Père riche, Père pauvre : Devenir riche ne s’apprend pas à l’école ! (1/3)

 

 

Je vais vous parler ici du livre “Père riche, Père pauvre : Devenir riche ne s’apprend pas à l’école !” de Robert T. Kiyosaki. Un ouvrage exceptionnel qui vous ouvrira les yeux sur votre rapport avec l’argent et la richesse.

 

Connaissez vous ce livre ?

 

Si à cette question, la réponse est non, courez chez votre libraire.

Ce livre est une fenêtre sur l’univers de l’argent, sur notre état d’esprit face à la manière de gagner de l’argent. Le but étant de finir riche, soit rapidement, soit en prenant son temps. Soit en prenant des risques, soit en n’en prenant aucun.

 

Devenir riche ne s’apprend pas à l’école : vous allez comprendre pourquoi à travers la lecture de ce livre.

Je l’ai lu deux fois de suite, pour trois raisons :

  • J’ai lu la version anglaise et pour bien comprendre le message véhiculé, ce n’est pas de trop.
  • L’analyse des différents aspects psychologiques  qui nous bloquent et qui nous poussent à la procrastination m’a passionné.
  • Je souhaitais par mes articles vous encourager à lire cet ouvrage, il vous ouvrira les yeux sur ce qu’il est possible de faire de votre vie, de vos finances.

 

L’introduction :

 

Ce livre propose une introduction tout en douceur pour nous en expliquer le contenu.

“Père riche, Père pauvre”, c’est l’histoire d’un enfant qui a deux pères, un riche et un pauvre, deux modèles pour une éducation.

En fait, cet enfant a devant lui deux états d’esprits différents. Les “pères” ne savent pas s’ils finiront riche ou pauvre, seulement leur rapport à l’argent est complètement opposé. L’un va vers la voix de la richesse et l’autre vers une relative pauvreté.

Cet enfant peut faire ses choix en fonction de ses modèles.

 

L’auteur, nous raconte une histoire sur les finances personnelles à travers le regard d’un enfant de 9 ans qui souhaite savoir comment devenir riche.

 

Six leçons :

 

I : Les riches ne travaillent pas pour l’argent.

 

Ce chapitre nous propose de saisir la moindre opportunité pour apprendre l’argent.

La vie cherche à nous pousser et à nous sortir du jeu. “Les pauvres et la classe moyenne travaillent pour avoir de l’argent. Les riches ont de l’argent qui travaille pour eux.”

A l’âge de 9 ans, deux pères qui encouragent à étudier mais pas les mêmes choses.

 

II : Pourquoi apprendre l’argent et pourquoi développer ses connaissances financières.

 

Avoir de l’argent sans avoir de connaissances financières est voué à l’échec. Sans connaissance, il devient impossible de faire fructifier son patrimoine.

La question n’est pas, combien d’argent vous faites, mais combien réussissez vous à en garder.

Nous avons tous entendu parler des gagnants du loto ou des sportifs qui sont aujourd’hui ruinés.

L’idée : pour devenir riche, il faut apprendre et développer une culture financière.

 

III : Votre business.

 

Connaissez-vous Ray KROC ?

C’est le fondateur de Mac Donald.

Le passage du livre est extrêmement intéressant, l’auteur y explique que vendre des hamburgers n’est pas son business, l’immobilier lui l’est.

La localisation et la location de ses franchises est devenu son premier business.

 

Votre business, c’est quoi ?

 

Penser à son business, c’est simplement avoir un ou des actifs autres que ses revenus.

L’on peut penser que le seul moyen d’avoir une meilleure situation, c’est d’avoir une meilleure paye et si, à la place, vous cherchiez à créer d’autres actifs.

Dépensez moins que ce que vous gagnez, réduisez vos dettes et formez votre esprit à comprendre et à acquérir des actifs.

 

IV : L’histoire des taxes. Le pouvoir des corporations et des réseaux.

 

Un chapitre consacré aux taxes. L’auteur nous explique que le gouvernement a besoin de toujours plus d’argent, donc de taxes.

A l’inverse d’une entreprise, l’État ne peut  avoir d’excédents car l’année suivante le budget sera moindre, donc on dépense tout et on en demande toujours plus.

 

Le réseau des riches :

 

les classes moyennes sont des cibles privilégiées car plus nombreuses et moins structurées, à l’inverse, les riches qui ont su se structurer peuvent répondre aux gouvernements.

Les riches cherchent en permanence à baisser leurs impôts, ils persuadent les politiciens de changer des lois ou d’en voter de nouvelles. Ils ont le réseau pour cela.

Pour payer moins d’impôts, il vous faut connaître les lois, vos droits, ne pas suivre la masse.

Les économies ainsi réalisées peuvent être réinvestis dans des actifs.

 

L’auteur propose 4 règles :

  1. Comprendre la finance, son fonctionnement, ses termes
  2. Investir
  3. Comprendre le marché (la bourse, l’immobilier) pour réaliser de bons investissements
  4. Connaître les lois pour minimiser les taxes

 

V : Les riches inventent l’argent

 

Plus que les diplômes, c’est votre personnalité qui va déterminer votre avenir.

Si votre peur est plus grande que votre savoir il est difficile d’avancer, d’autres passerons devant vous.

Avoir la bonne information au bon moment permet de s’enrichir.

Pour sortir de la “Rat Race”, il faut comprendre les nombres et avoir un esprit financier et créatif.

 

VI : Travailler pour apprendre, pas pour l’argent

 

Il vous faut apprendre à savoir vendre et à vendre votre savoir.

Avoir du talent n’est pas suffisant, il y a énormément de personnes intelligentes, douées, mais qui ne gagnent pas un sou.

Combien de personnes qualifiées et compétentes gagnent moins de 20 à 25 000 € / an.

Les gens apprennent à travailler dur pour gagner de l’argent mais n’apprennent jamais à faire travailler l’argent pour eux.

“Beaucoup d’employés, d’ouvriers, de cadres travaillent pour ne pas être viré, alors que les patrons les payent juste ce qu’il faut pour qu’ils ne partent pas”

 

L’auteur fait une comparaison avec Mac Donald :

“Tout le monde est capable de faire des meilleurs hamburgers que Mac Do, mais personne n’est capable de faire autant d’argent.”

 

Nous sommes ici à la fin de la première partie du livre.

J’effleure les idées qui sont nettement plus développées par l’auteur dans son ouvrage.

 

Vous pouvez connaitre les commentaires d’autres lecteurs du livre en cliquant sur le lien ci-dessous :

Si vous vous décidez à acheter ce livre en passant par ce lien, je vous en remercie. Je perçois une commission de 5 %, ce qui me permet d’investir et de poursuivre mon blog et mon éducation financière.
Vous pouvez lire la suite :

 

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

4 réponses sur “Père riche, Père pauvre : Devenir riche ne s’apprend pas à l’école ! (1/3)”

  1. Salut Arnaud,

    merci de partager cet ouvrage intéressant avec nous. Cela dit d’après ta présentation je dirais rien de très nouveau sous le soleil : changer de mentalité (ouvrier -> patron), diversifier ses revenus, économiser et payer moins d’impôt. Peut-être que cet ouvrage nous éclaire un peu plus sur la mentalité des très riches (Cf. Mc Donald) et leur savoir faire en tant qu’entrepreneur ?
    Peux-tu nous confirmer la réelle plus value de ce livre ?

    Eric

    1. @ Eric

      Ton commentaire est intéressant. Tu as lu une partie de ma chronique sur ce livre qui est réellement intéressant.
      C’est un livre sur les finances personnelles, c’est un basique un peu comme L’homme le plus riche de Babylone.
      Tu y trouveras les thèmes dont tu parles dans ton commentaire, cependant, il apporte de vrais pistes de réflexions sur notre vie, notre parcours, la manière dont nous sommes conditionnés parfois pour ne pas réussir à gagner en indépendance financière.

      Je te conseille la lecture de ce livre, peut-être n’auras tu pas d’aspects techniques sur comment investir, mais il se dégage une motivation sans faille pour avancer dans la vie et dans ses investissements.

  2. SAlut Arnaud,

    Je n’ai pas lu son livre, mais j’ai regardé son séminaire.

    Ce mec a changé mon point de vue sur l’argent et le travail.

    En plus d’avoir de bonnes idées, c’est un champion du marketing, il sait les vendre.

    J’encourage à la lecture de ce livre.

    Julien
    Julien de l’investissement dans les parkings et les garages Articles récents..Investir dans les garages : ce que tu dois savoir !My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.