Dissolution d’un Tracker !!!

 

 

Vous faites des investissements risqués en connaissance de cause, c’est mon cas. J’ai pourtant eu une drôle de surprise, à laquelle je ne m’attendais absolument  pas.

 

Il y a quelques mois, je vous faisais part, dans l’un de mes articles “Bilan de mon assurance-vie” du choix d’investir dans un tracker qui répliquait le CAC 40.

 

J’étais confiant, je pouvais investir dessus au sein de mon assurance-vie, c’était parfait.

 

Que s’est-il passé ? Quel est mon mécontentement ?

 

Si on revient quelques mois en arrière, lorsque j’ai souscrit ce tracker, le CAC 40 était au plus bas, autour de 2800 points, à mes yeux c’était le moment idéal pour investir.

 

Je me suis décidé, cette somme représentait 18.83 % de mon Asssurance-vie. J’espérais faire rapidement (entre 6 à 12 mois) une plus-value de 10 %. Pour moi, ce n’était pas très risqué. J’étais quasi sûr du résultat.

D’ailleurs, le Cac 40 est aujourd’hui à environ 3400 points au moment ou j’écris cet article, ce qui fait un gain de plus de 21 %.

 

Sauf que :

Sur cet investissement, j’ai perdu de l’argent.

Non je n’ai pas vendu avant la remontée des cours.

 

Le tracker dont je parle est, ou du moins était, LYXOR ETF FLEXIBLE CAC 40.

 

Pourquoi j’ai perdu de l’argent, environ 6% de mon investissement.

 

Tout simplement, un jour la société qui gérait ce Tracker (Lyxor International Asset Management) a décidé de sa dissolution, le 15 décembre 2011.

 

Mon courtier a donc remis la valeur correspondant à ce dernier sur mon  fond en Euros.

 

Et là, vous êtes devant le fait accompli, vous ne pouvez absolument rien faire, et un investissement judicieux à un moment donné devient l’un des pires que vous pouviez faire.

J’imagine le désarroi des personnes qui investissaient régulièrement sur ce support depuis plusieurs mois et qui  ont pu perdre du jour au lendemain, beaucoup d’argent.

 

En conclusion :

 

Une fois de plus, cette mésaventure me rappelle que la bourse où là en l’occurrence, un tracker logé au sein d’une Assurance-vie est un investissement risqué, non seulement on peut perdre de l’argent parce que le fond baisse, mais aussi lorsqu’une société décide de dissoudre l’un de ses fonds.

 

Vous est-il déjà arrivé une pareille mésaventure  ? Quelles ont été les conséquences dans votre cas ?

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

14 réponses sur “Dissolution d’un Tracker !!!”

  1. T’as pas perdu de l’argent t’as eu un manque à gagner non ?

    ou alors j’ai pas tout compris.

    C’est clair que les produits financiers dont tu maitrises pas tout sont quand même par nature risque. Je m’oriente de plus en plus vers des actions “en dur”.

    1. @ jon

      Non, j’ai perdu de l’argent. Le tracker n’a pas réagi comme le CAC 40.Le CAC montait, pas mon tracker. Ensuite, il y a eu la dissolution,
      vraiment une mauvaise affaire.

  2. Salut Arnaud,

    Quel que soit le tracker, il ne réplique pas à 100% la variation du sous-jacent (de l’action ou de l’indice). Ce produit doit être pris pour une durée de 2 semaines à 1 mois maximum sinon la performance est très minorée sur le long terme. Le but est de ce couvrir d’une baisse, ou de profiter d’un rebond ou d’une forte baisse qui arrive.

    Le tracker ne réplique pas la performance exact d’une action, par exemple les 5 dernières minutes de cours la volatilité est importante, mais le tracker lui clôture à 17h30 (alors que la bourse c’est 17h35 pour le fixing). Tu perdras chaque jour un peu et la liquidité n’est pas la même.

  3. Comment se fait-il que tu n’ais pas été informé de sa dissolution ? Si tel avait été le cas tu aurais pu prendre d’autres dispositions, non ?

  4. j’essaye de faire en sorte d’investir en direct,pour toujours etre “au plus pres de mon argent”,les intermediaires ne sont qu’un risque supplementaire et une source de frais inutiles…malheureusement,mes moyens etant trop limités pour assurer une diversification suffisante,j’ai fais le choix de constituer un portefeuille faiblement diversifié…ce qui represente un autre risque!

  5. Je pensais prendre un tracker de ce style. Mais ta mésaventure me fait réfléchir …

    Je trouve ça étonnant. Que le suivi ne soit ni fidèle ni instantanée, je le comprends. Mais que tu aies pu perdre de l’argent me sidère …

    Et qu’on ne t’ai pas demandé ce que tu souhaitais faire des liquidités aussi …
    Grégory Articles récents..La leçon de mars : lisez tous les joursMy Profile

  6. @ Retaill and co

    Alex, dans le cadre d’une assurance-vie tu ne peux pas gérer le tracker comme sur un compte titre. Tu n’as pas la même réactivité.
    Je l’avais pris pour profiter de la hausse du CAC sur 6 mois au moins.
    Mais comme je l’ai dit ça ne s’est pas passé comme prévu.

    @ Fabien

    J’ai été informé de la dissolution par courrier 2 ou 3 jours après avoir vu que mon fond en euro ait été crédité. Pas d’information et pas de choix possible.

    @ Yoshi

    Tu as raison, en direct, il y a moyen d’être plus réactif.
    Je te suis sur le fait de ne pas trop diversifier en choisissant des valeurs bien sélectionnées, à l’inverse des conseils que l’on donne en gestion de patrimoine. Cette technique est faite pour valoriser au mieux tes investissements. A trop diversifier on ne peut pas avoir un rendement important.

    @ Grégory

    J’ai eu la même réaction que toi.
    J’ai perdu de l’argent alors que j’aurais du être à + 10 %, je suis extrêmement déçu.

  7. Effectivement, je suis dans le même cas, mais avec des sommes plus faibles.

    Pour information, la valorisation prise en compte est celle de décembre, le fait que le CAC est remonté après n’entre pas en ligne de compte.
    J’ai perdu quelque chose comme 8%, mais vu que c’était sur une petite somme (100€) et que cette correspondait à la prime d’entrée, je me sens moins concerné.

  8. @ Gunday

    J’ai perdu un peu, mais la déception est là, j’avais murement réfléchi mon investissement et j’étais très confiant.

    @ Grégory

    Oui, sur un PEA ou un CT, tu peux vendre et acheter plus ou moins quand tu veux. Dans une assurance vie, il faut 24 h minimum pour voir ton achat effectué, et pour vendre c’est pareil. C’est nettement moins réactif.

  9. Cette dissolution était certainement expliquée dans le prospectus de cet ETF. Dans ma boîte, nous évitons les produits peu liquides car justement ils comportant ce type de risques (dissolution, écart par rapport au NAV, etc.).

    Le diable est dans les détails !

    Lex

    1. Bonjour,

      Jeune entré dans la vie active, je m’interesse à toutes les formes d’investissement et de placement. Pour comprendre un terme souvent employé, qu’est ce que représente un “produit liquide” ou “PEU liquide” ? Faut il comprendre avec des liquidités ou dynamique ou .. ?
      Merci

      1. @ Fobius

        Pour faire simple, un produit liquide est un produit où tu peux débloquer rapidement ton argent (Livret a, LDD …).
        Un produit peu liquide, c’est par exemple un investissement immobilier. (Il faut du temps pour vendre, pour faire les formalités). Entre les deux tu trouveras d’autres produits, assurance-vie (liquide mais avec des délais)… .

  10. Salut Arnaud,

    en effet c’est un coup dur pour ce tracker, sans même un préavis. Chez Easy Trader nous nous focalisons sur des trackers qui ont une forte notoriété et très liquide comme le LYXOR CAC 40 ou le LYXOR LEV CAC 40 (levier 2), depuis 2010. Aucune surprise depuis.

    Que cette mauvaise expérience ne te détourne pas totalement de ce support d’investissement car il a de nombreux avantages.

    Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.