Les outils pour investir en bourse : Le compte Titre.(1/3)

 

 

Suite à mes deux articles précédents, « Débuter en Bourse » et « Ma stratégie boursière », il est important de bien connaître les outils pour investir en bourse.

 

La question que l’on peut se poser quand on souhaite se lancer en bourse est de savoir comment ça marche, comment puis-je acheter ma première action ?

 

C’est simple quand on connaît, ça l’est beaucoup moins quand on souhaite faire le grand saut.

 

Je vais vous exposer ce que j’ai fait.

 

J’ai commencé par comparer les courtiers en bourse , j’ai choisi Binck. C’est simple, pas cher, avec des tarifs transparents, en plus, en étant parrainé, j’ économise 100 € de frais de courtage.

 

Chez eux, j’ai ouvert un Compte Titre et un PEA.

 

Que devez vous choisir ?

 

L’un ou l’autre, ou les deux. Je vais tenter de vous éclairer.

 

Pourquoi souscrire un Compte Titre ?

 

Le Compte Titre est un support qui vous permet d’investir dans des valeurs mobilières : actions Françaises, Européennes, et surtout internationales. Vous pouvez également investir dans des obligations, des FCP, des SICAV ou des OPVCM mais aussi sur des trackers, des bons et des warrants.(ces derniers sont plus complexes et ne s’adressent pas aux débutants, sauf peut-être les trackers).

 

Aujourd’hui tout peut se faire sur internet, c’est pratique et surtout moins cher.

 

Le problème : c’est à vous d’aller chercher l’information.

Le but d’investir en bourse est de faire mieux que l’épargne 100 % sécurisée.

N’oubliez pas qui dit risque; dit possible perte de capital, sans stratégie la perte de capital est certaine.

 

Le compte titre et ses caractéristiques.

 

Quand vous ouvrez un compte Titre, il est forcément rattaché à un compte courant sur lequel on dépose des espèces. Ces espèces servent a acheter des actions, qui sont ensuite placées sur le Compte Titre.

 

Les aspects juridiques :

 

  • Le Compte Titre, peut-être détenu par une seule personne, le Compte Individuel.
  • Le Compte Titre, peut-être détenu par deux personnes, le Compte Joint.
  • Le Compte Titre, peut-être détenu par plusieurs personnes, mais doivent toutes donner leur accord. C’est le compte Indivis.
  • D’autres règles existent lors de successions (nue-propriété, usufruit).

 

Vous pouvez posséder autant de compte titre que vous le désirez, peu importe votre âge, un mineur peut en avoir un.

 

La fiscalité du compte titre.

 

Actuellement, elle évolue énormément, elle est beaucoup moins intéressante que le PEA. Je vous conseille de vous orienter vers des sites spécialisés dans le calcul de la fiscalité.

 

Pour vous donner une idée, sur un compte Titre, la majorité des personnes seront imposées sur leurs Plus-values à hauteur de 34,5 % soit 21 % + 13,5% de prélèvements sociaux.

 

Pour la fiscalité des dividendes, dans 95 % des cas préférez l’imposition sur le revenu au prélèvement forfaitaire libératoire qui est souvent plus avantageux pour les personnes très aisées.

 

Actuellement, j’ai ouvert un Compte Titre chez Binck, je ne l’utilise pas encore. Il n’y a aucun frais. Il est là en attente.

J’ai bien l’intention d’investir sur d’autres continents (États-Unis), mais plus tard. Je dois affiner ma stratégie sur ces marchés, mais je dois reconnaître que le temps me manque.

 

Possédez vous un compte titre ? Comment l’utilisez-vous, actions , sicav, trackers… ? Êtes vous, avec, plutôt court, moyen, long terme ?

 

Mon prochain article traitera du PEA. (Plan d’Epargne en Action).

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

14 réponses sur “Les outils pour investir en bourse : Le compte Titre.(1/3)”

  1. La Bourse pour un néophyte comme moi apparaît à la fois comme quelque chose de complexe, obscure et dangereux mais également comme très intriguant…

    La fiscalité du compte-titre apparaît comme particulièrement lourde (!), ce qui me fait me demander si les investisseurs en bourse sont plutôt positionnés sur des comptes-titres ou bien sur des PEA ?

  2. la fiscalite du compte-titres n’est pas aussi ininteressant que ca,la possibilite de faire des “moins-values fiscales” pour ensuite defiscaliser les gains..
    il me sert pour le moment a investir sur les valeurs europeenes hors france(qui elles,sont logees dans le pea),je diversifierais ensuite aux titres hors zone euro quand j’estimerais avoir suffisamment de patrimoine financier pour m’exposer a d’autres devises..

  3. @ Fabien

    Le compte titre te permet surtout d’investir sur des valeurs hors Union Européenne. Si tu y gardes tes actions sur le long terme, la fiscalité est aussi un peu moins lourde.
    Le Pea est très bien quand tu souhaites investir sur des actions européennes en y bloquant tes fonds pour au moins 8 ans.
    Il y a un réel avantage fiscale, surtout en faisant, pour les adeptes, des aller/retour.

    @ Yoshi

    Excellente remarque, c’est une stratégie de vendre à perte en fin d’année pour défiscaliser les gains et de se resservir sur le nouvel exercice fiscal.
    C’est également mon cas, je souhaite d’abord gonfler mon patrimoine financier avant de me lancer sur d’autres continents.

    @ Riche idée

    Beaucoup d’investisseurs sont orientés US.

  4. une autre raison,toute recente pour investir sur un compte-titres:la possibilité d’acheter des parts de SIIC,qui pouvaient il y a encore pas si longtemps se loger dans un PEA…sans oublier les obligations,egalement impossibles a detenir dans ce dernier!

  5. encore une chose:meme si le PEA permet de loger des actions europeenes,dans les faits il est surtout avantageux pour la detention d’actions francaises,les prelevements a la source des dividendes etrangers ne pouvant pas etre compensés par le credit d’impot..comme je l’ai deja dit dans un autre post,le compte-titres,le PEA et l’assurance-vie sont a posseder tous les 3!

  6. “c’est une stratégie de vendre à perte en fin d’année pour défiscaliser les gains et de se resservir sur le nouvel exercice fiscal.”

    Autre stratégie, faire un acheté-vendu, qui ne peut se faire chez la plupart des courtiers en ligne que par téléphone. L’opération consiste à comptablement considérer une vente puis un achat de la même position, ce qui matérialise une moins value fiscale.

    Autre intérêt du compte titre : l’effet levier sur le SRD, qui n’est pas accessible en PEA.

    Ex : une opération de 10k rapporte 2k de plus value en PEA, sans fiscalité. Pour le même montant, avec un levier de 3 en SRD, l’opération rapporte 6k, dont 2 pour l’Etat.

    Bilan : en PEA, le capital est passé de 10 à 12, en compte titre, de 10 à 14 (en fait, à 16, puisque la fiscalité n’est due que l’année suivante, ce qui permet de faire travailler les 2k qu’il faudra reverser à l’Etat)

    Dernier point, un compte titre peut servir de source de revenus, puisqu’on peut en retirer les fruits. Un PEA a une orientation plus “accumuler un capital”

  7. on achete jamais au plus bas,autant utiliser les baisses de cours pour
    optimiser la fiscalité sur la future plus-value esperee..attention avec le srd,tout comme avec les produits a effet de levier type warrants,turbos…a n’utiliser que sur une partie très limitee du portefeuille,ne jamais oublier que l’argent se gagne durement et peut se perdre…très facilement!

  8. “on achete jamais au plus bas,autant utiliser les baisses de cours pour optimiser la fiscalité sur la future plus-value esperee”

    Justement l’intérêt d’un acheter vendu, qui vient diminuer la plus value taxable en cours (vente en perte) tout en conservant le titre si l’on vise un retournement.

    “a n’utiliser que sur une partie très limitee du portefeuille”

    Oui. Ca fait partie des conseils classiques, comme acheter sa RP avant de se lancer dans le locatif, etc … Bon, j’ai tendance à ne pas suivre les conseils classiques, mais je ne me présente pas en modèle 😛

  9. effectivement,moi non plus je ne suis pas toujours moi-meme les conseils que je donne!(d’ailleurs,qui suis-je pour en donner?),a chaqu’un de connaitre sa tolerance au risque!mais je tiens toujours a essayer de “resonner” certains jeunes loups un peu trop fougueux que l’on croise souvent sur le net,le reve d’argent facile se finit souvent par un reveil difficile…

    1. @ Jérémie

      Le jour où j’ai souscrit chez Binck, j’ai comparé énormément de courtiers.
      La transparence et la simplicité des tarifs ainsi que les informations fournies sur le site (ça, je peux le dire que depuis que j’ai souscrit), m’ont fait choisir ce courtier.
      J’en suis très satisfait.
      Fortunéo est très correct également, il ne sert à rien, à mon sens d’envisager d’en changer.
      Il faut par contre absolument en changer quand le PEA et/ou le Compte-Titre est dans une banque traditionnelle (les frais y sont exorbitants).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.