Dépensez moins que ce que vous gagnez

Un secret pour devenir riche.

 

Pas de formule magique.

L’un des véritables secrets pour s’enrichir, vous le connaissez déjà, mais vous ne le mettez peut-être pas en pratique :

 

Dépensez moins que ce que vous gagnez.

 

 

Eh oui, je ne suis pas là pour vous vendre n’importe quoi. Pas de gri-gri pour devenir riche.

Je cherche la vérité et je veux vous là faire partager. Elle est parfois si évidente.

 

Peut-être faites-vous partis des personnes qui dépensent tout leur argent, voire même plus ? (merci les crédits à la consommation). Êtes-vous une de ces personnes qui dépense autant que ce qu’elle gagne, ni plus ni moins ?

 

Dépensez moins que ce que l’on gagne, est si simple, n’est-ce pas ? C’est tellement simple que l’on n’y croit pas forcément.

 

Cependant, ça fonctionne, et au fil des mois il s’opère un changement sur nos comptes en banque et par la suite dans notre esprit. Ce deuxième point est très important, à partir de là tout devient possible.

 

 

Prenez conscience de vos dépenses et commencez à régler vos problèmes avec l’argent.

 

1 – Réglez vos dettes, toutes vos dettes (prenez votre temps mais faites le).

Vos dettes sont en train de vous appauvrir.

 

2 – Ensuite épargnez, mettez votre argent à l’abri, évitez tous les risques, et constituez-vous cette fameuse épargne de précaution.

 

Vous êtes alors vraiment sur la bonne voie.

 

3- A ce stade votre état psychologique va changer, vous allez avoir beaucoup moins de stress. Une certaine tranquillité d’esprit va s’installer en vous. Le bien-être est là et vous habite, vous commencez à pouvoir faire des projets que vous pensiez impossible.

Le plaisir de maîtriser son budget est palpable. C’est très agréable de pouvoir se contrôler et de prendre conscience de ce dont on a vraiment besoin.

 

 

« Dépensez moins que ce que vous gagnez », « Réfléchissez et devenez riche », ce sont deux phrases que vous devez garder en tête, lorsque vous êtes prêt à acheter quelque chose. Quel service va me rendre l’objet que je vais acheter ?, En ai-je vraiment besoin ?

 

Quelles stratégies vais-je mettre en place pour faire des économies, où est-ce que je dépense trop d’argent ?

 

Nous avons tous nos points faibles et il y a forcément, des dépenses inutiles.

 

– regardez chez vous et voyez tous les objets que vous n’utilisez plus, regardez votre grenier, votre cave.

 

– vos abonnements mensuels, sont vos pires ennemis, avez-vous besoin de tout cela ? (le forfait de téléphone, canal plus, le câble…)

 

– faites l’inventaire de vos dépenses quotidiennes. Les petits plaisirs qui comblent un vide, voyez ce qu’ils vous apportent et si vous pouviez vous en passer, ou les rendre moins systématiques.

Devriez-vous les noter sur un carnet, juste pour prendre conscience du coût.

 

Une fois ces dépenses identifiées, passez à l’action.

 

La prochaine étape sera pour vous d’investir, soit pour votre retraite, soit dans le projet qui vous tient à cœur.

 

Pour mettre en place ces pratiques au quotidien, plus que de voir mes comptes épargne grossir, c’est le bien-être que cela m’apporte et la tranquillité d’esprit, la sensation de maîtriser quelque chose.

Je sais que j’ai suffisamment d’argent de côté en cas de coup dur, je sais que je peux mettre en place certains projets (des voyages)…, et les idées continuent d’affluer.

 

 

Qu’en est-il pour vous ? Dans quelle catégorie de personnes êtes-vous ? Etes-vous prêts à prendre les changements qui s’imposent ? Avez-vous envie de changer de vie, de ne plus être dépendant de cette vie matérialiste ? 

Une chose : dépensez moins et votre vie prendra un tournant

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

21 réponses sur “Dépensez moins que ce que vous gagnez”

  1. Je suis plutôt dans l’autre catégorie de personne : celle qui dépensent moins que ce qu’elle gagne.
    Actuellement, nous dépensons environ 50% de nos salaires pour la vie courante, en sachant qu’il y a dans ce pourcentage de l’épargne pour les imprévus (genre les frais de la voiture).
    En sachant qu’en septembre, le taux de dépense devrait diminuer à 40% (un gros poste d’épargne prévisionnelle arrive à terme)

    L’objectif restant de développer des revenus annexes permettant d’augmenter les revenus.

  2. C’est presque un article sur moi que tu as rédigé !
    😉

    Je suis au coeur de ce type de questions. J’ai tellement perdu le contrôle que j’ai même eu récemment la visite de l’huissier. Merci le stress !

    Mais c’est un peu comme arrêter de fumer (je sais pas pourquoi je dis ça, je fume pas), tant qu’on ne décide pas franchement que “ça doit changer” rien ne se passera.
    J’en suis à l’étape 1 et mes dettes sont en train de fondre à vitesse grand V …ça fait vraiment du bien au moral !
    Avant l’étape 1, j’aurai presque rajouté une étape plus en amont du genre “Reprenez le contrôle” en analysant ses dépenses afin de voir clairement où les choses ne vont pas.

    Merci de cet article

  3. @ Gunday

    C’est une belle performance de pouvoir faire autant d’économies et d’investissements. J’espère que vos salaires sont suffisamment importants pour pouvoir vivre et se faire plaisir.
    De quelle manière développez vous vos revenus, je suis curieux de le savoir.

    @ Fabien

    Je suis entièrement d’accord avec toi, le préalable est de “reprendre le contrôle” sur son budget, sa vie, ses dépenses.
    De mettre en place cette discipline a un impact très fort sur le moral, c’est très positif, la vie semble se simplifier et de nouveaux projets peuvent voir le jour.

  4. En fait l’astuce ce n’est pas tant que nos salaires soit particulièrement élevé que notre niveau de vie qui reste bas.
    Le fait, qu’on travaille tout les 2 relativement loin limite le temps disponible pour dépenser (c’est idiot mais terriblement efficace).
    Ajoutez au fait, que les centres commerciaux, c’est pas notre trucs… ça réduit encore les possibilités de dépenser.

    Plus le fait, qu’on préfère se nourrir de se qu’on créé plutôt que de produits commerciaux, ça réduit encore les coûts (typiquement en hiver et en été, on se retrouve avec des coûts par repas très faible grâce au potager).
    Pour les loisirs, le fait d’avoir un chien, limite beaucoup certains loisirs. En vacances par exemple, avec un chien, il y a beaucoup d’endroit où tu fais des économies : les restaurants ne t’accepte pas, les boutiques pour touristes non plus, en clair, tu as nul part pour dépenser des sous! 😉

    Pour les revenus supplémentaires, je suis en train de professionnaliser un site d’e-commerce.
    Et j’ai déjà des idées pour en créer un suivant, mais j’attends d’avoir bien finalisé le premier (histoire d’avoir une bonne structure graphique).

    1. @ Gunday

      Merci pour ton commentaire, Je comprends que tu adoptes toi et ta femme un style de vie “minimaliste”. Je suis de plus en plus convaincu que le fait de mener ce style de vie apporte un vrai plus au quotidien.

      Puis je connaître ton objectif de vie, si ce n’est pas indiscret, souhaites tu t’arrêter de travailler…, ou être simplement indépendant financièrement.

      1. Le gros avantage d’un style de vie minimaliste est d’être déconnecté des besoins publicitaire tel que la grosse voiture, le frigo américain,…
        Et donc de faire de jolie économie.
        La volonté de faire davantage soi-même influe également beaucoup.

        Pour l’objectif de vie, mon but est de dégager pas mal de revenus annexe en 5 ou 6 ans. Dans un délai aussi court, je vise l’équivalent d’un smic.
        Ensuite, je ne souhaite par arrêter de travailler mais changer de rythme.

  5. J’aurais rajouté dépensez moins “quotidiennement” que ce que vous gagnez mensuellement, pour pouvoir vous l’offrir annuellement lol
    Je précise ma pensée, pour pouvoir voyager tous les ans, je dépense moins toute l’année mais au final j’ai quand meme dépensé mes économies pour mon voyage, épargné pour le plaisir ne m’intéresse pas (si, si ça existe j’ai un exemple autour de moi) d’où l’importance d’avoir des rêves mais surtout des objectifs pour les réaliser 🙂

  6. Bravo gunday pour ce fort pourcentage d’épargne!! j’en suis loin, meme si j’épargne systématiquement, j’ai encore du mal à être complètement insensible aux sirènes de l’océan publicitaire, normal je suis une femme 😉

  7. Bonsoir,

    Dépensez moins ce que vous gagnez est la première étape pour devenir riche. Ensuite, la prochaine étape “investir la différence” est la plus dur à réussir car les possibilités sont certes multiples mais risquées en perte de capital. Ainsi, il faut faire un effort de recherche d’informations pour ne pas connaitre des désillusions.

    Cordialement, Sovanna SEK.

  8. @ Rapsody

    “Dépenser moins pour financer ses projets” est une variante de cet article et c’est ce que tu fais.
    C’est une autre manière d’aborder ce thème, même si je reste convaincu qu’atteindre une certaine indépendance financière apporte un plus à la vie.
    Se donner les moyens de voyager c’est ce que j’essaie de faire en parallèle de mes objectifs financiers.

    Quel est ton prochain voyage ? 😉

    @ Sovanna SeK

    Effectivement le plus difficile, mais aussi le plus intéressant est d’essayer de faire fructifier et d’investir cette épargne. Il faut en effet connaître les risques que l’on prend, mais la peur est moins grande quand tu as bien étudié tes placements.

  9. C’est exactement le principe que j’applique, mais pour moi c’est spontané. En fait, je ne comprends pas comment les gens peuvent être aussi dépensiers au point même de se mettre en difficulté financièrement. J’ai des collègues qui cumulent les loisirs coûteux (dont l’iPhone et l’abonnement qui va bien avec) et qui après se plaignent d’avoir du mal à arrondir leurs fins de mois (et qui après vont faire du syndicalisme auprès de l’employeur pour qu’il prenne en charge tel et tel frais de formation que ce n’est clairement pas à lui d’assumer)… Ya pas que notre gouvernement qui vit au dessus de ses moyens, c’est aussi une philosophie pour bien des électeurs…

    1. Pierre, j’ai la même incompréhension envers le monde qui nous entoure.
      Peut être mes origines paysannes qui ressortent à travers une orientation de vie minimaliste.

  10. J’ai déjà parlé sur mon blog de cette première étape pour s’enrichir. Effectivement, l’étape suivante est gagner plus.

    On va répondu que le plus simple était justement de passer à cette étape … En gros, dépenser moins est inutile.

    Pourtant, c’est surtout apprendre à raisonner ces dépenses et ses besoins et tenir un budget. Si en gagnant plus, on dépense plus dans la foulée, on ne s’enrichit pas. On peu même dire qu’on s’appauvrit en temps, ressource non renouvelable.

    Cette première étape me semble donc essentielle. Et tu l’as très bien rappelé 🙂
    Grégory Articles récents..Évitez cet écueil sous peine de perdre votre tempsMy Profile

  11. @ Pierre

    Tu es dure, mais tu n’as pas tort. 😉

    @ Grégory

    J’ai eu l’occasion de voir ce thème abordé sur d’autres blogs, j’avais envie d’y mettre ma patte personnelle.

    Depuis que j’applique ce principe, je me sens beaucoup mieux, j’aimerais que ceux qui en doutent passent à l’action, au bout d’un certain temps leur vie va changer, et ils pourront enfin financer les vrais projets de leur vie.

    Grégory, n’hésite pas à mettre un lien dans ton commentaire, un autre point de vue, d’autres nuances sont positives pour les lecteurs. 😉

  12. @Arnaud: Dans mon article, je prenais l’exemple du petit café au bar du coin.

    Et j’expliquais comment 5€ par jour, sur 20 ans, pouvait faire perdre 36500€. Alors qu’avec un placement à 4%, le gain serait de 54755€.

    5€/jour, ce n’est pas si difficile à atteindre si on considère toutes nos dépenses récurrentes et nos abonnements.

    Mon leitmotiv était le même que le tien : dépensez moins que ce que vous gagnez 🙂

    Les réactions furent mitigées 🙂 …
    Grégory Articles récents..Comment organiser son quotidien dans le coupleMy Profile

  13. Moi je suis dans la catégorie des gens qui dépense moins que ce qu’ils gagnent. J’ai toujours du ma à comprendre les gens qui sont toujours dans le rouge à la banque et surtout qui se demandent pourquoi. Chez moi j’ai encore un écran cathodique, on me demande pourquoi je n’achète pas une télé plus récente et je leur réponds simplement: “pourquoi devrais-je en acheter une plus récente?”.

  14. Merci pour cet article plein de bon sens. Je n’en suis qu’à l’étape 1 pour l’instant. Je rembourse mon crédit voiture. Je n’ai aucune épargne de précaution. Ayant déménagé il y a un peu plus d’un an, mon mari et moi meublons l’appartement au fur et à mesure.

    Quand je lis tes articles, cela me motive grandement.
    Merci encore,
    Fatiha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.