chez-soi et donc un toit en cas de gros coup dur.

    Quand tu es célibataire et sans enfant, il est clair qu’investir dans sa résidence principale est un mauvais calcul.
    Mais dans le cas contraire?

    On pense à sa famille avant tout et c’est bien normal!
    Me concernant, je n’ai pas d’enfant et je vais investir massivement dans l’immobilier avec un ami à partir de septembre.

    Je ne suis pas propriétaire de mon bien et j’ai une bonne capacité d’endettement. Mais avec un enfant à ma charge, cela aurait été tout autre…
    salvio@investir dans l’immobilier Articles récents..Comment obtenir plus de 10% de rentabilité avec son assurance vie ?My Profile

  9. J’ai un peu la même vision que toi là-dessus. J’avais écrit un article à ce sujet. Moi aussi, je ne considère pas la maison comme un actif. Par contre, elle amène des avantages comme l’épargne forcée et le simple fait de rester chez-soi et non chez un locateur. De plus, il ne faut pas oublier qu’une maison constitue une réserve d’argent, que l’on pourra utiliser pour justement, s’acheter des actifs qui nous procureront des revenus passifs 😀

  10. Bonjour!
    Je suis content de découvrir ton blog, bizarre que je ne sois pas tombé dessus plus tôt depuis plus d’un an que ce genre de blog est ma principale occupation internet 🙂
    Bref, c’est un rêve également, et même si ce serait financièrement possible, pas une bonne idée pour moi pour le moment : déjà investi en locatif par contre, car je suis logé par le boulot, et ce encore pour quelques années… Pour la suite, j’aurai peut être à me loger par moi-même, mais le boulot fera de toute façon que je serai muté très régulièrement!
    On a donc choisi d’investir, le but étant pour nous de pouvoir s’offrir cette RP une fois à la retraite, et en bonus, de s’approcher de l’ IF 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.