Un budget qui vous enrichit sans vous priver.

 

Si vos revenus augmentent et que vous n’avez toujours pas une épargne en « forte » croissance, il est temps de vous constituer un budget gagnant.

 

Faire un budget est une étape fastidieuse, une fois mis en place, il vous permettra de payer vos factures en connaissance de cause et sans surprise. Il fera ressortir les dépenses inutiles, et celles que vous pouvez réduire sans contraintes particulières. (On pense souvent aux assurances, mais il en existe bien d’autres.)

Mon budget est fortement inspiré du livre de Jihn Rohn « Stratégie de prospérité », je l’ai lu plusieurs fois et à chaque fois il m’inspire et me motive.

Ma stratégie est la suivante :

Je prends 80 % de mes revenus pour mon budget.

Ces 80 % regroupent mes dépenses obligatoires (crédits maison, dépenses liées à la maison, alimentation, voitures, vêtements, assurances… et mes loisirs (environ 10 à 20 % de mes revenus).

Il est impensable de faire un budget pour se priver. Il permet simplement d’anticiper, de prévoir et de savoir ou part l’argent.

Un budget permet de réfléchir aux choix que l’on fait quand on sort sa carte bleue ou son porte monnaie. Cette petite réflexion est primordiale car elle permet de dégager les 20 % d’épargne mensuelle que l’on doit faire.

Cette épargne doit être automatisée, le principe pour que cela fonctionne est de se servir en premier.

Mon système est simple, je fais un prélèvement, en début de mois, de 20 % de mes revenus, sur mon assurance-vie.

La répartition est la suivante :

  • 10 % pour ma retraite sur un fond en euros. (Il est à mes yeux indispensable que cette argent soit sécurisée). Je veux être sûr d’en bénéficier à ma retraite.
  • 10 % pour investir sur des fonds très risqués avec un potentiel de gains élevés. Je suis jeune, c’est maintenant qu’il faut le faire. Je vise des placements sur 5, 10 et 20 ans. le rendement espéré est de 20 % par an en moyenne. Comptez sur moi pour vous tenir informé de l’évolution de ces placements.

Je ne pensais y arriver, mais depuis que je me suis contraint à faire ce budget, je place effectivement ces 20 % sur mon assurance-vie.

Ce budget est une façon de faire parmi tant d’autres. Il doit vous correspondre, mais il doit toujours laisser place à une épargne de long terme.

Pensez-vous pouvoir tenir un budget comme celui-ci ? Peut-être en avez-vous un identique ? Vous apporte t-il satisfaction ? Quelles améliorations pouvez-vous y apporter ?

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

22 réponses sur “Un budget qui vous enrichit sans vous priver.”

  1. Tu as raison d’avoir une stratégie de réussite, bravo!
    En revanche trouver es investissement rapportant 20% par an sur le long terme est très difficile!

    On suit ton parcours!

  2. Bonjour,
    dans votre “profil” vous dites placer ces 20% de capicité d’épargne sur un livret A et assurance vie. Or dans cet article vous ne parlez plus que de l’assurance vie, y’a-t-il une raison bénéfique qui vous a fait changer de stratégie?

  3. @ rapsody,

    Il est vrai que dans mon profil, j’annonce placer au minimun 20% de mes revenus sur une assurance-vie et sur mon livret A. En fait je place 20% de mes revenus sur mon assurance-vie (la répartition actuelle de ces 20% : est plus de 80% sur les fonds actions et 20% sur le fond en euro, choix du à la chute récente des actions) et je place 5 % en plus sur mon livret A.
    Je reste discipliné mais il m’est parfois difficile de tenir ces objectifs.

    @rom

    Ma stratégie est de viser beaucoup. Sur le long terme je pense que c’est possible en prenant des risques. Si toutefois je n’atteins cet objectif je pense pouvoir obtenir bien plus qu’un livret A.

  4. Donc si j’ai bien compris ça fait du 25% d’épargne, bravo! pour ce qui est des placements en assurance vie, je vous aurais déconseillé de placer 50% sur les fonds en euros et autant en actions, mais ce n’était que mon avis personnel et vous m’avez devancé en annonçant à présent 80/20 on est sur la meme longueur d’ondes…:-)

  5. @ rapsody

    Oui les bons mois j’arrive à placer 25% de mon salaire. J’ai automatisé le virement sur mon livret A mais pas celui sur l’assurance-vie. J’ai trois enfants, il y a des mois ou plutôt que de puiser dans mon épargne, je préfère placer un peu moins. En moyenne sur l’année je tourne à 17 ou 18%.

  6. 20% en moyenne…tres ambitieux!je te le souhaite vraiment!mais un tel rendement est prodigieux,digne d’un warren buffet ou george soros!personellement,j’espere pouvoir obtenir une performance annualisee supperieure a 8%..en tout cas,bonne chance!apres tout,je pense que l’epoque est propice a l’investissement en actions,nous auront peut-etre une bonne surprise!

    1. Je suis conscient que 20% c’est énorme, comme toi je prends beaucoup de risques. Les pays émergents sur une longue période et en faisant des arbitrages judicieux peuvent permettre d’atteindre de bons pourcentages. La deuxième raison, connaissant ma personnalité, je préfère voir gros pour voir quel mécanisme je peux mettre en place pour atteindre mes objectifs.

  7. je pense que les emergents ont effectivement de beaux jours devant eux,mais il faudra etre reactif,le prochain krash boursier viendra sans doute de l’un d’eux!les matieres premieres restent aussi certainement un theme porteur,si la forte volatilite ne te fait pas peur!(mais en esperant du 20%annualisé,tu n’as pas vraiment le choix..)tiens bon la barre,ca va secouer!

  8. meme si elle peut donner des sueurs froides,la volatilité a son utilité,les creux de marchés sont autant d’occasion pour renfocer ses investissements!il faut avant tout s’assurer d’avoir une epargne de precaution suffisante,pour ne pas avoir a sortir au mauvais moment,et pouvoir profiter de toute occasion eventuelle!cash is king!

  9. Combien gagnez vs ? Etes-vs proprietaire?Vos enfants sont à la maternelle ou ont-ils 15 ans ? Votre femme travaille-t-elle ?a -t-elle son budget ?Avez-vs 1-2 voire 3 voitures? Ce sont autant de questions que je me pose et je me dis que votre beau montage est idyllique!!!avec 3 enfants étudiants et une vie “secouée” je ne mets pas d’argent de côté mais j’en emprunte …je voudrais bien voir votre budget et m’en inspirer. J ai un bon salaire mais des frais qui explosent….

    1. @Leroux

      Une bonne partie des réponses se trouvent sur ma page “A mon propos”.
      Mes enfants sont encore jeunes moins de 8 ans. J’épargne sur une assurance-vie pour leurs études.
      Notre budget : Ma femme et moi en avons un commun pour les charges, ensuite chacun gère son budget.
      Je veux avoir pour objectif d’économiser 20 %/mois, c’est difficile. Il faut s’y tenir.
      Ma femme n’a pas d’objectif chiffré, mais elle arrive à placer de l’argent tous les mois.
      Ce n’est pas un budget idyllique, c’est un budget exigeant.
      Il m’a fallu éliminer un maximun de dépenses superflues, et d’en réduire d’autres.
      J’ai par exemple changé de banque, d’assurance… .

  10. @levroux, entièrement d’accord pour le budget qui explose quand les enfants font des études, d’où l’intérêt d’avoir placé avant, je pense que ce budget n’est pas idyllique mais tout simplement réaliste face à un parcours de vie logique et prévoyant. Je trouve ton témoignage intéressant et j’ai à mon tour envie de te poser une question, avais tu prévu les éventuelles études de tes enfants quand ils étaient petits?

  11. pour repondre à “avais-tu prévu pour tes enfants”
    OUI OUI oui sauf que rien ne s est deroulé comme prévu. Ns avions acheté un petit 2 pieces ds une grande ville universitaire mais 2 ont fait des etudes à Paris et une aux USA. les loyers n etaient pas compenses par le loyer du 2 pieces qui , en plus , a été abîmé par une locataire…après les études des années de galère, l ‘un s ‘installant à son compte sans argent en profession liberale. Actuellement il boucle à peine . et l’autre est , hélas, en profonde dépression ….alors épargnez autant que vous le pouvez …je suis couvert de dettes ! ou alors profitez de la vie, c ‘est peut -être encore mieux!!!

  12. Ton témoignage m’apporte beaucoup (et apporteront espérons à d’autres aussi). Je te rejoins dans l’idée qu’il se peut que rien ne se passe comme prévu, comment dans ces cas là peut on prévoir sur 10, 20 30 ans en affirmant un résultat? je me suis retrouvée dans la meme situation, ayant investit dans la pierre pour les études, sauf que…. le premier a fait ses études à Paris et à l’étranger, pourtant comme toi c’était une ville universitaire comment aurais je pu imaginer qu’il choisirait une voie royale dont la seule école est à Paris? et pareil à un moment où mon logement était vacant.
    Dans ces cas là 3 possiblilités, soit prendre un crédit pour financer les études, soit que l’enfant prenne lui meme un crédit étudiant ou qu’il choisisse une autre voie. J’ai eu dans mon malheur la “chance” d’avoir des enfants avec une grande différence d’âge, moins aidée de ce fait par l’état car pas d’allocation, mais cela m’a permis entre temps de vendre le logement et de pouvoir payer les études avec cet argent et de rembourser le crédit fait pour l’aîné. On dit toujours petits enfants petits soucis, et grands enfants grands soucis. Une scolarité à 7000 euros sans compter le logement, nourriture, transport sur 5 ans ça chiffre vite!!

  13. @Levroux et @ Rapsody

    Merci pour vos témoignages très enrichissants.
    Je ne fais certainement pas ce blog pour donner des leçons, mais plus pour anticiper l’avenir, et me garder motivé dans mes projets.
    Nous ne pouvons pas connaître notre avenir, alors on anticipe.
    Si tout devait déraper, je préfère avoir de l’argent devant moi pour prendre les décisions qui s’imposent sans que ce soit dans l’urgence.
    C’est d’ailleurs ce que vous avez fait en achetant un bien immobilier. Quelle aurait été votre situation, aujourd’hui, si vous n’aviez pas investi.

  14. C’est en effet une excellente stratégie pour optimiser ses finances. J’avoue cependant que j’essaie de limiter mes dépenses « loisirs » pour pouvoir épargner plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.