Publié par 14 commentaires

“L’investisseur intelligent”, la bible

Êtes-vous un investisseur intelligent ?

Si vous vous intéressez à la littérature financière, vous avez probablement déjà lu ou entendu parler de ce livre“L’Investisseur intelligent : Un livre de conseils pratiques
»
de Benjamin Graham.

Le jour où j’ai décidé de me remettre à investir en bourse, je me suis promis de me former, de faire le moins d’erreurs possibles et de conserver une logique d’investissement quelque-soit la situation économique du moment.

J’ai pensé, à juste titre, je dois l’avouer, que ce livre allait m’apporter des réponses, une méthode, pour investir en bourse.

Un grand Classique pas si simple à comprendre

Ce livre est un grand classique, il est connu que Warren Buffet applique les principes de Benjamin Graham avec un grand succès. Beaucoup ont fait fortune en suivant les conseils évoqués dans cet ouvrage.

Les critiques sur ce livre sont élogieuses :

« Le meilleur livre qui ait jamais été écrit pour l’actionnaire, c’est « l’Investisseur Intelligent » nous dit John Train, et il n’exagère pas. Les critiques sur le livre n’ont jamais été aussi élogieuses qu’aujourd’hui. » Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Publié par 13 commentaires

Les 10 meilleures ventes de livres pour s’enrichir et changer de vie !

Quelles sont les meilleures ventes de livres sur le blog ?

Nous sommes nombreux à vouloir nous enrichir. Quoi de plus naturel que d’aspirer à plus de richesse et à plus de liberté.

Comment devenir plus riche ? Comment faire fructifier son patrimoine ? Ces questions nous nous les posons tous un jour ou l’autre.

Certes, les motivations peuvent être différentes selon les personnes, selon les caractères, mais bien souvent la finalité est la même, comment avoir plus d’argent ?

Les lecteurs d’Avenir Plus Riche l’ont bien compris, il est tout à fait possible de s’enrichir aujourd’hui, mais pas n’importe comment.

Comme moi, il pense que la lecture est un excellent moyen de se former, de ne pas faire d’erreurs dans leurs investissements, d’améliorer leurs relations avec autrui et de pouvoir changer de vie. Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Publié par 15 commentaires

Argent : Suis-je sur la bonne voie ?

Aujourd’hui, je publie le mail d’une personne qui souhaite rester anonyme et qui a besoin de vos remarques et de vos conseils.

Vous le savez, c’est un exercice qui me plait et qui m’intéresse de pouvoir vous renseigner et de « résoudre » vos « problèmes » ou tout du moins de tenter de vous apporter des réponses « impartiales » à vos interrogations, contrairement à un banquier.

Une question simple : « Suis-je sur la bonne voie ? »

Je vous livre le contenu de son mail :

« J’ai 27 ans, je suis mariée, nous avons acheté un appartement en 2011 (avec un crédit immobilier) ce qui a fait fondre notre pouvoir d’achat (à court et moyen terme)! Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Publié par 25 commentaires

4 principes fondamentaux pour gérer efficacement son budget

J’ai reçu récemment ce mail qui m’a interpelé, je vous laisse le découvrir :

 

« Bonjour Arnaud,

Je suis très contente de tomber sur ton blog et prendre des conseils pour mieux gérer mes finances. Tu es père de famille et tu sembles avoir la tête sur les épaules. Je suis une mère de famille de trois enfants de 10 ans, 8 ans et 16 mois. Je viens d’acheter une maison car je ne pouvais pas rester en location, je payais un loyer de 1100€. Le souci c’est que j’ai des dettes par ci par là et j’ai vraiment du mal à m’en sortir. je ne fais que jongler tout le temps pour tout payer et vivre décemment. Récemment mon salaire a diminué de 30% suite à la suppression d’une prime dont je bénéficiais alors que la banque m’a octroyé le crédit pour le logement d’après ce salaire. J’aimerais avoir des conseils pour pouvoir me sortir de mes dettes et accuser le coup de la diminution de mon salaire. Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Publié par 5 commentaires

Le crédit n’est pas un frein à l’enrichissement !

J’ai eu pour lecture le rapport annuel de “l’observatoire des crédits”. C’est un rapport assez complet sur le comportement des ménages Français face aux emprunts, que ce soit des crédits à la consommation ou immobiliers.

A la lecture de ce dernier, je me suis naturellement posé la question de savoir, dans ma démarche actuelle de recherche d’indépendance financière, si le crédit était un frein à l’enrichissement.

 

L-acces-credit-demeure-difficile-

 

Un état des lieux s’impose :

 

En 2011, le taux de détention des crédits par les ménages est de 48,6 %, il y a donc 51,4 % de la population qui ne possède pas de crédit.

C’est un niveau très bas, directement impacté par la crise économique que nous connaissons.

Les crédits immobiliers augmentent jusqu’en 2011 ce ne doit plus être le cas et le recours au crédit à la consommation perd du terrain.

Gardons à l’esprit que le crédit est un élément décisif dans la réalisation de certains projets, l’investissement immobilier ne peut se faire sans crédit (sauf exceptions).

Ces dernières années, le comportement des ménages a changé, l’utilisation du crédit est beaucoup plus raisonnée.

La crise des dettes souveraines a conforté cette tendance, les Français préfèrent décaler ou annuler leurs projets plutôt que de souscrire un nouveau crédit.

Un élément intéressant, est le ressenti des ménages qui trouvent le poids des crédits dans leur budget de plus en plus lourd. Cependant, ce poids reste supportable pour la majorité d’entre nous, soit 84,9 % des personnes qui souscrivent des crédits.

Il reste donc 15,1 % des personnes qui se sentent fragilisées par les crédits et qui sont susceptibles d’emprunter pour pouvoir rembourser d’autres crédits ou d’utiliser l’option que propose certains organismes financiers à savoir le rachat de crédit.

 

Le crédit est-il un frein à l’enrichissement ?

 

Dans un premier jet, j’aurais bien sûr dit oui, le crédit est une béquille dans le budget, une verrue qu’il faut absolument enlever.

Un crédit, c’est quoi ?, une somme d’argent que l’on emprunte, que l’on doit absolument rembourser et en plus, on devra la payer plus chère à cause des intérêts.

Cependant, à bien y réfléchir, un crédit, fait intelligemment, dans une logique patrimoniale peut-être un formidable outil pour s’enrichir.

  • Acquérir sa résidence principale ou un bien immobilier pour de l’investissement locatif peut-être un levier formidable pour s’enrichir. Vous n’avez pas de doute pour l’investissement locatif, mais la résidence principale sera pour un grand nombre de personne, une épargne forcée, donc un enrichissement. Très peu de personnes sont capables de se discipliner pour placer 25 à 33 % de leurs revenus.
  • Lire la suite

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Publié par 5 commentaires

    En cadeau, une assurance-vie pour vos petits enfants !!!

     

    Grands-parents, j’espère que vous y avez pensé ?

    Je sais pour correspondre à l’occasion par mail, qu’une partie des lecteurs  “d’Avenir Plus Riche” sont des grands-parents, ou en âge de l’être. C’est pour cette raison que je décide d’aborder ce sujet.

    La question que l’on se pose souvent est de savoir quels cadeaux vais-je pouvoir offrir à mes petits-enfants au moment des fêtes ou d’un anniversaire. Mais voilà, ils sont souvent gâtés et de nombreux jeux et jouets ne sont jamais utilisés. On souhaite alors faire des cadeaux pratiques, tels que des vêtements et autres, très bien. Pourtant, vous n’êtes peut-être pas satisfait de ces choix.

    Je vous propose une autre démarche.

     

    Grands-parents

     

    Ouvrez un contrat d’assurance-vie intergénérationnel.

     

    La démarche est double.

    Vous savez que je suis partisan de simplifier sa vie. Moins d’objets, c’est moins d’encombrement dans sa vie et ses finances, moins d’objets, mais d’une plus grande qualité.

    Faire ce choix de vie, c’est avoir une vie plus sereine, plus apaisée. C’est ce que je vous propose de transmettre à vos petits enfants.

    Vous avez certaines valeurs par votre expérience de vie, par votre vécu financier, par votre expérience patrimoniale, ces valeurs vous les avez transmises à vos enfants, pourquoi ne pas les transmettre à vos petits enfants ?

    Il est bon d’avoir une culture financière pour comprendre l’argent, pour savoir comment il fonctionne. Cette expérience peut-être enrichissante pour vous et peut créer un lien unique entre vous et votre petit-fils ou votre petite-fille. Les enfants sont vénales, mais ils comprennent très vite leur intérêt, s’ils sont bien encadrés, ils vous seront reconnaissant en vieillissant de votre démarche. A vous d’en parler avec eux le moment venu et d’expliquer pour quelles raisons vous avez un jour pris le temps pour eux d’ouvrir et d’alimenter cette assurance-vie. Cet argent devra servir un réel projet, un apport pour une maison, pour l’achat d’une voiture, pour un investissement, ou tout autre projet qui a un sens.

     

    Les règles à connaître :

     

    C’est une assurance-vie un peu particulière que l’on vous propose ici, elle permet de bloquer les fonds jusqu’à une date que vous fixez qui sera comprise entre les 18 et 25 ans de votre petit-enfant.

    Le contrat sera ouvert en son nom et les grands-parents l’abondent librement. (Le montant peut varier entre 20 et 400 € / mois, à voir avec la banque. Il est possible de faire des versements libres, uniquement au moment de l’anniversaire ou de Noël par exemple, à vous de voir.)

    L’agent peut-être investi sur le fond en euros (sécurisé) ou en unité de compte (plus risqué, mais plus dynamique). Ce que je préconise, c’est de sécuriser une partie de vos versements sur le fond en euros (au maximum 80 %) et d’investir le reste sur une ou des unités de comptes (un minimum de 20 %).

    Cette stratégie dépendra de votre aversion au risque, mais, plus le temps passe et moins il y a de risques. (Carmignac patrimoine, ou Carmignac investissement lattitude ou encore Magellan C sont risqués mais intéressants sur le long terme pour dynamiser une somme d’argent qui sera probablement immobilisée plus de 10 voire 20 ans.)

    Arrivé à terme, le contrat pourra être utilisé par l’enfant, soit en conservant cet argent sur son contrat, soit en l’investissant dans un projet.

    Ces contrats sont souvent proposés par des banques traditionnelles, il y a des frais qui amputent le rendement d’une manière non négligeable. Je n’ai pas connaissance de contrats similaire sur le net.

    C’est pourquoi, je vous propose une alternative suite au contact téléphonique que j’ai eu chez mon assureur, c’est une assurance-vie très peu chargée en frais et tout aussi fiable et sécurisante que celle d’une banque traditionnelle.

    Il est possible d’ouvrir, mais cette fois par les parents, un contrat au nom de l’enfant, l’abondement devra être fait via les parents. Cependant, il est tout à fait possible de tout automatiser par virements.

     

    N’attendez plus

     

    La démarche d’ouvrir une assurance-vie pour ses petits-enfants prend son sens qu’en ils sont encore jeunes. Cela minimise le risque sur les unités de comptes et permet de bénéficier des avantages fiscaux de cette enveloppe.

    Je vous invite à lire ces articles, sur la fiscalité de l’assurance-vie :

    Sachez également qu’

    aucun droit ne sera du si la donation n’excède pas 31 865 € bruts sur une période de quinze ans Lire la suite

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------