Le blog fête ses trois ans, une belle histoire et beaucoup de travail

C’est une aventure qui a commencé en Février 2011, date à laquelle j’ai écrit mon premier article sur le blog. Je ne savais absolument pas où je mettais les pieds. Sans compétence particulière en informatique, je n’étais pas convaincu de faire un site tel qu’il se dévoile sous vos yeux aujourd’hui. Je suis fier du chemin parcouru. Ce qui me rend fier, c’est de ne pas avoir baissé les bras aux premiers obstacles même si cela a bien failli arriver.

 

Ce que je retiens de cet expérience

Blog

Le jour où j’ai eu mon déclic sur le fait qu’il m’était possible de gagner en indépendance financière et de développer des revenus passifs et alternatifs à mon salaire, je me suis  rapidement posé la question de savoir comment, en me lançant un tel défi, j’allais pouvoir tenir sur la durée.

La réponse était sous mes yeux (je lisais des blogs sur les finances personnelles).

Pourquoi ?

Le premier objectif du blog est de garder une trace de mon expérience. Il me permet de me rendre compte de mes évolutions et des progrès accomplis. Il me permet également de voir toutes mes erreurs, elles sont écrites noir sur blanc. Le blog est un reflet de ma vie passée, de mon aventure et j’espère que dans 10 ou 20 ans, il sera toujours là et actif pour prouver ou pas, qu’il est possible de devenir indépendant financièrement ou au moins montrer qu’il est possible de se créer dans le temps des revenus complémentaires et passifs relativement importants.

Si j’écris, c’est “égoïstement” d’abord pour moi. Si je le fais publiquement et pas seulement dans un journal de bord que je pourrais avoir sur ma table de chevet, c’est que de cette manière, je ne peux pas dire n’importe quoi, je suis dans l’obligation de fournir des informations de qualité. Pour être crédible, il faut que je me creuse la tête, je ne peux ainsi me mentir à moi-même. Je me sens également redevable envers les lecteurs qui suivent mon aventure  (parfois depuis les premiers articles) et qui eux même se lancent grâce au blog dans cette recherche saine d’indépendance financière.

Sans le blog, j’aurais peut-être déjà abandonné, car entreprendre un tel défi tout seul dans son coin, n’est pas une chose aisée. Les encouragements que je reçois sont de vrais moteurs et m’incitent à poursuivre l’aventure.

 

Le blog et la recherche d’investissements financiers ou immobiliers est un vrai travail.

 

Je ne pensais pas en m’engageant dans cette voie, que j’allais autant l’apprécier. Ce que je ne savais pas non plus, c’est de voir le nombre d’heures de travail (lecture, formation, écriture, recherche de bons investissements…) que j’allais passer sur ces projets.

J’ai rapidement compris qu’il fallait laisser tomber certaines activités. Je ne regarde plus la télévision ou très rarement. J’utilise la pause du déjeuner pour répondre à des mails ou écrire, ou encore consulter des sites d’annonces pour trouver le bien immobilier qui me fera investir (c’est d’ailleurs chose faite, je passe bientôt devant le notaire pour l’achat d’un garage, mon coup de coeur sur le sujet : Réussir son investissement dans les garages).

C’est passionnant…

 

Le blog m’a fait sortir de ma zone de confort

 

J’ai beaucoup changé depuis le jour où j’ai commencé cette aventure. Je me suis orienté en plus de la finance vers des lectures tournant autour du développement personnel de la psychologie et parfois même de la philosophie. Je ne pensais pas un jour lire de tels ouvrages et pourtant, certains, pour lesquels je ne manque pas de faire un article, m’ont apporté beaucoup et c’est peu dire.

Je sort de ma zone de confort car je ne suis plus seul dans mon coin, le blog m’affiche publiquement, je me lance dans des investissements que je n’aurais peut-être pas fait avant. J’ai accepté de faire une interview pour la radio (France info), de participer en témoignant pour un article de l’associated press, je vais peut-être même passer sur une chaine nationale pour parler de mes investissements et de la gestion de mon patrimoine.

Il y a plusieurs petites expériences mises bout à bout qui n’auraient jamais eu lieu sans la création de ce blog.

 

Le blog est aussi une source de revenus

 

Il ne faut pas se le cacher, le blog, pour ceux qui en doute, est aussi un moyen de se créer des revenus alternatifs. Il faut être patient, j’ai touché mes premiers euros au bout d’un an et demi. On ne gagne pas des fortunes à faire un blog comme le mien, mais les quelques euros, parfois les centaines d’euros que je touche me permettent d’investir. Le but n’est pas de les dépenser, mais bien de les investir (livre, matériel, bourse…) pour avoir un effet boule de neige. Cet argent doit à son tour travailler pour générer d’autres revenus.

 

Le blog et ses statistiques

 

Le blog connait un véritable succès. C’est vrai, tout est relatif, pour moi, c’en est un. Au moment j’écris ces lignes, il y a près de 14 000 visiteurs uniques et plus de 32 000 pages vues par mois.

Ce trafic ne fait que progresser, c’est très agréable d’avoir de nouveaux lecteurs, de nouveaux commentaires parfois d’une grande qualité. Ces échanges sont pour moi précieux et remplis d’enseignements.

 

Statistiques du blog au 05 02 2014
Statistiques du blog au 05 02 2014

 

 

Voilà déjà trois années que le blog est en ligne et comme je l’ai dit plus haut, c’est une expérience que je conseille à tous, quelque soit le sujet dont vous voulez parler. Pour ceux qui souhaitent se lancer, il faut du temps et beaucoup de travail, c’est vrai, mais ça en vaut la peine.

 

Pour ma part, cette aventure en appelle d’autres, peut-être mon expérience m’amènera à écrire un livre sur le sujet, c’est quelque chose qui m’attire, il y a matière. Mais avec ma vie professionnelle et familiale (j’ai trois enfants) il m’est maintenant difficile de dégager plus de temps pour écrire un ouvrage de qualité et renseigné. Comme pour le blog, il faudrait avancer pas à pas. C’est quand on se retourne que l’on voit le chemin parcouru.

J’en profite ici pour remercier chaleureusement les personnes qui participent à la vie du blog, que ce soit en le lisant, en y ajoutant des commentaires, parfois en citant certains de mes articles.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

24 réponses sur “Le blog fête ses trois ans, une belle histoire et beaucoup de travail”

  1. Merci pour ton blog que j’ai découvert il y a quelques jours et j’ai tout de suite accroché !
    Ce que j’aime c’est que ton profil correspond au mien (je me suis reconnu chez toi !). Tu es un petit actionnaire qui vise le long terme, nous avons le même budget de départ. Et c’est plaisant de lire un blog qui parle de sommes raisonnables à investir en bourse, avec des petites lignes.
    Avant de te lire, je n’avais aucun profil (j’achetais des actions pour le long terme sans trop quoi en faire) et j’ai découvert cette stratégie du dividende qui me semble intéressante et qui me donne un but sur le long terme (je suis jeune, j’ai 26 ans).
    De plus, j’ai eu la bonne surprise de voir que nous possédions des actions en commun (Total, Vinci) donc ça m’a rassuré, je ne me suis pas complétement planté !
    Merci beaucoup pour tes articles, c’est très agréable de te lire, je n’écris pas souvent de commentaires mais j’ai ton blog dans mes favoris !
    Bonne continuation
    Maxime

    1. @ Maxime

      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      Je suis très heureux de te voir participer à la vie du blog, c’est quelque chose que j’apprécie et c’est ce qui me motive pour continuer à écrire.

  2. Bonjour,

    Merci pour ton partage et ton retour d’expérience. Même s’il faut toujours aller de l’avant, il est parfois important de se retourner pour voir le chemin parcouru.

    Tu nous as expliqué tu avais appris beaucoup de choses, que jusque là tu avais pris énormément de plaisir mais qu’en est-il de tes objectifs ?

    Est-ce que tu es satisfait de ton parcours ou tu pensais que ta démarche vers l’indépendance financière irait plus vite ? Quelles difficultés as-tu rencontré jusque là ? Comment as-tu combattu tes baisses de motivation/inspiration ?

    Désolé de ma curiosité !

    Maxime
    Maxime de Meilleurs Rendements Articles récents..Devenir millionnaire : 7 conseils de leur partMy Profile

    1. @ Maxime

      Ta curiosité est bonne car toi aussi tu tiens un blog sur le sujet et comme moi tu te poses des questions quand tu ne vois pas les résultats de ton travail que ce soit dans tes investissements ou dans le blogging, cette passion qui prend un temps colossal.
      C’est frustrant.

      Je crois qu’il me faudrait rédiger un post complet tellement j’aurais d’éléments pour répondre à tes interrogations.

      Mais si je veux faire court, mes objectifs sont sur la bonne voie, quand j’ai des doutes, je relis ma liste (d’objectifs) et je me dis que le chemin parcouru est incroyable. Je repousse un peu plus chaque jour mes limites.

      Cependant, il faut être réaliste, mon indépendance financière ne devrait pas se faire en 10 ans (il m’en reste 7, je suis d’ailleurs curieux de savoir ou j’en serais à ce moment là), mais en plus de temps, peut-être encore 10, 15 ou 17 ans (ce fera 20 ans au total d’un travail sur le sujet, ce sera assez), si je continue avec la même discipline.

      Parmi mes déceptions, c’est le rendement global de mes investissements que j’aimerais voir augmenter. L’année passée, il était inférieur à 10 %, ce n’est pas assez, mon investissement dans les pays émergents a plongé une partie de la rentabilité de mon contrat d’assurance-vie. Là encore, je n’ai pas dit mon dernier mot, le temps est mon allié et je suis convaincu que sur le long terme, ce sera un bon choix.

      La plus grosse difficulté que je rencontre, c’est le manque de temps pour mener à bien tous mes projets. Je fais donc des choix.

      Ma plus grosse réussite, c’est de voir qu’il est réellement possible d’économiser “beaucoup” et d’investir. Je me rends compte aussi que le moyen d’avancer dans cette démarche est de trouver des idées pour développer ses revenus (bourse, immobilier et le blog), même si les sommes sont faibles au début, c’est la démarche qui compte, de mettre un pied à l’étrier, le reste vient tout seul.

      Le meilleur moyen que j’ai de lutter contre mes baisses de motivation, c’est de relire ma liste, de lire des livres sur les finances, sur le développement personnel et d’écrire. S’arrêter un instant, faire une pause, faire des bilans et les noter est un excellent moyen de retrouver la motivation. Avoir les encouragements de la part des lecteurs est un excellent moyen de rester motivé.

      Concernant l’inspiration, je n’ai pas encore connu le syndrome de la page blanche. Quand je suis fatigué ou bien pris par mon activité professionnelle, l’inspiration n’est pas au rendez-vous, par contre, bien reposé avec un petit rayon de soleil tout repart très vite.
      Le secret dans ces périodes où je manque de temps c’est d’avoir suffisamment d’articles d’avance pour être rassuré et ainsi, je n’ai aucune pression pour publier un article par semaine au minimum, c’est un rythme que j’aime bien.

      En espérant avoir répondu à tes interrogations.

      Arnaud

  3. J’avais écrit un commentaire mais il a l’air d’être passé à la trappe…
    Merci pour ton blog que j’ai découvert il y a quelques jours et j’ai tout de suite accroché !
    Ce que j’aime c’est que ton profil correspond au mien (je me suis reconnu chez toi !). Tu es un petit actionnaire qui vise le long terme, nous avons le même budget de départ. Et c’est plaisant de lire un blog qui parle de sommes raisonnables à investir en bourse, avec des petites lignes.
    Avant de te lire, je n’avais aucun profil (j’achetais des actions pour le long terme sans trop quoi en faire) et j’ai découvert cette stratégie du dividende qui me semble intéressante et qui me donne un but sur le long terme (je suis jeune, j’ai 26 ans).
    De plus, j’ai eu la bonne surprise de voir que nous possédions des actions en commun (Total, Vinci) donc ça m’a rassuré, je ne me suis pas complétement planté !
    J’apprécie également ta transparence, ce n’est pas toujours évident de parler d’argent ! Je suis comme toi, je n’ai rien à cacher mais des fois on est plus gêné à regarder les comptes de quelqu’un que de les montrer !
    J’ai aussi une petite idée d’article pour toi, je ne connaissais pas encore il y a quelques jours les différents modes de détention d’une action (au porteur, nominatif etc…) peut-être as-tu des lignes en nominatif pur ou administré ? Je viens d’acheter 10 actions Air Liquide et j’aimerais passer en nominatif administré pour pour profiter de la prime de fidélité (10% de dividende en plus et 10% d’actions gratuites après 2 années complètes de détention). Je suis en train de me renseigner auprès de ma banque des modalités et des prix de cette opération.
    Merci beaucoup pour tes articles, c’est très agréable de te lire, je n’écris pas souvent de commentaires mais j’ai ton blog dans mes favoris !
    Bonne continuation
    Maxime

  4. @ Maxime

    Ton commentaire n’était pas passé à la trappe, il faut me laisser un peu de temps pour le valider.

    Je suis heureux de voir que mes articles t’encouragent à avoir une stratégie “dividende”, il me semble que c’est un bon choix, enfin dans ma manière d’investir, sans avoir à passer trop de temps sur les cours de bourse.

    26 ans, c’est un âge idéal pour construire une stratégie patrimoniale sur le long terme.

    Pour l’idée d’article sur les différentes façons de posséder des actions, c’est une bonne idée.
    Par exemple, tu cites Air Liquide, sans être au nominatif, donc au porteur, tu auras quand même une action gratuite tous les deux ans, par contre tu n’auras pas la prime de 10 %.
    Personnellement, si je ne les ai pas inscrites au nominatif pur, ou administré (attention au frais), c’est qu’au sein de mon PEA, je n’ai pas d’impôts à payer si je respecte le délai de 5 ans, ce ne sera pas le cas autrement et les impôts, sans avoir fait de calcul précis seront supérieurs aux gains escomptés.

    A bientôt.

  5. Salut Arnaud et bravo pour ton beau parcours jusqu’à présent!

    L’indépendance financière demande beaucoup de travail, de détermination et de sacrifices. Ton idée de livre est une bonne idée et pourrait t’aider à accélérer le processus. Je reste plus sceptique sur une stratégie uniquement basée sur les dividendes pour y arriver par contre…

    Ben
    Ben de Bourse Ensemble Articles récents..Suivi Hebdo au 9 février 2014My Profile

    1. @ Ben

      Merci pour tes encouragements.

      Je rebondis sur ta dernière phrase, je n’ai pas les compétences et le temps pour investir dans du “value” et encore moins pour faire de l’analyse graphique.

      L’investissement dans de belles valeurs aux dividendes croissants me parait être la solution pour prendre le moins de risque possible et pour passer un minimum de temps à suivre les cours de bourse.
      Seulement la performance ne sera pas exceptionnelle même si elle peut être remarquable.

      Pour trouver l’indépendance financière, je commence à m’engager dans l’immobilier et j’espère développer le blog pour pouvoir générer des revenus réguliers, j’ai quelques autres pistes pour augmenter mes revenus et ainsi épargner encore plus sans passer à côté de ma vie.

      Les bases sont là, il n’y a pu qu’à croire en mon projet.

      Si je devais écrire un livre, je veux qu’il soit autobiographique, c’est à dire montrer qu’un “simple” salarié, grâce à une philosophie de vie un peu différente, “à contre courant” de la société de consommation, peut s’enrichir dans un délai raisonnable avec des risques mesurés.

      Je ne cherche surtout pas à gagner de l’argent en vendant un livre qui me rapporte, je veux, si je le fais un jour, vendre un livre qui par une stratégie simple peut permettre de s’enrichir. Je ne veux pas vendre du rêve, je cible 2 à 3 % des personnes dans la population qui souhaitent devenir indépendant financièrement ou sans rapprocher, sans sacrifier sa vie, sans être pingre, en le faisant avec une perspective raisonnable, en prenant des risques raisonnables et qui ont le désir de se former en permanence.

      A bientôt.

    1. @ Quentin

      Merci Quentin pour ce compliment, c’est agréable.

      Si j’ai pu t’aider avec l’article invité qui était d’ailleurs très intéressant, c’est un plaisir.

  6. @ Ludovic

    Je n’ai pas fait le tour de la question dans le domaine patrimonial, il y a tellement de sujets à aborder.
    Prochainement, j’élargirais sur l’achat de mon premier garage dont la signature définitive aura lieu début mars.

    As tu pensé à un nouveau thème, une nouvelle idée sur lesquels je pourrais écrire ?

    1. @ Ludovic

      Le développement personnel est déjà un thème que j’aborde dans le blog, il est lié aux finances personnelles. C’est un thème qui a sa place et il y aura d’autres articles sur le sujet.
      Merci.

  7. Bravo Arnaud,

    Il est vrai que de maintenir en vie un blog rapporte bien des choses… et je ne fais pas référence à l’argent ici. Le contact avec les gens, le sentiment d’apporter quelque chose aux autres, se renouveler constamment et apprendre de plus en plus de choses sur son thème sont de baux outils de croissance pour une personne.
    Mathieu Articles récents..Les dividendes,le meilleur ami des investisseursMy Profile

  8. Bonjour Arnaud,

    Toutes mes félicitations pour ton blog que je viens de découvrir aujourd’hui. Je rejoins les précédents commentaires pour dire que les articles sont de qualité, qui, en passant, correspondent vraiment à mes centres d’intérêts.

    Merci beaucoup et j’attends tes prochains articles !
    Stéphane le bricolo Articles récents..Sécurité MaisonMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.