Constituez votre épargne de précaution

L’épargne de précaution : une priorité dans la construction d’un patrimoine.

 

Pourquoi se constituer une épargne de précaution ?

 

Pour faire face aux problèmes inhérents à la vie. Pour pallier à une perte d’emploi, pour changer un appareil électroménager, pour un problème de voiture… . En fait, pour plusieurs raisons qui vous sont propres.

L’épargne de précaution est votre « matelas de sécurité », et quand on a pour objectif l’indépendance financière, se sentir en sécurité est un bien-être psychologique essentiel.

Il n’est jamais trop tard pour commencer. Certains préconisent de commencer par cela avant d’investir. Pour ma part, j’aime bien avoir des résultats rapides. J’économise une partie pour cette épargne et une autre que j’investis en assurance-vie (fond en euros et sicav).

A vous de définir le montant dont vous avez besoin (généralement, 2 à 3 mois de salaire). Mettez en place un virement automatique sur votre livret A par exemple et intégrez le dans votre budget.

Votre placement se doit d’être liquide, disponible et sûr. Le Livret A, le Livret de Développement Durable, le LEP (sous conditions) ou encore un livret d’épargne, répondent à ces exigences. Ils vous permettent de répondre immédiatement à l’urgence.

Avez-vous une épargne de précaution ? A combien de mois de salaires correspond-elle ? Souhaitez-vous en mettre une en place ?

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

11 réponses sur “Constituez votre épargne de précaution”

  1. Je possède une épargne de précaution et je l’évalue non pas en mois de salaires mais en mois de dépenses, pour la bonne et simple raison que lorsque j’ai commencé à la constituer il fallait que j’épargne, j’ai pu le faire à concurrence de 20% donc j’en ai déduis que j’avais besoin en cas d’urgence pour couvrir mes dépenses de 80% de mon salaire pendant 6 mois, du coup mon objectif a été atteint en 24 mois au lieu de 30 si j’avais pris comme référence mon salaire complet

  2. Je trouve ton idée intéressante.
    Pourquoi pas, le but étant “indispensable” d’avoir une épargne de précaution.
    Est-ce que l’équivalent de 6 mois de “dépense” n’est pas un peu trop ?

  3. C’est la question la plus difficile : évaluer la somme dont on aura besoin. Tout dépend ce qu’on met dans l’épargne de précaution, de ses revenus de sa situation familiale, en cas de perte de salaire 6 mois c’est peu pour retrouver un travail, en cas de changement de voiture pareil c’est vite entamé mais en ce qui concerne l’achat d’un électroménager c’est beaucoup.
    Il ne faut pas perdre de vue non plus qu’elle est constitué d’un pourcentage de nos revenus qui sont inégaux, en revanche les dépenses sont les memes,prenons un exemple d’un besoin similaire ; un smicard qui devra changer sa machine à laver lui coutera 40% de ses revenus (soit 2 mois de fonds d’urgence) alors que pour un cadre ça ne lui coutera que 15% ou moins de ses revenus…. ce qui peut nettement changer la donne
    Le principe de l’épargne de précaution est indispensable pour tous, mais son montant restera du sur-mesure.

  4. Ça me parait presque indispensable et primordial d’avoir de l’argent de côté pour parer au coups dur. On ne sais jamais de quoi l’avenir est fait il faut pouvoir se protéger des mauvais scénarios finanier.

  5. Très intéressant l’idée d’avoir 6 mois de dépenses de côté en cas de coup dur.
    Il est toujours difficile d’évaluer à combien doit être la somme qu’il faut avoir à disposition.
    Quel(s) épargne(s) de précaution avez vous?
    Un seul, type Livret A suffit il et mettre le reste sur des assurances-vie ou en bourse? Ou faut il plutôt en avoir plusieurs, et dans ce cas lesquels choisir?
    Pour ma part j’ai un livret A et un LEP “légèrement plus rentable”. Je suis novice et je commence à réfléchir à placer mon argent au mieux.

    1. @ Valou

      L’idée d’avoir une épargne de précaution est indispensable, 3 à 6 mois de ton salaire, c’est un bon départ. J’ai fais le choix de la mettre sur un livret A pour la disponibilité.
      C’est un bon choix de placer sur le livret A et sur un LEP si tu n’as pas encore investi dans l’immobilier.

      Avoir au moins une assurance-vie est également indispensable, même si dans un premier temps il est difficile de placer de l’argent dessus, il faut prendre date. (La fiscalité peut changer dans l’avenir, la plus polyvalente du moment et l’une des moins chère est celle de Fortunéo (je la possède depuis 2008)).
      La bourse c’est quand ces fondamentaux sont bien posés et que l’on souhaite prendre des risques pour envisager de gagner plus. Attention, sans stratégie on peut perdre beaucoup.

      Valou, continue à réfléchir et à te former sur les finances personnelles et la finance, c’est important.
      Ne prend pas pour argent comptant ce que peuvent te dire la presse ou les blogueurs ( mes choix ne sont pas forcément les tiens par exemple). Envisage seulement de te lancer dans ce que tu connais et ce que tu comprends.

      A bientôt,

      Arnaud

  6. Merci pour tous ces conseils.
    Je pense effectivement qu’il est primordial de savoir où on place son argent et comment ca fonctionne. Cela n’a rien à voir avec un jeu de hasard mais plutôt à une mûre réflexion. J’ai appris à mes dépends qu’un conseiller bancaire n’est pas forcément le meilleur placé pour cela.

    Je dispose également d’une assurance vie depuis 2005. Je n’ai pas énromément sur mes comptes mais cela me permettra d’avoir un apport pour un futur, j’espère proche, achat immobilier.
    Pour l’instant, la bourse et les actions ne sont pas mes objectifs premiers car mes projets sont plutôt à court terme.

    Je suivrai avec attention les posts qui sont très enrichissants!

  7. Pour ma part, je n’ai pas encore réussi à me constituer une épargne de précaution. Mais c’est prévu. J’ai trop de dépenses : crédit voiture, loyer, 2 enfants en bas âge, assurances, … comme tout le monde vous allez me dire. Sauf qu’à cela on ajoute des frais d’ameublement suite à une emménagement l’an dernier… Je ne désespère pas et fais mes comptes régulièrement.

    1. Fatiha

      Pour vivre plus sereinement, il faut réellement penser à mettre en place une épargne de précaution.
      De là, de nombreux projets peuvent se mettre en place…

      J’en suis un bon exemple, ce que je ne croyais pas possible il y a 5 ans, l’ai aujourd’hui.
      Un exemple ? Je vais partir 7 semaines au Pérou et en Equateur avec femme et enfants.

      Au plaisir,
      Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.