L’investissement locatif pour s’enrichir

Vous réfléchissez à investir dans un appartement ou une maison pour y faire du locatif ?
Personnellement, cette question je me la pose depuis plusieurs mois.
L’investissement  locatif, s’il est bien préparé et bien négocié, peut-être un excellent accélérateur d’enrichissement.
Acheter un bien immobilier est l’une des rares manières de pouvoir investir de l’argent que l’on ne possède pas.

C’est ce que l’on appelle “l’effet de levier”.

C’est votre locataire qui rembourse votre crédit, où du moins une bonne partie de ce dernier.

Vous avez un objectif d’enrichissement personnel, de développer des revenus pour votre retraite, ou tout simplement vous offrir un complément de revenu pendant votre vie active.
C’est louable, et je vous encourage à le faire.
L’investissement locatif peut être la solution.

Vous vous doutez bien que si je fais cet article, c’est que je recherche activement un bien.

Je peux avancer les frais de notaire, le reste sera financé par un crédit.

 

Mon but :

 

vous le connaissez maintenant, je veux devenir indépendant financièrement.
Ma méthode, vous la voyez évoluer au fil des mois.
J’économise, j’investis en bourse ou sur mon assurance-vie, je me forme, je développe ce blog, et maintenant, il faut, pour gagner en efficacité, faire marcher l’effet de levier du crédit.

Je pourrais me pencher sur le SRD et acheter des actions de cette manière, mais si je le fais, je sors de l’objectif boursier que je me suis fixé. (Construire un PEA de valeurs de rendement).
Je ne peux pas, par bon sens, mettre en place plusieurs stratégies boursières. Mes compétences ne me le permettent pas.

L’immobilier m’apparaît comme la solution la moins risquée sur ma ville (Nantes), pour développer mes revenus et emprunter pour mieux investir.

 

 La méthode que je mets en place depuis plusieurs mois :

 

Je regarde des sites de vente de maisons ou d’appartement

  1. Je vais au contact des agences immobilières dans les quartiers sélectionnés
  2. Je m’inscris à des alertes mail, pour recevoir les dernières nouveautés
  3. Je visite ce qui me semble intéressant après une étude poussée du quartier et du marché local

 

J’essaie tout simplement de me créer un réseau.

Avec un réseau, on trouve les meilleurs affaires, j’en suis convaincu, mais quand on commence sa recherche, ça reste très théorique.
Le réseau vient au fil des investissements et ne se crée pas en un mois, ni même une année.

Tout çà pour vous dire que je suis en négociation sur un bien (une petite surface 40 m²), dans un quartier populaire en pleine reconversion.

Si la vente se termine favorablement, je vous en dirai un peu plus, sinon, je continuerai de prospecter.
Trouver un bien et quelque chose qui peut prendre du temps.

Une qualité en temps qu’investisseur, c’est d’être patient et de savoir saisir sa chance.

 

L’investissement immobilier est-il pour vous un levier pour vous enrichir, pour développer vos revenus  ? Préférez vous la bourse ? Quels sont pour vous les moyens d’avoir des revenus complémentaires ?

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

8 réponses sur “L’investissement locatif pour s’enrichir”

  1. Bonjour Arnaud,

    L’immobilier est un bon instrument d’investissement mais pour moi il n’y a qu’une seule façon de s’enrichir rapidement sans attendre la retraite et la fin des crédits.

    “L’achat de bien en mauvais état – la rénovation (par soi-même) et la revente).

    La bourse est le 2e instrument d’investissement et qui est à mes yeux incontournable. Il suffit pour cela de :
    – Ouvrir un PEA ou une assurance-vie multisupport investit en SICAV.
    – Investir dans des grandes sociétés françaises ou étrangères (Du Dow Jones)ou de l’achat de trackers.
    – Profiter des dividendes mais aussi et surtout des plus values.

    Et enfin il y a l’entrepreneuriat et en ce qui me concerne le blogging mais là AUSSI il faut patient et attendre que les efforts portent leurs fruits (plusieurs années)

    Alexandre

  2. Merci,
    Je suis en peu comme toi, à apart que je n”ai pas encore mon “ticket d’entrée” que sont les frais de notaire. Sur l’effet levier du crédit, je pense qu’il est beaucoup présent qu’avant car les rendements des produits d’pargne se sont effondrés;

  3. C’est clair que les investissements dans l’immobilier locatif – s’ils sont bien menés – peuvent contribuer rapidement à atteindre l’indépendance financière.
    C’est la voie que nous avons choisi. Sans jamais avoir mis 1 centime pour acquérir nos biens (12 apparts et 2 locaux commerciaux), nous générons un peu plus d’un smic (toutes charges et impôts déduits) par mois.
    Cet argent sera réinvesti pour rembourser par anticipation les crédits (y compris sur la résidence principale) avant leur terme. Objectif : 15 ans au lieu de 25…

  4. @ Alexandre

    Je vois que nous avons une stratégie commune.

    @ ouaknin

    Ce n’est pas aussi simple, il y a plusieurs paramètres que le dois prendre en compte.
    Si le pouvais dégager 6 à 8 % brut, je serais satisfait.

    @ Alex

    De pouvoir payer les frais de notaires est aujourd’hui un bon moyen d’avoir un bon crédit.

    @ Ludovic

    Je recherche des biens sur Nantes et pas forcément des logements étudiants. (vacance locative possible l’été).

    @ François

    Bel exemple de réussite dans l’immobilier.
    A quand remonte ta dernière acquisition et dans quelle ville ?

    1. @ Floran

      Oui j’ai investi dans des garages (Trois), mais je m’aperçois que je préfère de loin la bourse quitte à y mettre de l’immobilier.
      L’investissement dans les garages me convient, je pense que l’immobilier d’habitation me convient beaucoup moins bien, je n’ai pas le temps de m’en occuper, ma vie professionnelle et personnelle est assez dense, la bourse s’inscrit plus dans une gestion passive.

      Au plaisir,
      Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.