"Je suis Arnaud, auteur de ce blog. En 2010, j'ai eu un déclic, j'ai compris qu'il était possible de développer des revenus alternatifs à mon salaire avec la bourse, l'immobilier et le "blogging". Je partage, avec vous, mon expérience avec le maximum de transparence. Au fait, ici, pas de formule magique pour un enrichissement rapide. Au plaisir, Arnaud"

Du changement dans mes investissements ?

J’avais envie de vous faire part du mail de Brice, lecteur du blog avec qui j’avais échangé il y a quelques années et qui a remarqué quelques changements au sein de mon PEA et dans ma philosophie d’investissements.

Je sais également que de nombreux lecteurs cherchent à dupliquer ou à s’inspirer de mes choix et de ma philosophie. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée, mais il est préférable de faire d’avoir ses propres convictions. Comme on dit, il faut faire ses devoirs. J’en profite pour remercier les personnes que j’ai pu rencontrer et avec qui j’ai pu discuter et celles avec qui il m’arrive d’échanger par mail.

Avant tout, je vous rappelle que je ne suis pas un conseiller en gestion de patrimoine ni en investissements. Ce blog est personnel et n’engage que moi. Je partage seulement avec vous ma philosophie de vie et mes investissements. C’est un moyen pour moi de maintenir ma motivation, de continuer à investir, ce que je fais depuis plus de 10 ans maintenant. C’est ce qui me permet d’afficher un solde de 50 000 € sur mon PEA et j’en suis fier.

D’avoir un blog et de le rendre public est également un moyen de réfléchir et de toujours se remettre en question.

C’est d’ailleurs l’objet du mail de Brice, qui a remarqué les « grands » changements que j’ai opérés au sein de mon PEA.

Effectivement, je me suis, récemment, posé beaucoup de questions en voyant la performance de mes portefeuilles boursiers. L’élément déclencheur a été la performance 2020 (-9% avec la crise du covid) et 2021 de mon PEA.

Depuis 10 ans, j’étais très proche de la performance de mes indices de référence. Ce n’a pas été le cas en 2020 et ça ne le sera probablement pas en 2021. Il fallait donc regarder ce qui n’a pas fonctionné et c’est ce que j’ai fait.

Je vais donc répondre au mail de Brice en vous faisant part à vous tous de ma réponse car je sais qu’elle va vous intéresser.

Courrier de lecteur « Brice « 

Salut Arnaud,
Comment vas-tu ?
Nous nous sommes rencontrés en 2017 à Atlantis. J’ai depuis un peu suivi tes pas et ta philosophie d’investissement. +570 € sur mon PEA en 2021 et +200 € sur le compte titres en dividendes.
Par contre j’ai vu que ta philosophie avait un peu changé 🙂. Beaucoup de lignes par rapport à 2017 et des changements alors que tu prônais la stabilité et le renforcement lorsque cela baissait.
Par exemple, j’ai toujours et à tort sans doute garder Rubis et Orpea (que j’ai aussi renforcé) et qui ont bien chuté tout comme Exxon sur le compte titre.
J’ai vu que tu avais ajouté Euronext, pernot, Teleperformance aussi. 
Je suis preneur d’un petit conseil sur les derniers points pour mon investissement bourse de fin d’année 🙂/ J’hésite à vendre Rubis et Orpea car je me dis que perdu pour perdu…
Et si tu as des infos sur les cryptomonnaies , je veux bien aussi.
Merci encore à toi et passe un très bon week
end. 
Brice 

Mail de Brice du 03 décembre 2021

BRICE aborde ici plusieurs problématiques d’investissements. Je vais tenter d’y répondre simplement et de « justifier » mes choix, mes changements.

Mes investissements, ma philosophie !

A la base, cette dernière est assez simple. Je suis un particulier qui a toujours été passionné par les investissements et l’économie. J’ai également soif d’indépendance au sens large (être un homme libre) et d’indépendance financière en particulier. Je me suis naturellement questionné sur le monde qui m’entoure, à tenter de comprendre les interactions entre les hommes et de voir comment la société évoluait.

Suite à un déclic, en 2010, j’ai compris que je pouvais construire mon indépendance financière sans argent ou encore, sans héritage. Développer des sources de revenus autre que le salaire lié à mon activité professsionnelle était la clé pour enfin être de plus en plus libre.

J’ai mis en place plusieurs stratégies que je vous rappelle brièvement. Il a fallu simplement économiser et rationaliser mes dépenses pour pouvoir investir :

  • En Bourse : avec un PEA, un Compte-titre et des assurances-vie pour l’investissement financier.
  • En immobilier bien sûr, j’ai acheté trois garages dont un qui vient d’être vendu ( acheté 5000 € revendu 10 000 € en 7 ans).
  • Le blogging, quitte à faire un blog personnel qui est un réel plaisir, autant tenter de le monétiser. Merci aux différents parrainages et autres que j’ai pu faire.

Partir en bourse, sans un euro d’avance en 2010 n’était pas très compliqué, mais aujourd’hui, il n’y a plus d’excuses. On peut se lancer dans plusieurs domaines ne serait-ce qu’avec 50 ou 100 € par mois grâce à certaines fintechs.

Une stratégie dividendes !

Brice nous fait part de sa stratégie dividende qui est également la mienne. J’ai récemment fait évoluer cette dernière. Je vais là développer plus bas dans ce post.

Bravo à lui, +570 € sur son PEA et +200 € sur son compte-titre ordinaire, ce n’est pas rien. Avoir un tel résultat en si peu de temps, 4 ans, c’est énorme. Personnellement, en 10 ans, je touche plus de 1500 € de dividendes/an. Il va me dépasser, c’est certain.

Ce qui est extraordinaire. C’est que normalement, en n’investissant plus aucun euro, Brice pourrait toucher à vie 770 €/an sans rien faire. Je me doute bien que ce n’est pas son intention. S’il continue d’investir, cela deviendra au fil du temps exponentiel. Ce qu’il a mis 4 ans à obtenir, il pourra, peut-être, avoir le double dans 3 ans puis le triple en 2… C’est la magie des intérêts composés.

Je remarque également qu’il joue sur les deux tableaux, PEA et Compte-titre. Au début, j’étais sceptique sur le compte-titre à cause de sa fiscalité, notamment pour une stratégie « dividendes ». Depuis, et cela fait partie de mes changements. Je trouve de plus en plus de qualité au compte-titre. Il faut juste maîtriser la fiscalisé pour faire ses choix et peut-être moins investir dans le dividende, mais plus dans la valeur tant que l’on n’a pas décidé de vivre de ces dernières. Il existe des actions ou des « ETFs » très intéressants pour cela dont énormément se trouvent ailleurs qu’en France.

Pour schématiser :

  • le PEA pour la France et l’Europe avec une stratégie dividende pour les réinvestir dans un cadre fiscal privilégié.
  • Le compte-titre ordinaire pour investir dans de belles valeurs qui seront bien souvent américaines et des ETFs capitalisants afin de réinvestir sans fiscalité les dividendes. Je recommande pour cela mon nouveau courtier qui à sa souscription vous fera bénéficier d’une action gratuite dont la valeur pourra être de quelques euros à plusieurs centaines d’euros. Je le recommande, non pas pour l’action gratuite, mais car les frais sont minimes. Cela permet, rapidement, de diversifier son portefeuille.

De plus en plus de lignes dans mes portefeuilles !

Brice a l’oeil. 🙂

Effectivement, l’analyse que j’ai faite de ces deux dernières années, était que la concentration de mes lignes dans des secteurs qui ont moins bien fonctionnés (le pétrole entre autres) ont plombé ma performance globale.

Alors certes, mon objectif n’est pas de faire des plus-values, mais bien de développer des revenus alternatifs avec les dividendes (au moins dans mon PEA), cependant, je ne dois pas accepter pour autant de faire moins bien que mes indices de référence.

Soyons franc, il est extrêmement difficile de faire mieux que les indices, et comme j’investis, que je ne joue pas au casino en croisant les doigts pour que la valeur que j’aurai pu avoir sélectionnée fasse x 2 ou x 3, je préfère multiplier les lignes de mon portefeuille en sélectionnant de belles sociétés avec un bénéfice en hausse et toujours avec un dividende bien souvent stable ou croissant.

Mon PEA commence à être important, par conséquent, les frais ne me plombent pas si je diversifie. Sur mon nouveau compte-titre, ce n’est que du bonheur, je n’ai quasiment plus de frais, je peux même me permettre d’acheter une action à 20 € si je le souhaite et diversifier un maximum mon portefeuille. Cette possibilité n’existait pas il y a quelques années.

Que faire des actions « RUBIS » et « ORPEA » ?

C’est une excellente question, et je me là suis bien sûr posée.

RUBIS c’est fini…

J’ai tout d’abord cherché à comprendre ce qui se passait, surtout pour l’action RUBIS qui était l’une de mes valeurs préférées. Je l’avais achetée chère, mais elle avait une belle croissance, un dividende croissant et les fondamentaux étaient bons. Tout était au vert, sauf que depuis quelques années, 5 ans maintenant, elle faisait moins bien, puis, vraiment, de moins en moins bien.

J’ai donc cherché et compris pourquoi il fallait que je m’en sépare. RUBIS pratiquait le financement dilutif (juillet 2018). Cette stratégie est bien souvent, dans 70 % des cas, si l’on en croit l’article dont le lien suit (Financements dilutifs : la machine à Penny Stocks), une stratégie perdante pour l’actionnaire. Je vous laisse le lire pour vous permettre de faire votre choix si vous possédez encore cette action.

ORPEA ce n’est plus pour moi…

Concernant l’action ORPEA, les choses sont légèrement différentes. Je surveillais la performance de ce titre depuis plusieurs années. Au début, il m’intéressait, bonne croissance, bons fondamentaux, un secteur d’avenir, un dividende relativement croissant, un bémol peut-être, la dette.

Puis la crise est passée par là. ORPEA a coupé son dividende, bof, mais je peux l’entendre. Le cours de bourse quant à lui avait plutôt tendance à végéter, même baisser. Pour une valeur de croissance, c’est un comble. De plus, avec la dette et des taux d’intérêt qui ne peuvent que monter, cela m’a convaincu de me séparer de ma ligne pour me focaliser sur des profils plus intéressants. Je peux citer Dassault System, Pernod-Ricard, Euronext…

Mes investissements dans les cryptomonnaies

La dernière question de Brice, est, si j’ai des conseils pour investir dans les cryptomonnaies.

Comme pour la bourse, je n’ai pas de conseil. Ce que je peux dire, c’est que oui, je fais mes premiers pas dans la cryptomonnaie. J’utilise d’ailleurs la même société que celle que j’utilise pour mon nouveau compte-titre.

Je dois dire, que c’est mon fils de 17 ans qui se passionne sur ce sujet depuis quelques années et qui m’a convaincue de mettre quelques euros sur certains projets. J’ai donc investi dans 6 cryptomonnaies différentes. là encore une relative diversification.

  • Bitcoin
  • Ethereum
  • Solana
  • Chainlink
  • Polkadot
  • Avalanche

J’ai placé environ 30 € sur chaque. J’ai l’intention de faire du « DCA », soit investir 25 € par semaine à partir de janvier, et ce, sur une durée que je n’ai pas encore déterminée.

Je dois me former sur ce nouveau sujet qui est passionnant, mais dont l’aspect financier m’échappe encore.

Merci à toi Brice

J’apporte beaucoup d’attention aux échanges que je peux avoir avec les lecteurs. Pour cette raison, je remercie Brice.

Le mail de Brice me permet d’écrire un nouvel article pour vous faire part de mes évolutions, de mes changements, même modestes de stratégies. Je dois avouer que je passe bien plus de temps à me documenter qu’à écrire sur le blog.

Une petite question par mail me permet de remettre quelques sujets sur la table. Je note aussi, que comme Brice, vous êtes attentifs aux changements que j’opère. C’est très enrichissant et gratifiant de voir le suivi qui est fait du blog et de mes investissements, merci.

Vous pourrez découvrir en début d’année, les performances de mes investissements sur l’année 2021. Vous verrez en détail, mon PEA et mon compte-titre. Je ne sais pas si j’aurais le temps de le développer dans d’autres articles, 2021 aura connu de nombreux changements dans mon foyer. J’ai basculé l’assurance-vie destinée aux enfants sur un compte-titre (CT). Mes enfants ainsi que ma femme ont également chacun un nouveau CT. L’investissement en bourse est de plus en plus prépondérant dans mon foyer. Bien sûr, nous investissons l’argent dont on a pas besoin pour vivre et pour du long terme.

Au plaisir et à bientôt.

Cet article vous a plu, partagez-le...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Reddit
Reddit
Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.