Compte-titre, reporting du mois d’avril 2016

Chers Lecteurs, mon dernier reporting sur mon Compte-Titre Ordinaire (CTO) date du mois de janvier. Vous allez découvrir en toute transparence la performance et surtout connaître mes choix depuis.
Vous savez également que mon CTO est né il y a quelques mois (la naissance de mon compte-titre) en septembre 2015, date à laquelle j’ai versé mes premiers euros.

Un portefeuille qui est composé uniquement d’actions américaines de grande qualité.

 

Quelle est donc la performance de mon CTO ? Quelles sont les nouvelles actions que j’ai sélectionné ?

 

Mon compte-titre fin janvier :

 

Compte-titre au 31 Janvier 2016
Compte-titre au 31 Janvier 2016

 

Comme vous pouvez le voir, mon “jeune” CTO, était composé de 5 valeurs :

  • Abbott Laboratories
  • Exxon Mobil
  • HCP
  • Procter & Gamble
  • Wal-Mart Stores

Ces actions font toutes partie de la liste des “dividends aristocrats”, c’est-à-dire des sociétés du S&P versant un dividende croissant depuis plus de 25 ans. Il y a même parmi mes choix (Procter & Gamble) qui fait partie de la “2016 Dividend Kings List”, ce sont les sociétés américaines qui versent un dividende croissant depuis plus de 50 ans.

Mon portefeuille, fin janvier, avait un solde de 2611,69 €.

 

Mon compte-titre fin avril :

 

Compte titre au 30 avril 2016

 

Compte titre 2 au 30 avril 2016

 

Au mois d’avril, j’ai ajouté 500 € de mes liquidités sur mon CTO. Cet argent, je l’ai investi dans Wells Fargo & Co (j’en ai acheté 12).

Mon portefeuille se compose donc aujourd’hui de 6 valeurs :

  • Abbott Laboratories (ABT)
  • Exxon Mobil (XOM)
  • HCP (HCP)
  • Procter & Gamble (PG)
  • Wal-Mart Stores (WMT)
  • Wells Fargo & Co (WFC)

 

Cette dernière société ne fait pas partie de la liste des “aristocrats dividends“, mais c’est une des banques les plus rentables qui existe avec un parcours boursier très intéressant et un historique de versement de dividende particulièrement attractif. C’est aussi, je dois bien l’avouer, la plus grosse pondération dans le portefeuille de Warren Buffet, soit prêt de 20 % du total de son portefeuille (Source : datorama).

 

La stratégie dividende commence à se former :

 

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir que les sociétés sélectionnées versent un dividende trimestriel, ce qui apporte un complément de revenu régulier. Mon objectif, n’est pas d’en profiter (de le dépenser), mai bien de continuer à investir.

 

Dividendes compte-titre avril 2016

Au mois d’avril, c’est déjà 14,8 € de dividendes perçus et comme j’aime à le dire, ce n’est qu’un début.

 

La performance de mon Compte-titre :

 

Comme vous pouvez le voir, la performance de mon CTO est très modeste, elle est de seulement 1,33 % depuis sa création, alors que depuis le 01 septembre 2015 (date de la création de mon portefeuille) le S&P 500 a rebondit de plus de 10 %.

En janvier, La performance de mon CTO était de + 4,46 %, c’est depuis, une baisse de plus de 3,13 points sur la période. alors que le S&P, sur les trois mois, a fait +6,45 %.

Ce n’est pas l’essentiel et cela ne m’affole pas, car il ne s’agit clairement que d’une vision court-termiste, alors que mon portefeuille vise le long, voire très long terme (20 ans et plus).

 

Que pensez-vous de ce ‘jeune” portefeuille ? Quels auraient été vos choix ? Valeurs américaines ou européennes voire japonaises ?

Ce portefeuille vous donne-t-il l’envie d’investir, de vous essayer à la bourse ?

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

16 réponses sur “Compte-titre, reporting du mois d’avril 2016”

    1. @ Delvat

      C’est une très bonne remarque.

      Je trouvais plus intéressant, au moment de la rédaction de l’article de faire cette comparaison. Mon CTO est né en septembre 2016, j’avais envie de comparer sa performance avec celle de son indice de référence.

      J’ai corrigé le tir et j’ai également apporté une analyse (succincte) sur l’évolution de mon portefeuille depuis janvier.
      Analyse qui me permet de bien mettre en évidence la mauvaise performance de mes choix sur du court terme.

      J’ai repris l’analyse de mes titres pour comprendre, mais je suis assez serein sur les choix que j’ai fait et ceux à venir.

      Au plaisir,

      Arnaud

  1. …C’est quand même bien sympa, les dividendes mensuels, hein? 😉
    Et je te parle même pas des dividendes mensuels, qui tombent à date fixe!
    Pour la perf, franchement, vu le faible laps de temps écoulé, le côté “défensif” des titres sélectionnés…pas de quoi s’ inquiteter! Mieux vaut surperformer lors des baisses que lors des montées!
    Bon week-end!

  2. En tout cas, il est bien beau, ce portefeuille!
    Une quinzaine de titres au total, si on inclut le PEA.
    Je pense qu’il n’est pas necessaire d’augmenter le nombre de lignes, mais plutot de renforcer celles existantes.
    Tu utilises le compte multi devises chez Binck? Quitte a reinvestir des dividendes en dollars dans des titres cotant en dollars, autant eviter le double change USD> EUR> USD !

  3. @ Yoshi

    Je suis encore indécis sur ce que je dois faire, renforcer ou acquérir de nouvelles positions. J’y réfléchis. Je ne suis d’ailleurs pas encore tout à fait satisfait de mon PEA, j’y travaille. Je me verrais bien ajouter du “Unilever” par exemple.

    Concernant le compte multi-devise de binck, je ne m’y suis pas encore intéressé.
    Je passe en ce moment un temps fou sur des sites et blogs américains qui traitent de sujets passionnants sur les dividendes.
    Ces derniers m’apprennent énormément sur les valeurs américaines et canadiennes.
    Je pense en faire également profiter les lecteurs du blog en analysant quelques valeurs que j’estime attractives.

    Je passe du temps également sur le site que tu m’as communiqué (https://www.portfoliovisualizer.com/backtest-portfolio#analysisResults) pour affiner ma stratégie CTO (dividende, volatilité et croissance).

    Au plaisir.

  4. Bonjour,
    A Abbott, je préfère GSK – cette dernière n’est pas aristocrate et son dividende n’est même pas sûr à 100%, mais si les derniers résultats se confirment il le sera, et là on est à 5,5 % de rendement sans imposition au R-U. Je préfère Unilever à PG pour une question de dynamisme, et un meilleur rendement grâce là aussi à l’absence d’imposition britannique. J’ai acheté OHI plutôt que HCP, car OHI est bien moins impactée par les déboires de locataire commun que l’on connait. C’est probablement un bon moment pour Exxon, mais j’évite les pétroliers dans mes actions à dividende à cause d’un cyclisme qui ne convient pas à la constitution d’un flux de dividendes stable sur le long terme. Je conseille le site Seeking Alpha comme ressource incontournable dans ce domaine. A réfléchir aussi : des actions à dividendes mensuels, genre Realty Income, STAG Industrial, GAIN, et les CEF ETW et ETY.

  5. Bonjour,

    J’ai une question:
    Je suis aussi client chez Binck avec un pea et je viens d’ouvrir un compte titre chez eux depuis 1 semaine.
    Comment fais-tu pour investir dans des entreprise sur l’indice SP500 car chez biNck il ne le propose pas….?
    Merci d’avance

    1. @ Jonathan

      Bien sûr que tu peux investir sur les entreprises du S&P 500 avec Binck, c’est même l’un des courtiers qui ouvre les investissements sur le plus de places au monde.
      Investir sur le marché américain ne peut se faire que via le compte-titre ou via certains trackers sur le PEA.
      Au plaisir,
      Arnaud

  6. Bonjour Arnaud,

    Une question dont j’ai surement déjà la réponse au fond de moi mais tant pis …

    Au vu des avantages fiscaux du PEA, pourquoi ne pas se focaliser dessus?
    Le marché US est-il vraiment (plus) propice à un profil buy and hold que le marché Européen?

    Ayant débuté il y a quelques mois en PEA, je cherche une raison d’attaquer un CT, alors que je ne connais rien du tout au marché/entreprises américaine!

    Et as-tu prévu de reprendre tes bilans PEA/CT? 🙂

    Merci
    Julien

    1. @ Julien

      Ta question mérite une réponse bien plus détaillée que celle que je vais te faire.
      Je pourrai étayer mes propos dans un futur article.

      Comme toi, j’ai commencé avec un PEA, et c’est déjà un formidable outil pour investir.
      J’ai ensuite élargi mes connaissances et je me suis aperçu que le marché américain pouvait réellement être d’un intérêt majeur dan ma stratégie d’investissement “Buy and Hold” avec achat régulier d’actions.
      L’historique et la performance de certaines sociétés américaines sont impressionnants et surtout, nombreuses sont les sociétés qui versent un dividende croissant.

      Au plaisir,
      Arnaud

      1. Merci pour ta réponse Arnaud.

        Un doute me ronge concernant le coût de Binck en comparaison de Boursorama en PEA/CT, et je profite de tes précieux conseils…

        En PEA:
        Cher Boursorama, je paye 1,99€/500€ (soit 0.4%)
        Sous Binck c’est 2,5€/1000€ (soit 0.25%)
        => Ici Binck est bien moins cher effectivement.

        En CT:
        Sous Boursorama les prix sont les mêmes: je paye 1,99€/500€ (soit 0.4%)
        Sous Binck, selon la grille tarifaire pour la bourse de NYSE ça donne 5€ +0.10%, soit par exemple 5€+1€ pour un ordre à 1000€ (soit 0,6%, mais dégressif).
        => Pour une somme “raisonnable”, c’est Boursorama le moins cher.

        1/ Si mes calculs sont bons, Boursorama est plus cher en PEA mais moins cher en CT pour une valeur de 1000€ (sachant que toi tu investis des ordres à 450€ sur ton CT jusque là), ai-je loupé quelque chose?

        2/ j’ai tenté de migrer mon PEA de Boursorama vers une autre banque, le coût serait de 200€, ce qui mettrait des années à se rentabiliser … Connais-tu une astuce?

        (sachant que si on prend Binck en PEA destination, il ne prend en charge qu’en offrant les frais de courtage pendant 6 mois… ce qui ne sera pas rentable).

        1. @ Julien

          Les frais c’est très important, j’y accorde énormément d’importance.
          Pour cette raison, j’ai choisi binck et fortunéo, mais ce n’est pas l’essentiel, surtout sur une vision long-terme.

          Cet article ne compare pas boursorama et binck, mais il pourra t’intéresser et tu pourras t’amuser à voir d’autres points de différences. Par exemple, les places éligibles et à quel tarif (le japon, le Canada…) : Bourse Direct contre Binck

          Je te laisse faire le travail.

          Je pensais que les courtiers en ligne prenaient à leur charge les frais de transfert, dommage que cela ne soit pas intéressant.

          Tu peux, il me semble rester chez boursorama, car l’écart n’est pas super important et si tu fais des investissements sur le long terme cela ne changera pas grand chose.
          Si j’ai choisi binck, c’est aussi sur une vision long-terme, je n’investirai pas toujours des sommes comprises entre 400 et 500 €.

          Bonne lecture
          Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.