Interview de Mathieu Bouville auteur du livre “votre argent mérite de vous rapporter plus”

 

J’ai eu l’occasion de vous présenter le livre de Mathieu Bouville dans cet article : Votre argent mérite de vous rapporter plus.

Un livre extraordinaire, concret sur la gestion de patrimoine. Un livre à mettre entre toutes les mains.

Pour aller plus loin que la simple lecture du livre, Mathieu Bouville a bien voulu prendre de son temps pour répondre à mes quelques questions. Je l’en remercie, c’est très instructif pour quiconque s’intéresse aux finances, à l’immobilier et à la bourse.

 

Place à l’interview :

 

Mathieu Bouville
Mathieu Bouville

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

 

Je ne suis pas du tout un banquier ni un journaliste économique à la base. J’ai fait une grande école d’ingénieurs puis un doctorat. Quand je travaillais comme chercheur à l’université de Cambridge j’ai cherché à placer mon propre argent. Comme je ne voulais pas faire n’importe quoi, je me suis documenté pour comprendre comment fonctionnent les placements financiers afin de placer intelligemment mon argent.

 

Quelles ont été vos motivations pour écrire ce livre ?

 

Début 2011, connaissant ma compétence en la matière, mes proches m’ont posé des questions financières et je me suis rendu compte qu’il n’existait pas grand-chose en français pour apprendre comment placer son argent : les livres existants compliquaient inutilement la question ou bien avaient beaucoup de pages mais peu d’informations. Je me suis donc mis à écrire les idées de base en matière de placements, ce que tout le monde devrait savoir. Puis je me suis dit que ces quelques dizaines de pages pourraient facilement devenir un livre…

 

Comment gérez-vous votre patrimoine ?

 

Au fond, un investissement en actions rapporte simplement parce que le cours des actions dans leur ensemble monte sur le long terme. Si on choisit plutôt bien son portefeuille on peut faire un peu mieux, et si on choisit mal on fera un peu moins bien (tant que le portefeuille est bien diversifié, sinon on peut tout perdre). Tous ces choix (par exemple via l’analyse technique ou l’analyse fondamentale) qui prennent du temps et de l’énergie (et qui gonflent les frais de courtage) n’ont donc en fait qu’un rôle secondaire. Ma stratégie est donc de coller au plus près aux performances des marchés, sans essayer de gagner un peu plus, et sans risquer de gagner beaucoup moins (voir partie 2 du livre).

 

Quelles sont les actions de votre PEA ou de votre compte titre que vous recommanderiez aux lecteurs du blog pour un investissement long terme ? Même question pour les sicav ?

 

La plupart des gens n’ont ni besoin ni intérêt à investir directement en actions : mieux vaut passer par des OPCVM (sicav, FCP). Pour mes placements en actions, j’utilise donc des fonds indiciels largement diversifiés et qui ont peu de frais. C’est simple, rapide et efficace. L’investissement en bourse devient ainsi accessible au plus grand nombre. (J’ai d’ailleurs appelé « Placez mieux votre argent, tout simplement » le groupe que j’ai créé sur Linkedin et Viadeo.)

 

Faut-il à vos yeux se lancer dans l’investissement immobilier locatif aujourd’hui ?

 

La bourse n’a pas rapporté grand-chose ces 12 dernières années, alors que l’immobilier s’est bien comporté. Résultat visible : les médias parlent de la chute de la bourse et de la hausse de l’immobilier, donnant l’impression que l’immobilier est un meilleur placement. Résultat moins visible : l’immobilier est plutôt cher alors que la bourse est plutôt meilleur marché. (Quand tous les médias faisaient leur une sur l’envolée de la bourse à la fin des années 90, la chute était proche.)

Globalement, les Français surestiment les risques de la bourse et sous-estiment ceux de l’immobilier (chapitres 8 et 9). Un problème est par exemple que l’immobilier impose un capital de départ substantiel ; mais bizarrement ce sont les placements boursiers qui paraissent inaccessibles à l’épargnant moyen, alors qu’on peut investir en bourse avec moins de mille euros (et de manière diversifiée en plus).

 

Quelles sont vos recommandations patrimoniales pour les 5 à 10 ans à venir ?

 

Pour les 5 à 10 ans à venir : ayez de la chance. Le long terme commence à 15–20 ans ; si on ne dispose que de 5 ou 10 ans, les résultats des placements sont nettement plus aléatoires. Par exemple, en investissant 10 000 € en actions sur 10 ans, on a une probabilité (un risque) d’environ 5 % de perdre plus de 2 000 € de pouvoir d’achat, mais sur 20 ans on a une probabilité d’environ 5 % de gagner moins de 4 000 € de pouvoir d’achat (voir tableau 7, p. 86) : sur 10 ans le risque en bourse est de perdre de l’argent, sur 20 ans le risque est de ne gagner qu’un peu plus qu’avec un livret d’épargne.

Ceux qui demandent où placer son argent pour les 5 à 10 ans à venir devraient donc commencer par se demander s’ils veulent vraiment le placer pendant moins de 10 ans. Un épargnant âgé de 30 ou 35 ans cherchant à préparer sa retraite par exemple devrait demander comment placer son argent sur 30 ans, et ça n’a rien à voir.

 

Quelle est d’après vous la plus grande qualité que peut avoir un investisseur ?

 

Il faut principalement des qualités mentales : savoir ce qu’on veut, réfléchir à la meilleure stratégie, persévérer. Il faut comprendre par exemple que sur le long terme un livret présente de plus gros risques que les actions : à long terme, l’inflation peut faire plus de mal que les chutes de cours temporaires. Il faut aussi réfléchir à sa situation et à ses objectifs (comme indiqué partie 4 du livre) : en effet, comment trouver le placement adapté si on ne sait même pas ce qu’on cherche ?

On grille trop souvent ces deux étapes cruciales. Un banquier par exemple est là pour vous vendre un produit, pas pour vous aider à établir une stratégie. Et les épargnants qui placent leur argent sur un livret ou une assurance-vie en euros pour préparer leur retraite n’ont pas vraiment cherché à savoir quel était le placement le plus adapté.

 


 

Que retenir de cet interview :

 

Ce que je retiens de cet interview, c’est que nous parlons ici d’investissements sur le long terme adaptés à tout le monde à partir du moment où l’on a 1000 € à placer.

Je retiens que bien souvent on souhaite compliquer le monde des finances. Peut-être pour vendre une expertise ou différents produits ?

Il y a des moyens simples et très peu risqués, même en bourse quand l’on souhaite investir sur le long terme.

La citation cité ce dimanche de Benjamin Graham, prend ici tout son sens, « À la bourse tu as deux choix: t’enrichir lentement ou t’appauvrir rapidement. »

Je ne retiens pas à 100 % l’idée d’investir dans des Trackers, même si pour simplifier ses investissements c’est pratique. Je préfère investir en direct dans les actions françaises et sur des fonds de qualité pour sortir de nos frontières, avec la stratégie que vous me connaissez, investir régulièrement sur le long terme.

Votre argent mérite de vous rapporter plus,  est le livre de Mathieu Bouville dans lequel il expose ses idées et ses connaissances . Il est très bien fait, structuré et instructif.

Vous pouvez lire les commentaires de lecteurs en suivant ce lien : Votre argent mérite de vous rapporter plus.

Envie de laisser un commentaire et de participer à la discussion : pour cela, il y a deux manières, en laissant un commentaire en bas de l’article ou en me contactant directement par mon formulaire de contact ici.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

9 réponses sur “Interview de Mathieu Bouville auteur du livre “votre argent mérite de vous rapporter plus””

  1. Je suis intéréssé par l’investissemnt sur les trackers.
    Mais comment choisir un trackers mathieu bouville?
    Dois je appliquer l’allocation de David SWESEN?

    Merçi d’avance.

    @Longue vie a ton blog Arnaud.

    Damien.

  2. Bonjour Mathieu,

    J’ai lu votre livre le 7 fevrier, passionant la présentation change vraiment des autres livres! Bravo!

    J’ai regardé attentivement le tableau page 121, parmis les choix recommandés si je choisis un tracker sur la zone euros et un autre sur le monde ((répartition 2/3 zone euros et 1/3 monde)) suis-je suffisament diversifié avec “seulement” deux trackers comme mentionné dans votre livre page 119?
    Vous dite; “Ne diversifiez pas qu’a moitié”!

    Salutations.

    Damien.

    1. Le tableau 12 indique que l’indice MSCI world contient plus de 1500 titres. Investir dans un fonds indiciel qui suit cet indice signifie donc investir d’un seul coup dans les actions de plus de 1500 sociétés. On diversifie automatiquement entre tous les pays du monde et tous les secteurs économiques, donc pas vraiment « qu’à moitié ».

  3. Salut Mathieu,

    J’ai une question concernant le “Compte Titre” a propos de l’imposition!
    En dessous de 25000€ de scéssion par an on ne paye pas de taxe sur les plus values?
    Si je comprends bien je revends par exp mes actions total qui mon rapportés 500€ je ne paye que les prélèvelments sociaux (15,5%), et pas d’impots sur les plus values (24%)?

    Pour conclure le compte titre est plus avantageux que le PEA si les plus values revendu dans l’année ne dépasse pas 25000€.

    Je suis dans le vrai ou j’oublie un paramètre??

    Gregory.

  4. Je suis d’accord sur le fait que les investisseurs minimisent les risques d’un investissement locatif. Cependant, il ne faut pas oublier que l’investissement en actions nécessite des compétences particulières pas forcément accessibles à tous. Et puis, le choix dépend surtout de l’âge. Un salarié en train de préparer sa retraite ne s’aventurera pas dans un tel investissement. Il optera pour un placement sûr comme l’investissement locatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.