La richesse des américains : 20 ans en arrière !!

 

Un article du Washington post publié suite à une étude de la réserve fédérale américaine, fait un bilan de la richesse des Américains, à en croire l’article, celui-ci n’est pas glorieux.

On le savait, les diverses crises qui se sont succédées ces dernières années ont sérieusement ébranlés l’économie outre Atlantique.

N’oublions pas une chose, c’est que l’économie américaine est la première économie mondiale. Quand l’Amérique tousse, c’est le monde entier qui  s’enrhume.

Les américains en 20 ans ont perdu 40 % de leur richesse.

D’un patrimoine de 126 400 $ en 2007 pour les classes moyennes, il est passé à 77300 $ en 2010. Une perte de 39 %, c’est colossal. 39 % de perte en seulement 3 ans. La raison principale de cette chute est bien sûr le krach immobilier de 2008 suite à la crise des subprimes.

77300 $, c’est le patrimoine qu’ils avaient en 1992.

 

Le revenu médian des américains issus de la classe moyenne a lui aussi fondu comme neige au soleil.

Il est passé de 49600 $ en 2007 à 45800 $ en 2010. Soit 7 % de baisse en trois ans.

La récession qu’a connu les Etats-Unis ces dernières années est l’une des plus terrible. Seulement la moitié de la classe moyenne américaine est resté sur le “même échelon économique” durant cette période.

La valeur des maisons, des voitures n’ont jamais connu une telle baisse.

Personnellement, ça m’interpelle et ça me questionne.

 

On apprend également que de plus en plus de familles ont de moins en moins confiance dans l’économie de leur pays. C’est pourquoi, celles qui le peuvent, économisent pour ce constituer une épargne de précaution. Epargne qui pourra leur servir uniquement pour des besoins à court terme. Ils parlent moins d’épargne pour la retraite, pour l’éducation.

C’est dire si le système est mis à mal. La confiance est le moteur d’une économie.

Les foyers américains suite à cette crise n’ont pas forcément réduit leur dette. Il a fallu allonger la durée des crédits pour pouvoir rembourser la maison etc… . Cependant un effort a été fait pour les cartes de crédits. Ils en réduisent leur utilisation et beaucoup en possèdent moins. 32 % en 2010 contre 27 % en 2007 n’en possèdent pas du tout.

Ce sont les classes moyennes qui ont énormément perdues durant ces crises.

Les plus pauvres on devine pourquoi, ne peuvent malheureusement perdre ce qu’ils n’ont pas. Les plus riches arrivent quant à eux, à tirer leur épingle du jeu.

Quelle en est la raison ?

C’est simple, la richesse de la classe moyenne, c’est son logement, quand on sait que la chute aux Etats-Unis a été forte et brutale et que les prix depuis n’ont pas bougé, on comprend pourquoi ils ont énormément perdu.

Les plus riches, ceux qui investissent dans des actifs ont récupéré une grande partie de leur mise.

 

Transposer cette étude au cas Français est difficile, notre système est tellement différent et nos mentalités aussi.

Cependant, prenons note de ce qui se passe outre Atlantique, ne nous enlisons pas dans des difficultés financières.

J’ai également envie de dire, investissez dans des actifs solides.

Une action dans une société dans laquelle vous croyez, qui a un potentiel de développement et qui plus est, vous verse des dividendes, est sur le long terme un actif suffisamment solide lors de crises. Sauf à remettre tout le système en cause.

 

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

9 réponses sur “La richesse des américains : 20 ans en arrière !!”

  1. Bonjour,

    Il faudrait aller investir aux USA car en France ce n’est pas évident. Beaucoup d’experts immobiliers prévoient un krach et ce depuis l’année 2008 mais il n’en est rien…….

    Alexandre

  2. Bonjour !

    Et encore, il paraît que ce n’est pas fini, et que la prochaine bulle ce sera la dette étudiante (qui pour la première fois est plus élevée que la dette sur les cartes de crédits). L’Amérique risque de tousser encore un peu…
    Tu as raison de dire que les Américains n’ont pas confiance dans leur gouvernement, d’ailleurs les ventes d’armes et de munitions ont augmenté de façon exponentielle depuis 2008. Tu trouves tout un tas de sites internet qui donnent des conseils pour “cacher son or de façon à ce que le gouvernement ne le trouve pas quand ils viendront le chercher”, c’est assez fun.
    Le côté beaucoup moins sympa de cette crise, c’est le nombre de pauvres que tu vois dans les supermarchés discount. Tu peux presque dire d’avance qui va payera avec des bons d’alimentation.

    Mais effectivement, les mêmes causes n’auraient pas les mêmes effets en France, ne serait-ce que parce que le taux d’épargne des ménages y est bien plus élevé.

    1. @ Cécile

      Merci pour ce commentaire qui complète à merveille cet article.
      Tu soulignes des points caractéristiques de la manière de fonctionner des Américains.

  3. @ Sam

    Il est vrai que nous épargnons beaucoup. Pourquoi ? C’est le signe d’une grande inquiétude.
    D’un autre côté, si nous pouvons rationaliser un peu plus nos dépenses, ce n’est pas si mal que ça.

    Arrêtons de voir la vie en noir. La période est difficile, mais c’est justement pendant ces périodes qu’il y a des opportunités à saisir.

    C’est pour cette raison que j’investis plus que j’épargne.

  4. Bonsoir,

    Je partage tes doutes sur la reprise de l’économie américaine. Par contre, ce qui me surprend c’est que les investisseurs ne se focalisent pas sur la vulnérabilité du pays de l’Oncle Sam.
    En effet, la crise de la zone euro est un moyen de la masquer.

    Du coup, il faut arrêter de chausser nos lunettes roses car un moment donné les investisseurs vont se rendre compte. Au bout du compte, ça peut se mal finir. D’un autre coté, une rechute de l’économie mondiale peut être une solution pour rebâtir sainement un nouveau système financier. Personnellement, je ne souhaite pas qu’on arrive là mais si c’est le cas je m’adapterais.

    Cordialement.

    Me suivre sur :

    http://geny-finances.blogspot.fr/

  5. « Les plus riches, ceux qui investissent dans des actifs ont récupéré une grande partie de leur mise. » Je ne suis pas d’accord.
    C’est toujours pareils, (en période de famine, les vaches maigres meurent, et les grosses maigrissent), les plus riches ont aussi vu leurs atifs s’effriter. Mais comme on dit tant que ce n’est pas vendu il n’y a pas perte.
    C’est aussi pemndant les crise que se font et se défond les fortunes.

    La grande différence avec les USA, c’est que beaucoup de gens croient en l’Amérique, « the Américan dream » existe toujours et il y a chaque année de nouveaux arrivants qui viennent pour le découvrir et faire fortune. Le visa d’immigrant est obtenu si tu investi 100K$ c’est a la portée de bcp de gens.
    La crise est réélle, et le peuple américain n’a pas idée de ce qui va lui arriver, meme (illégaux) les mexicains retournent au Mexique, enfin ceux qui ont gardé des attaches.
    En France, nous sommes prêts a affronter la crise, car nous ne savons pas vivre autrement que en période de crise,
    ça fait partie des gènes.
    Charles Henri

  6. @ Charles-henri

    « Les plus riches, ceux qui investissent dans des actifs ont récupéré une grande partie de leur mise. » Je ne suis pas d’accord.

    Ce n’est pas un avis que je donne, c’est juste un constat à un instant T dans l’étude réalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.