PEA, reporting du mois de Juin, juillet et Août 2016

Voici ici un petit condensé de tout ce qui s’est passé cet été sur mon PEA.

Vous allez le voir, des variations et de la volatilité, il y en a eu. Il ne faut pas oublier qu’il y a eu le fameux “BREXIT”. Vous savez bien, ce référendum qui devrait permettre à l’Angleterre de sortir de l’Europe.

Quelle surprise cela a été ! Comme beaucoup, je ne m’y attendais pas.

 

Quel a été mon comportement sur cette période où les marchés ont commencé à dévisser ?

 

En fait, je n’ai pas fait grand chose, c’est une habitude chez moi, j’attends que l’orage passe…

Cependant, je ne reste pas inactif.

Je suis un “Buy and Hold” ma vision est le long terme. Je ne me décide pas sur un coup de tête de vendre ou d’acheter des valeurs.

Pendant les périodes de baisse, j’en profite souvent pour faire quelques achats, c’est ce qui s’est passé, mais malheureusement pour moi, mes achats ont eu lieu juste avant le “BREXIT”.

 

Quel est alors le bilan de mon PEA au 31 août 2016 ?

 

Il est intéressant de comparer ce bilan avec celui du mois d’avril (le dernier que j’ai réalisé).

Position de mon PEA au mois d’avril 2016.

PEA au 30 avril 2016

 

J’avais sur ce bilan, 1853 € de liquidités, argent que j’ai pu investir dans de nouvelles valeurs, ILIAD, BNP Paribas et des  anciennes, comme AXA, Air Liquide, Danone, Rubis.

Le total de mon portefeuille s’élevait à 16750 €.

Le renforcement de mes lignes dans AXA, Air Liquide Danone et Rubis, est clairement imbriqué dans ma stratégie long terme, (profiter des baisses pour renforcer mes positions).

L’achat d’ILIAD et de BNP Paribas est quant à lui plus spéculatif. Deux options s’offrent à moi, soit je les revends avec une petite plus-value le moment venu et je me reforme une poche de liquidités, soit je les garde pour le long terme car ce sont deux très belles valeurs à avoir en portefeuille.

J’ai également pu renforcer mes lignes en ayant revendu Arkema avec une plus value (environ 26 %, sans compter les dividendes). J’ai également fait de même avec un achat / revente sur Sanofi (8% en un peu plus d’un mois)

C’est nouveau chez moi de profiter de baisses qui ne me semblent pas justifier (sur de très belles valeurs uniquement que je suis régulièrement) pour faire une petite plus value.

 

Regarder ci-dessous l’évolution de mon PEA sur les trois derniers mois, c’est intéressant de comparer la volatilité des différentes actions et des différents secteurs d’activités.

 

La situation de mon PEA fin juin 2016 : 

 

Le total de mon portefeuille ne fait alors plus que 16340 €, belle baisse par rapport au 16750 € du mois d’avril.

 

PEA au 30 juin 2016

PEA au 30 Juin 2016

 

La situation de mon PEA au 31 Juillet 2016 (Capture du 2 août)

 

PEA 02 Août 2016PEA au 02 Août 2016

Fin Juillet, début Août, le portefeuille redresse un peu la barre, il passe à 16504 €.

 

La situation de mon Pea au 31 août 2016

 

PEA au 31 août 2016PEA au 31 Aout 2016

 

La situation a ici bien évoluée, le portefeuille passe à 17 893 €,  si on veut garder une base comparable à celle du mois d’avril, il faut retirer 500 €, c’est l’épargne que j’ai ajouté sur mon PEA courant août.

Le solde de mon portefeuille est sur cette base de 17393 € soit +643 €.

Comme quoi la volatilité est importante et il est indispensable de rester de marbre lors d’événements boursiers importants. Avoir une vision sur le long terme est une aide précieuse et évite de sur-réagir aux différents évênements.

 

Et les dividendes dans tout cela ?

 

Dans ma stratégie boursière, les dividendes ont une place importante. C’est effectivement ce qui me motive à investir.

La rémunération de l’actionnaire par le biais des dividendes est loin d’être anecdotique, certes, sur une année, cela est très peu visible, mais sur une plus ou moins longue période cela devient magique.

Les sociétés doivent ici être triées sur le volet, c’est ce que je m’efforce de faire.

 

Les dividendes perçus depuis le mois d’avril 2016 :

 

  1. Rubis : 77,44 €
  2. Total : 14,03 €
  3. Iliad : 1,23 €
  4. BNP Paribas : 36,96 €
  5. Technip : 64 €
  6. Air Liquide : 70,20 €
  7. AXA : 80,30 €
  8. Danone : 24 €

Soit un total de : 368,16 €, argent que je réinvestis en actions. Avec ce réinvestissement systématique je mets en place un cercle vertueux, ces dividendes me paieront mes dividendes de demain.

 

Comparaison entre mon PEA au 31 août 2016 et le CAC 40 depuis le 01 Janvier 2016.

 

Au 01/01/2016 mon PEA totalisait 16705,75 €, au 31/08/2016, si je ne tiens pas compte des 500 € que j’ai investi de mon épargne, il totalise 17393 €.

Mon PEA est aujourd’hui à + 4 %.

Le CAC 40 est lui sur cette même période à – 1,86 % (source Yahoo Finance).

CAC 40 entre le 01:01:2016 et le 31:08:2016

 

Prenez le temps de comparer mes performances pour faire mieux, je vous le souhaite.

Je vous encourage donc à faire de bons investissements et à bientôt pour vous présenter un nouveau bilan, de nouvelles ventes et de nouveaux achats.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

3 réponses sur “PEA, reporting du mois de Juin, juillet et Août 2016”

  1. Hello Arnaud,

    Je te félicite pour ce bilan, les personnes n’ayant pas de notions en investissement boursier peuvent mieux se rendre compte de l’intérêt des marchés financiers dans une stratégie patrimoniale. Comme tu dis, quand on décide d’investir, il ne faut pas paniquer à chaque baisse car il y aura toujours des hauts et des bas. Les gains en dividendes permettent de se couvrir face une baisse et de surpasser les indices.

    Bonne continuation 😉
    Pierre-Antoine Articles récents..Investir dans l’immobilier à 20, 25, 30 ansMy Profile

  2. Bonjour,
    Cette année, il aurait fallu investir sur le marché américain, car il a mieux progressé que le marché européen, mais bon dans un PEA, on a pas vraiment le choix….
    Après il faut compter aussi sur le facteur “chance” en ce qui concerne le choix des valeurs, car il y en a qui progressent fortement comme Thales par exemple et d’autres qui chutent comme les valeurs du secteur bancaire.
    Bref, dans un marché neutre, sans véritable tendance, ce n’est jamais simple !!!

    Pour le moment, ma perf. est négative cette année, mais je regarde surtout la perf annualisée et elle est de +10% depuis 2012.

    Alexandre

    1. @ Alex

      La bourse américaine me paraît incontournable aujourd’hui dans la constitution d’un patrimoine, c’est vrai qu’elle a encore incroyablement performé depuis le début de l’année.

      Mon jeune compte-titre en profite pleinement.

      Je n’ai pas toujours pensé ça, mais grâce à mes lectures et à mon analyse personnelle, je n’ai aujourd’hui plus aucun doute.

      Je suis également satisfait d’avoir pris dès le début de mes investissements un courtier en ligne qui tient sérieusement la route que ce soit pour mon Pea ou encore pour mon compte-titre.

      Je dois avouer que d’investir me plaît énormément, c’est particulièrement intéressant.

      Certes, on ne peut ne pas être toujours dans des rendements incroyables, mais ce qui compte, c’est de faire croître son portefeuille au fil du temps avec de belles valeurs.

      Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.