Tout savoir sur le crédit renouvelable

 

Voilà un sujet polémique que de parler du crédit renouvelable.

Il y a des personnes qui en abusent et d’autres qui les évitent comme la peste.

Pour ma part, je préfère économiser avant de pouvoir m’offrir un objet.

Un cas intéressant, c’est d’utiliser cette option pour négocier le prix de l’objet désiré. Le vendeur touche bien souvent une commission quand il réalise une vente de ce type, à vous de jouer.

 

credit-renouvelable

 

Qu’est ce qu’un crédit renouvelable ?

 

Définition : source, dictionnaire juridique.com

 

« Le “crédit-renouvelable” dit aussi “crédit-revolving” est une pratique bancaire, par laquelle un établissement financier met à la disposition d’un emprunteur pour une durée limitée à un an mais renouvelable, une somme d’un montant maximum lui permettant, moyennant le versement d’un intérêt convenu, de réaliser des achats auprès de commerçants. L’ouverture de ce type de crédit peut s’accompagner de la délivrance d’une carte de crédit. Les intérêts ne portent que sur les sommes utilisées.

L’emprunteur peut utiliser, en une ou plusieurs fois, la somme faisant l’objet du crédit qui se régénère à due concurrence à chaque fois que l’emprunteur rembourse tout ou partie du montant des débits de son compte. »

 

Connaître le crédit renouvelable avant de souscrire :

 

Vous allez enfin tout savoir sur le crédit renouvelable.

Depuis le 1 septembre 2010, par décret, il n’est plus possible d’appeler autrement ce crédit que « crédit renouvelable ». Dans les publicités ou dans les documents commerciaux, c’est cette mention qui doit apparaître et aucune autre.

De plus, sur les cartes bancaires qui possèdent un moyen pour accéder à une réserve d’argent, la mention « carte de crédit » doit-être mentionnée.

 

– Qui peut accorder cette réserve d’argent ?

 

Ce sont les banques, les organismes de crédit, les magasins, ou encore les grandes surfaces.

Tout est fait pour que les utilisateurs puissent utiliser facilement leur réserve d’argent. C’est très simple d’utilisation car elle se présente sous la forme d’une carte de crédit ou encore d’une carte de fidélité.

Cet argent, le client est libre de l’utiliser ou pas, c’est un choix que l’on donne au consommateur. C’est vendu comme un service.

A savoir : ce crédit se caractérise par des intérêts élevés et des mensualités faibles.

 

– Comment cela fonctionne ?

 

C’est assez simple et particulier à la fois. La réserve d’argent une fois entamée se reconstitue au grès des remboursements de l’emprunteur.

La reconduction se fait par accord tacite.

Cependant, l’organisme financier est dans l’obligation d’informer son client, 3 mois avant l’échéance annuelle, des nouvelles conditions du contrat ou tout doit être expliqué pour que le client ait le choix de le clôturer ou de le reconduire.

Le souscripteur à 20 jours pour le faire. Toutefois, s’il décide de résilier son contrat, il devra toujours rembourser le crédit en cours.

Depuis le 1 mai 2011, si au bout de 2 ans la réserve d’argent n’est pas utilisée, le contrat est résilié d’office.

 

– Rappel de la législation :

 

C’est le code de la consommation qui règlemente le crédit renouvelable (articles L311_& et les suivants)

Il ressort de la loi Lagarde sur ces crédits, trois grandes mesures.

  • L’emprunteur doit avoir le choix entre un crédit renouvelable ou un crédit amortissable quand le montant dépasse 1000 €.

  • S’assurer de la solvabilité de l’emprunteur à l’ouverture et durant toute la vie du crédit.

  • L’obligation de prévoir, à chaque échéance, un remboursement minimum du capital.

La durée légale pour rembourser de tels emprunts est de 3 ans quand les sommes sont inférieures à 3000 € et de 5 ans au-delà.

A savoir : Le consommateur à 14 jours pour pouvoir se rétracter sur un crédit renouvelable, attention l’achat de l’objet lui, est immédiat sauf par correspondance où là encore il existe un délai de rétractation de 7 jours et peut-être bientôt 14.

 

Pour conclure

 

– Quand utiliser un crédit renouvelable ?

 

Vous l’avez compris, le crédit, sous cette forme est caractérisé comme je le dis plus haut par des intérêts élevés et des mensualités faibles.

Il faut donc au moment de la souscription se poser les bonnes questions et savoir s’il est préférable, de souscrire ou pas à un tel emprunt.

Le danger de ces crédits et de se faire piéger en ne voyant que les mensualités et en ne tenant pas compte des taux d’intérêts. Peut-être, qu’un jour se sera une aide pour votre trésorerie, mais il faut être prudent et ne pas succomber facilement à l’achat à crédit.

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

2 réponses sur “Tout savoir sur le crédit renouvelable”

  1. On peut aussi se servir du crédit renouvelable comme d’une épargne de précaution. Au lieu de mobiliser de l’argent pour une rémunération faible dont on est pas sûr d’avoir besoin, on l’utilise sur des placements long terme plus dynamique. En cas de pépin ? On débloque de l’argent du crédit , et au lieu de se contenter des mensualité basse par défaut on fait un remboursement anticipé à la perception du salaire ou en plusieurs fois.
    S’il ne vous arrive aucun pépin, vous aurez gagné la différence de taux entre les placements, si vous avez un pépin à voir si les intérêts payés sur le crédit sont supérieur à l’argent gagné côté épargne. Le révolving, n’est pas un mauvais produit, mais il n’est pas fait pour tout le monde. Suffit de voir dans les statistiques des surendettés la moyenne de crédit revolving détenus (de mémoire 7 par dossier).

    1. @ Jean-claude

      C’est un point de vue intéressant, personnellement, j’aime bien avoir une épargne de précaution. Ca aide à être plus serein dans la vie.
      Cependant, ton analyse peut-être juste dans une majorité de cas.
      Comme tu le dis, “Le révolving, n’est pas un mauvais produit, mais il n’est pas fait pour tout le monde”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.