SCPI : les bonnes questions à se poser !

La SCPI (société civile en placement immobilier), est en France, une structure d’investissement de placement collectif.

Autrement appelée la pierre papier, ces produits sont particulièrement recherchés par les épargnants investisseurs d’aujourd’hui.

Ces investisseurs font-ils les bons choix, c’est vrai qu’il y en a de bonnes et de moins bonnes. Alors comment trouver la meilleure SCPI ? Quelle est celle qui est en mesure de préserver des revenus élevés ? La part est-elle au bon prix ? Dans quoi la société sélectionnée investit-elle (Bureaux ? Commerces ?…) ? A combien s’élèvent les frais et les coûts de gestion ?

Enfin quelle sera celle qui pourra vous accompagner sur le long-terme tout en préservant votre épargne et en vous versant des revenus réguliers.

 

Le meilleur moyen pour avoir toutes ces informations, c’est de lire le rapport annuel de la SCPI que vous convoitez et probablement quelques très bons articles que vous pourrez trouver sur le web. Je glisse à la fin de ce post quelques sites à consulter sans modération.

 

Le prix de la part correspond-il à sa valeur ?

 

Pour cela, il faut dans, le rapport annuel, trouver la valeur de reconstitution. Il faut alors la diviser par le nombre de parts émises par la SCPI.

Quand il s’agit d’une nouvelle émission, sur le marché primaire, le prix de la part dépendra de la stratégie commerciale de la société. Elle peut-être à l’avantage du nouvel acquéreur si elle est décotée ou à l’avantage des détenteurs s’il y aune surcote.

 

Le taux d’occupation est-il élevé ?

 

Quels sont les mètres carrés loués par rapport à ceux qui ne le sont pas ?

Comme pour un investisseur individuel, il faut bien que les logements soient loués pour ne pas perdre d’argent et en gagner. Cela permet d’assurer des revenus réguliers. Comme un investisseur dans l’immobilier en direct, cette question est essentielle. Ce n’est pas parce que vous confiez votre argent à un professionnel que vous devez ne pas vérifier certaines données.

Contactez les sociétés comme SCPI Primonial et obtenez le rapport qui vous intéresse. Toutes les sociétés transparentes sont à même de vous fournir des informations.

 

Dans quoi la SCPI décide-t-elle d’investir ?

 

Comprenez qu’il vaut mieux avoir une société qui possède et investit dans des immeubles récents et bien situés que dans des périphéries aux immeubles vieillissants.

Cherchez les adresses dans le rapport et localisez les grâce à internet.

Connaissez parfaitement la spécialité de la SCPI, s’il s’agit d’une SCPI de défiscalisation, de bureaux, de murs de commerces… Il faut connaître vos besoins et également investir dans quelque chose que vous comprenez.

 

Les revenus affichés tiendront-ils dans le temps ?

 

Les rendements élevés attirent les investisseurs. Ce dernier est aujourd’hui bien plus important que celui d’une assurance-vie.

Pour cette raison, il est important de bien comprendre le contenu du rapport pour pouvoir se faire une opinion sur le sujet. C’est complexe à interpréter. La presse spécialisée se charge parfois de faire ce travail pour vous, il peut-être intéressant de lire quelques revues sur le sujet pour se lancer.

 

Les frais sont-ils supportables ?

 

A l’entrée, les frais sont souvent élevés, de l’ordre de 10 %. Comprenez, qu’il faut beaucoup de temps pour pouvoir les amortir.

La SCPI doit, elle aussi se rémunérer, ce sont les frais de gestion. Là encore, difficile pour un particulier de savoir si la société est gourmande ou pas.

 

Pour bien choisir votre prochaine SCPI, il faut se poser les bonnes questions. Cependant, quand on veut faire le bon choix, on se rend rapidement compte qu’il est difficile de comprendre et de pouvoir interpréter les différents résultats.

Choisir sa SCPI ne doit pas simplement se faire autour d’une table avec son banquier ou son conseiller en gestion de patrimoine ou encore sur un coup de tête. Il faut, en plus, lire quelques articles de la presse spécialisée (articles indépendants). Les thèmes importants auront pu être dégrossis et cela devrait vous permettre de choisir parmi les meilleurs SCPI.

Pour aller encore plus loin, n’hésitez pas à lire les sites tel que celui de “La finance pour tous” (site complètement indépendant) ou encore consultez le magazine “Le particulier immobilier” ou encore le site “Votre argent” et biens d’autres encore.

Choisir une SCPI est un choix patrimonial important qui doit se faire après une mûre réflexion.

Bon investissement…

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

4 réponses sur “SCPI : les bonnes questions à se poser !”

  1. Bonjour,
    les frais de gestion sont indiqués dans la documentation, ils sont en moyenne de 10% (entre 8 et 13 en gros).
    Ces frais sont au final relativement classique.
    Dans l’immobilier direct, vous avez 8% de frais notariés voir 2 à 15% de frais d’agence à l’achat.
    Si vous faites gérer un bien par une agence, vous êtes entre 6 et 15% de frais mensuel selon les options choisis, donc assez proche des SCPI.

    Pour la valeur des parts, l’approche actuel est compliqué.
    Car une société de gestion peux faire varier le prix de la part autour de la valeur de reconstitution.
    Donc certaines sociétés, pour diminuer l’afflux de souscription, augmentent le prix de la part et allongent les durées de souscription.
    Ainsi vaut il prendre une SCPI dont la société de gestion est prudente et préfèrent limiter la collecte en ce moment, ou une SCPI dont la société de gestion collecte à tout va, mais au risque de diminuer le rendement ?

    Au final, dés qu’on vise une somme un peu important (>50k par exemple), il est intéressant de répartir son investissement sous plusieurs SCPI.
    Ainsi, on limite un peu les risques d’erreur à l’investissement. 😉

    1. Bonjour,
      Votre article m’aide beaucoup. J’ai beaucoup pensé à investir dans l’immobilier cette année, mais je ne savais pas trop comment me lancer. Puis, un ami m’a parlé des SCPI, mais je n’avais pas bien compris le concept. C’est désormais chose faite. 🙂

  2. @ David

    Merci pour ces précisions.
    Effectivement, l’idée d’investir dans plusieurs SCPI peut-être un bon moyen de limiter les erreurs et le risque.
    Attention quand même au réflexe de trop vouloir diversifier son patrimoine. C’est le meilleur moyen de se créer un mille-feuille parfois lourd à gérer.
    bonne journée.

  3. Bonjour Arnaud,

    L’investissement en SCPI peut être un bon investissement car comme cité dans un commentaire plus haut de David, au niveau des frais, cela est similaire à l’achat d’un appartement. Cependant la revente, elle peut être difficile, un critère à ne pas négliger.
    Mais ce qui est bien avec les SCPI, ce que l’on peut utiliser l’effet de levier en souscrivant un prêt à la banque. Un moyen donc de doper son patrimoine.
    Suite à cet article, je vais surement me renseigner dessus, merci à toi !

    Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.