Père riche, Père pauvre : 5 obstacles pour ne pas s’enrichir (2/3)

 

Dans la première partie de mon article sur ce livre “Père riche, Père pauvre : Devenir riche ne s’apprend pas à l’école !“, je vous ai décliné les six leçons que vous devez connaître pour pouvoir vous enrichir un jour.

Il est vrai que ces leçons sont essentielles, mais pas suffisantes, d’où la deuxième partie du livre qui traite de dépasser les obstacles.

Robert T. Kiyosaki, met en relief cinq obstacles qu’il nous faut dépasser.

 

Quand une personne devient éduquée financièrement il lui faut faire face à plusieurs obstacles pour devenir indépendant financièrement.

 

Cinq obstacles :

  1. La peur
  2. Le cynisme
  3. La fainéantise
  4. Les mauvaise habitudes
  5. L’arrogance

 

I : La peur de perdre de l’argent

 

Ce premier obstacle ne doit pas en être un.

Les riches ont tous perdu un jour ou l’autre de l’argent.

Nous n’aimons pas en perdre, mais comment maîtriser cette peur ?

Si vous n’aimez pas perdre d’argent, il existe une solution, commencer à épargner très tôt.

Quand on commence à prendre l’habitude d’épargner jeune, il est plus facile de finir riche grâce à la magie des intérêts composés.

 

John D. Rockfeller disait “J’ai toujours essayé de faire d’un désastre une opportunité”.

Nombreux sont les personnes qui achètent une grosse maison ou une grosse voiture, mais jamais un gros investissement.

Les gens jouent pour ne pas perdre, pas pour gagner.

 

II : Le cynisme

 

Le doute et la peur font partis de nous de nos pensées. Les doutes paralysent, ils nous laissent passer à côté de belles opportunités.

Les gens ne font pas d’argent dans l’immobilier, en bourse car ils ont peur de perdre. Ils choisissent alors de ne pas perdre.

A la place d’analyser, ils ferment leurs esprits à toutes sortes d’investissements.

 

III : La fainéantise, la paresse

 

Les gens les plus occupés sont souvent les plus fainéants. Ils perdent du temps au travail ramènent du travail à la maison, et un jour la maison est vide, femme et enfants sont partis.

A être trop occupé, on ne prend pas soin de sa santé, de sa famille et de sa richesse.

La fainéantise c’est aussi rester occupé pour ne pas avoir à faire autre chose.

 

Avoir le désir de faire d’autres choses est la solution !

 

Penser à sa famille, sa retraite, sans avoir le sentiment de se sacrifier. Parfois, penser à soi est un bon moyen de mieux être avec les autres.

La paresse de dire que l’on ne peut pas s’acheter ça au lieu de se dire comment vais-je pouvoir me l’offrir.

De penser de cette manière permet de mettre son cerveau en marche.

C’est comme de penser que l’on est trop fatigué le soir pour continuer à apprendre, à se former pour pouvoir atteindre nos objectifs.

 

IV : Les mauvaises habitudes

 

“Votre vie est le reflet de vos habitudes plus que de votre éducation”

Si vous voulez être musclé, il faut faire du sport régulièrement, c’est contraignant. Pour devenir riche, c’est pareil, il faut prendre les bonnes habitudes.

Si vous placez l’argent qu’il vous reste en fin de mois , vous économiserez très peu. Si à l’inverse, vous le faite en début de mois, votre habitude est prise et votre patrimoine grossira.

  • Investir dans des actifs doit devenir une priorité
  • Un plan d’action : se payer en premier et ensuite tout le reste. Cette méthode est très efficace pour dépenser moins et trouver d’autres sources de revenus.
  • Se payer en premier, c’est se forcer à acquérir une culture financière car on possède de l’argent à investir.

 

V : L’arrogance

 

C’est l’égo plus l’ignorance.

L’arrogance sert bien souvent à masquer l’ignorance.

Ne soyez pas arrogant, instruisez vous, apprenez la finance à travers différents supports tels que les livres, les conférences et vous pourrez parler en connaissance de causes.

Soyez à l’écoute des autres.

Vous pouvez lire d’autres commentaires en cliquant sur le lien ci-dessous, si vous décidez d’acheter ce livre en passant par ce dernier, je vous en remercie, une commission de 5 % me sera versée.

 



 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

3 réponses sur “Père riche, Père pauvre : 5 obstacles pour ne pas s’enrichir (2/3)”

  1. Bonjour Arnaud,

    la leçon la plus importante selon moi est de se payer en premier.

    Cette méthode a produit un changement considérable dans ma vie. Elle a impacté mon épargne positivement bien-sûr mais aussi mon rapport aux dépenses.

    J’ai souvent reporté une dépense d’un mois ou deux car je n’avais plus d’argent disponible à la fin du mois.

    Pour suivre cette méthode, c’est facile. Je me fais un virement vers le 10 du mois.

    A bientôt
    Julien d’investir dans les parkings et les garages Articles récents..Augmentation du loyer des parkings et garages : quelles révision et indexation ?My Profile

    1. @ Julien

      Ma méthode est également de se payer en premier.
      C’est très puissant et surtout très simple. Comme tu le dis cela impact directement nos dépenses, mais surtout notre épargne. Cet épargne que l’on peut enfin investir.

  2. ses 5 obstacles sont aussi un bon moyen de ne jamais réussir en trading, d’ailleurs on y retrouve toute les caractéristique, d’un pauvre boursicoteur ruiné.

    et rejoint la méthode qui consiste a se payer en premier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.