Question de lecteur : Ouvrir un PEA

 

Vous le savez, je prends plaisir à lire vos questions et à tenter de vous éclairer et de vous donner mon point de vue.

J’ai reçu une nouvelle question, celle de Valérie qui souhaite ouvrir son premier PEA 

Elle me demande conseil, c’est avec plaisir que je vais répondre à ses interrogations.

 

Voici son mail :

 

“Comme j’ai pu te l’expliquer j’ai avancé dans le placement de mon épargne depuis quelques temps : PEL, Assurances vie, plan retraite, nouveau compte courant. Et maintenant, je me pose la question de l’opportunité d’ouvrir un PEA. J’avoue ne pas y connaître beaucoup de choses et avoir perdu quelques petites économies en 2009 (faute à mon ignorance dans le domaine). Aujourd’hui, j’aimerai m’y intéresser de nouveau mais de plus près. Je réfléchis à ouvrir un PEA pour « prendre date » et commencer à épargner tous les mois sur le compte espèces avant d’investir réellement sur des actions, une fois que je me serai documenté comme il se doit sur la bourse, les placements,…

Jusque là, je pense que l’idée n’est pas trop mauvaise. Cependant, là où je pêche c’est que je n’ai qu’un petit revenu, un peu plus que le smic et je souhaite à court terme (1-2 ans?) acheter ma résidence principale. Cela implique que je garde une épargne tous les mois de côté pour cet investissement. Il m’est donc difficile de réserver en plus 100€ par mois pour le PEA.

Voilà où je veux en venir. Penses tu qu’il est tout de même judicieux d’ouvrir un PEA pour seulement y verser 10 à 20€ par mois sur le compte espèces, et acheter des actions seulement quand le montant sera au moins de 300€ par exemple ? En me documentant un peu sur le net, je vois surtout des investisseurs « plus lourd » qui disent qu’en dessous de 10 000€ ce n’est pas la peine d’investir (même si je vois que pour toi ce n’est pas le cas). Faudrait il plutôt que je me « contente » d’investir dans des fonds via mes assurances vie ?

Merci pour tes conseils et de m’avoir lu jusqu’au bout !!

A bientôt

Valérie”

 

C’est un mail très intéressant. Les interrogations de Valérie sont justifiées et concernent, je l’imagine, beaucoup d’entre vous.

 

Avant de parler du PEA :

 

Valérie, ta démarche est excellente. Crois moi, peu de personnes ont cet état d’esprit.

J’ai pourtant quelques divergences avec toi, notamment sur le plan retraite.

Je reviens sur le début de ton mail et sur tes placements.

  • J’imagine que tu n’en as pas parlé dans ton mail, mais que tu possèdes bien une épargne de précaution. (3000 € me semble être un minimum si tu touches un peu plus que le SMIC). C’est extrêmement important.
  • Le Plan Épargne Logement (PEL), est une bonne démarche pour envisager l’achat d’un bien immobilier, c’est un placement sûr et sans frais. Tu dis vouloir acheter dans un ou deux ans un appartement ou une maison, je ne peux pas t’en empêcher et je comprends ce désir. Économiquement, c’est actuellement dans 80 % des cas un mauvais choix. Pour que ce soit intéressant, il faut garder le bien au moins 10 à 12 ans dans une zone où le prix est raisonnable. Les temps ont changé, il faut absolument prendre sa calculette et ne plus acheter les yeux fermés. La location (si l’on épargne la différence entre son loyer et un hypothétique crédit) est une bonne solution. Je fais parti des personnes (j’espère ne pas me tromper) qui pensent que le prix de l’immobilier devrait baisser dans les prochaines années, il sera temps de reconsidérer ce projet.
  • L’assurance-vie est un excellent choix (attention à bien la sélectionner), tu peux y investir dans des zones géographiques qui ne sont pas éligibles au PEA.
  • Le plan retraite : Je ne sais pas quel est le tien. Je suis dans 99 % des cas contre ces plans. L’argent n’est pas disponible, on ne sait  jamais combien on touchera le moment venu. Cette épargne, je préfère mille fois l’investir dans mon PEA ou mon assurance-vie.
  • Changer de banque, et je sais pour t’avoir eu par mail que c’est une banque sans frais (via internet) est une excellente idée que je conseille à tous.

Pourquoi ouvrir un PEA :

 

Revenons en à ta question :

Comme tu le dis très bien, tu peux ouvrir un PEA pour prendre date et investir plus tard.

Dans un premier temps, se former sur le monde de la bourse est indispensable. Pour se former gratuitement, je te conseille de te rapprocher d’une médiathèque, de lire des blogs sur le sujet ainsi que des sites spécialisés. Constitue toi un portefeuille virtuel avec des actions que tu auras soigneusement sélectionné. Tu seras exactement ce que tu veux acheter le jour J.

Pour le choix du courtier, je peux te proposer d’aller jeter un œil chez Binck, qui m’apporte entière satisfaction. Il y en a d’autres tout aussi bien si tu préfères.

Avec l’offre de parrainage, tu auras 100 € de frais de courtage offerts, ce qui te laisse la gratuité de tes passages d’ordres pendant un bon moment.

Tu n’auras également aucun frais sur ton PEA s’il n’est pas actif.

Pour tout comprendre du PEA, je t’invite à lire cet article : Les outils pour investir en bourse : Le PEA (Plan d’Épargne en Action).(2/3).

 

Tu souhaites épargner des petits montants 10 à 20 € par mois. C’est peu, mais Pourquoi pas ?

 

Je ne vais certainement pas te décourager. Tu ne peux pas placer plus pour le moment et c’est normal vu les efforts que tu fournis par ailleurs.

Je ne fais pas parti des personnes qui pensent qu’il faut avoir beaucoup d’argent pour investir en bourse. Il y a peu de personnes qui peuvent se le permettre.

Je ne pense pas non plus que l’on s’enrichit rapidement avec la bourse. C’est une épargne de très long terme. (Ma stratégie boursière)

Ton idée est bonne d’accumuler des petites sommes jusqu’à 300 € pour les investir en action. Je te conseille plutôt que de les laisser sur le compte espèce, de les placer sur ton livret A ou ton LDD, seulement après, une fois que tu auras atteint la somme de 300 ou 400 € tu pourras les verser sur ton compte espèce pour enfin les investir en action qui verse un dividende.

Probablement que dans les années à venir tu pourras accélérer le rythme de tes versements et ainsi te constituer un portefeuille de plus en plus important qui te permettra à terme de dégager des revenus passifs.

 

L’idée d’utiliser ton assurance-vie et d’investir ces montants dans des fonds est également une bonne idée, car tous les mois tu pourras effectuer tes versements et ainsi lisser le risque. Je le fais également en parallèle de mon PEA.

 

Pour conclure :

 

Le choix t’appartient bien sur mais ce que je ferais dans ton cas, c’est d’ouvrir un PEA pour prendre date.

Temps que ton épargne disponible n’est pour le moment que de 10 ou 20 €/ mois, j’aurais tendance à placer tous les mois cette somme sur un fond comme “Carmignac Investissement Latitude” que je possède dans mon contrat “symphonis-vie” et sur un fond en euro (70/30).

Par la suite, tu pourras certainement dégager plus d’épargne et ainsi commencer à investir en direct sur ton PEA.

Dans la grande majorité des cas, pour se construire un patrimoine financier, il faut posséder au moins une assurance-vie (en ligne et sans frais, pas celle d’un banquier) et un PEA. Ce sont deux outils essentiels pour l’épargnant.

Dans les deux cas, l’investissement sera fait sur du long terme (argent dont on a pas besoin pendant plus de 15 ans).

 

Ce livre pourra t’aider dans ta prise de décision : Votre argent mérite de vous rapporter plus !!!

 

J’ai fait cet article pour que vous puissiez y participer et donner votre point de vue. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour aiguiller Valérie dans son choix.

Cet article vous a plu, partagez-le...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Email this to someone
email

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

14 réponses sur “Question de lecteur : Ouvrir un PEA”

  1. Il est vrai qu’en général, l’ouverture d’un PEA et d’une assurance vie est une bonne chose. Il es tpossible aussi de gérer la partie sécuritaire en mettant la somme sur le fond en euros, et gérer la partie actions totalement en PEA.

    En cas de besoin il est possible de faire un rachat sur l’assurance vie. Mais un retrait avant 5 ans entraine la cloture du PEA.

    herve

  2. Bonjour,

    Je te conseille plutôt d’ouvrir un contrat d’assurance-vie dans une banque ligne (Boursorama, Fortunéo…), mais il faut verser au départ 500€ ou 1000€ pour l’ouverture d’un compte, c’est le petit inconvénient.
    Puis, tu places chaque mois 20€ sur un Fonds (genre carmignac investissement)
    Chez boursorama, il y a un minimum de versement de 30€ par mois

    Tu peux aussi ouvrir un PEA pour prendre date.

    Alexandre

  3. ouvrir un PEA est toujours une bonne idee,mème s’il ne servira pas tout de suite,mème chose pour une assurance-vie.
    d’ailleurs pour ceux qui ont des enfants,il peut etre utile de leur
    ouvrir une AV vers 10ans,histoire qu’ils aient un contrat fiscalement “au point” pour leurs 18ans…
    pour ce qui est d’epargner une petite somme sur le compte espece pour acheter des actions par tranche de 300E,je pense que c’est une erreur,dans ce cas il vaudrait mieux se tourner dans l’achat d’opcvm tous les mois,histoire de “lisser” le prix de revient et beneficier d’une vraie diversification.
    1:le compte espece ne rapporte rien,inutile de faire dormir de l’argent dessus
    2:une fois les 300E atteints,ce qui devrait prendre plusieurs mois,quel titre acheter?a quel prix?sachant qu’il faudra encore de nombreux mois pour esperer se renforcer ou ouvrir une nouvelle
    ligne…
    un fond bien géré,acheté a intervales réguliers fera a mon avis mieux dans 100% des cas!
    3:je touche moi meme a peine plus du smic,et je dois bien avouer que si je m’en sors plutot pas trop mal aujourd’hui,c’est parce que j’ai su batir mon patrimoine patiemment:la chose la plus importante est de posseder une solide épargne de précaution,faire
    la différence entre épargne(livrets,fond euro..) et argent investi (la liquidité des actions est un piège:il faut considérer
    les sommes investies sur les marchés bloquées pour le long terme.on ne crée pas une entreprise pour la revendre 15jours plus
    tard,on achete pas un studio pour le revendre dans 2 mois,pourquoi en serait il autrement pour l’argent placé en bourse?)

  4. la question que je me poserai à sa place c’est sur quels critères je vais choisir mes actions , après je suis pas sûr que d’investir dans les actions avec un petit capital sois utile , mais ce n’est que mon avis .
    yoyo Articles récents..le scalpingMy Profile

  5. Merci Arnaud pour ton article et merci à vous tous pour vos précieux conseils !
    Je dispose effectivement d’une épargne de précaution détenue sur un LEP que je complète pour mon futur projet immobilier (plus rentable que le PEL). En attendant d’investir concrètement dans ce projet, je mets de côté la différence avec mon loyer. Projet difficile à accomplir si je ne veux pas trop me serrer la ceinture une fois un prêt en place, d’où la seconde raison de mon attente avant de me lancer.
    J’ai ouvert il y a quelques mois un plan retraite chez Prefon (pour fonctionnaires). Pour chaque versement effectué, on sait à l’avance quelle rente on aura à la retraite. En parallèle, dès que j’aurai un peu plus de revenu j’épargnerai sur une assurance vie (j’en ai ouvert deux en ligne : une chez generali et une chez fortuneo) pour plus de dynamisme.
    Je vais suivre vos conseils : ouvrir un PEA pour prendre date puis j’y investirai quand j’aurai une somme assez importante. Est-ce suffisant de commencer par une ligne de 300-400€ puis quelques mois plus tard voir un an sur une autre ligne ? Je vais également regarder pour un fonds sur mon assurance vie pour un versement mensuel.
    Je ne connaissais pas l’idée des portefeuilles virtuels, ca me parait très instructif. Ca se trouve sous forme de logiciel chez les courtiers ou est ce que tu le fais à partir d’un document type excel par exemple ?
    J’ai une question concernant un terme que je ne comprends pas très bien. Pourquoi dis t’on qu’il faut épargner tous les mois sur un PEA ou assurance vie pour « lisser » le risque ?

    1. @ Valérie

      J’espère que l’article t’apporte satisfaction.
      Les commentaires sont constructifs et vont dans le bon sens.
      Ton analyse est ici intéressante.

      Je rebondis sur deux ou trois points.
      Ces avis n’engagent que moi.

      – je crois qu’il vaut mieux attendre avant d’investir dans l’immobilier (a priori, c’est ton cas, dans deux ans, le marché devrait être plus porteur).
      – Je pense que c’est une erreur d’investir dans du préfon quand on est pas fortement imposé. Je trouverai plus judicieux d’investir cette somme dans une assurance-vie ou sur un PEA. L’argent avec le préfon n’est pas disponible avant la retraite alors que sur les autres supports ce n’est pas le cas.

      Pour le reste ouvre ton PEA chez un courtier en ligne (pas ailleurs, tu auras des frais). Je ne suis pas certain qu’il soit judicieux d’investir comme tu le dis, le commentaire de Yoshi va dans ce sens.
      Une fois ton PEA ouvert tu auras accès à un portefeuille virtuel, tu pourras observer et t’entrainer.

      A bientôt,

      Arnaud

  6. “Lisser le risque” signifie le diminuer, par le fait que tu achetes pas en une seule fois tes parts de sicav mais en plusieurs fois.

    Le cours des sicav suit celui de la bourse, il évolue tous les jours. A la hausse, mais aussi à la baisse.

    En répartissant tes achats de sicav, tu limite le risque de rentrer au mauvais moment car ton investissement est réparti dans le temps, et tu limites le risque d’acheter au mauvais moment ( niveau de la bourse trop élevé, ou juste avant une mauvaise nouvelle etc…)

    Exemple :

    Achat pour 3000 eur de Sicav : prix d’achat 3000 eur investi en une fois. (pas de chance la bourse était au plus haut :mrgreen: )

    2eme possibilité : Si tu répartis ton investissement sur 12 mois par exemple.

    Dans ce deuxième exemple, tu auras alors acheté à des prix différents, y compris pendant toute la période de baisse de la bourse. De ce fait, tu as profiter de cette baisse pour acheter plus de parts, et de moins en moins cher.

    La deuxieme stratégie est moins risqué, en général. 😉

    hervé

  7. j’ai fais mes premier pas en bourse en Novembre 2009 en ouvrant un compte titre à la banque postale. J’étais au chômage et je touchais 571€ par mois, j’ai pu économiser et acheter 10 actions edf pour 400€, heureusement que j’avais pas plus si non j’aurai subi une perte de 70%. j’ai pu réinvestir que des mois plus tard la somme de 400€. maintenant j’ai un compte titre et un PEA pour un total de 20000 dont 500 actions EDF avec une plus value de 10%.

    Donc tu peux commencer même avec des sommes très faibles, le tous et d’aller progressivement et bien choisir un ou des titres. J’ai acheter edf parce que je suis électricien et que je comprends ce secteur. donc ne te laisse pas influencer par les autres choisis soigneusement tes actions.

    Une remarque, un PEA présente un intérêt pour les personnes imposables, j’ai commencé par un compte titre puis j’ai ouvert un PEA quand je suis devenu imposable, l’avantage du compte titre c’est la disponibilité de l’argent. Mais prendre date avec un PEA est une très bonne idée aussi, il suffit suffisamment épargne de précaution.

  8. Bnjour Hicham,

    Il faut faire attention aux frais, surtout lorsque tu achètes des actions pour de petites sommes.

    En effet, lorsque tu passes un ordre d’achat il y a des frais minimum qui sont appliqués.

    C’est la raison pour laquelle, je pense que les SICAV dans certains cas, sont plus pertinentes. En choisissant, bien sur, des Sicav qui ont peu ou pas de frais.

    Un de ces cas, c’est notamment lorsqu’une personne désire investir des sommes inférieures à 1500 Eur par ordre.
    De plus, pour un débutant, le risque est automatiquement réparti.

    Quel est ton avis Arnaud ?

    hervé

  9. @ Hervé

    Le choix d’Hicham me semble judicieux, il est vrai que sur un PEA ou un Compte titre tu as des frais (sur mon courtier, c’est 2.5 € juqu’à 1100 €) mais pour 400 € d’investissement cela ne représente que 0.62 % de frais. A mon sens, il vaut mieux selon ses moyens investir deux fois 400 €, qu’une seule fois 800 €.
    On n’achète jamais au plus bas, en renforçant ses lignes le risque est lissé, et les frais sont largement compensés.

    Le choix d’investir dans une sicav permet effectivement de diversifier tout de suite le risque avec de faibles montants, mais une sicav sans frais, cela n’existe pas, même si les frais d’entrée sont négociés voire nuls, il y a toujours des frais de gestion.

  10. Je suis d’accord avec toi concernant les achats lissés. Par contre, je pense que les sicav ont leurs place dans un portefeuille dans 2 cas.

    1/ lorsqu’on débute en Bourse, le risque est limité automatiquement par la diversification.

    2/ Lorsqu’on souhaite se positionner sur les marchés émergents. L’accès est beaucoup moins onéreux, même avec des frais.

    J’apprécie aussi d’avoir des titres en direct, le plaisir, et le risque sont différents.

    herve

  11. Bonjour,

    Il est difficile d’intervenir après une discussion aussi riche 😉

    Si on se replace du point de vue de Valérie, à savoir l’acquisition d’une résidence principale, tant que le LEP n’est pas plein, ça reste le support le plus adéquat. On pourrait aussi ouvrir un CEL, qui ne rapporte rien, on est d’accord, mais il reste souple et il est possible de bénéficier d’un prêt à taux préférentiel au bout de 18 mois.

    Si on « parie » sur la baisse de l’immobilier, ça permet de voir venir. Je suis nuancé sur la baisse de l’immobilier, dont je ne suis pas un spécialiste, mais pour que le calcul soit complet, il faut analyser la baisse sur une période donnée au regard du loyer du marché pendant cette période (et le plaisir d’avoir un « chez soi à soi » pendant cette période).

    Ensuite, c’est une bonne idée de « prendre date », mais il faut mettre en ligne avec le taux d’imposition.
    Quant aux investissements dans les plans retraite, je participerai au consensus de la discussion : à éviter en cas de faible imposition.

    Ce qui est également spécifique à la situation de Valérie, c’est le montant des sommes épargnées. Je partage la stratégie qui consiste à lisser ses investissements (tous les mois, ou tous les trimestres). La question dépend du montant : sur un PEA, il faut acheter un nombre entier de parts de fonds, mais sur un panorama très large. En revanche, l’avantage d’un contrat d’assurance-vie multi-supports, c’est qu’on peut acheter pour 30 euros de fonds (beaucoup de contrats en ligne permettent des arbitrages pour des petites sommes).

    Bonne journée,

  12. Je pense qu’épargner à petites gouttes est plus judicieux et plus facile que d’attendre que la somme soit conséquente pour la placer dans un compte épargne. Dans ce dernier cas, il n’est jamais certain que l’on se retienne de ne pas le dépenser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.