Assurance-vie : moins de frais pour un meilleur rendement

Depuis quelques années les rendements proposés sur les fonds en euros des contrats d’assurances-vie sont de plus en plus faibles. C’est une triste réalité pour les épargnants/investisseurs que nous sommes.

Le rendement moyen constaté est de l’ordre de 2,8 %. Les performances les plus faibles sont de l’ordre de 2,25%, une honte. Heureusement, les meilleurs contrats font encore plus de 3,5%.

De bons contrats, il en existe encore, on les trouve principalement sur le net.

Ensuite, vous pouvez avoir un bon taux, mais si des frais sur versement ou/et les frais de gestion viennent entacher la performance de ce dernier, à quoi cela sert-il ?

En assurance-vie, il existe deux types de frais :

  • Les frais sur les versements :

Certains contrats, dont ceux des banques, prélèvent à chaque versement un certain pourcentage (de 0,5 à 4,5% pour les plus gourmands). Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Être riche ou la perception de la richesse

Qu’est-ce qu’être riche aujourd’hui ?

Donner une définition de la richesse n’est pas ce qu’il y a de plus simple à faire, elle sera toujours une notion “très” relative.

Elle dépendra toujours de sa catégorie sociale, de ses propres revenus et de la perception que l’on a de la richesse. Elle pourra être différente si l’on intègre les revenus et le patrimoine ou uniquement les revenus… Bien souvent, on entendra par richesse, l’ensemble des revenus et du patrimoine (financier, immobilier…)

Le sujet est vaste, mais je le trouve très intéressant, surtout quand on compare la perception des Français au travers des sondages à la réalité implacable des chiffres que l’on trouve dans les statistiques de l’insee.

La Richesse des Français

Les Français et leurs revenus

Votre salaire selon l’Insee n’est pas votre seul revenu. C’est une notion importante si vous voulez comprendre et surtout savoir dans quelle frange de la population vous vous trouvez.

Selon l’Insee, voici la définition de ce qu’est votre revenu disponible : le revenu disponible d’un ménage comprend les revenus d’activité, les revenus du patrimoine, les transferts en provenance d’autres ménages et les prestations sociales (y compris les pensions de retraite et les indemnités de chômage), nets des impôts directs. Quatre impôts directs sont généralement pris en compte : l’impôt sur le revenu, la taxe d’habitation et les contributions sociales généralisées (CSG) et contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS). Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelle orientation donner à vos placements financiers et à votre épargne ?

Voilà déjà plus de 5 ans que la crise financière a commencé à faire ses dégâts. Ils n’ont jamais été aussi importants et cette crise où devrions-nous dire, cette succession de crises (crise des subprimes, chute de la banque Lehman Brothers et la crise de la dette souveraine en Europe) nous a entrainé vers l’inconnu dans un environnement économique particulièrement difficile et compliqué à interpréter pour un investisseur particulier.

Nombreuses sont les personnes qui se sont cassées les dents pendant cette période.

Ces 5 années, reconnaissons-le, furent bien compliquées.

Aujourd’hui, je peux lire dans la presse que cette nouvelle année s’annonce pour les épargnants sous de meilleurs auspices, surtout pour ceux qui seront capables de prendre des risques.

Qu’en est-il exactement ? Dans ce contexte, quelle orientation donner à ses placements ?

Petit tour d’horizon pour choisir un placement financier en rapport avec votre personnalité.

 Est-il judicieux d’avoir de l’épargne sur votre Livret A, sur votre Livret de Développement Durable (LDD) ?

Vous connaissez maintenant mon avis sur la question. Le Livret A et le LDD sont indispensables, ils sont défiscalisés et l’argent est immédiatement disponible. Ces outils sont parfaits pour l’épargne de précaution (3 à 6 mois de salaires). Malheureusement, leur rémunération, aujourd’hui de 1,25 % de rendement, est très faible. L’avantage cependant, c’est que votre épargne est protégée de l’inflation et fait même un petit peu mieux. Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Apprendre à faire fructifier son argent, les Français sont bien mal conseillés …

En matière d’épargne et d’investissements, les Français sont bien souvent perdus et bien mal conseillés. Ils sont également de mauvais conseilleurs.

Vous savez à quel point nous sommes «mauvais» en finance (Une majorité des Français ne savent pas quelle somme ils auront au bout d’un an en plaçant 100 € à 2 % de rendement / an).

Le sujet ne les intéresse pas alors que de plus en plus de personnes aspirent à devenir, plus riche et plus indépendantes, notamment dans le but d’avoir une retraite confortable. Ils suivent sans réfléchir presque aveuglément, leur banquier, les commerciaux ou les campagnes publicitaires ventant les différents programmes immobiliers de défiscalisation.

Ce même schéma se reproduit avec la bourse, quand elle est au plus haut et que le particulier y place ses économies, alors qu’il est déjà trop tard. Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un changement de cap : la place du crédit dans les ménages Français

Cet article fait suite à la lecture du dernier rapport annuel de l’Observatoire des crédits aux ménages.

C’est un rapport très instructif sur le comportement des Français et l’évolution des crédits au sein de la société.

Qu’apprenons-nous dans ce rapport ?

Le premier constat, c’est le recul de la part des ménages détenant des crédits.

En effet, depuis la crise des “Subprimes” puis de la crise économique et financière qui a suivi, le taux de détention des crédits des ménages a baissé de manière relativement prononcée. Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Epargnants, on vous plume !

Épargnants, n’avez-vous pas la désagréable sensation que l’on vous plume ? Personnellement, je l’ai de plus en plus. Je na fais pas ici de politique, car c’est une tendance de fond, sous prétexte qu’il y a la crise.

Les personnes qui construisent un patrimoine, où pire encore, ceux qui ont déjà un patrimoine et pas forcément conséquent se voient mettre la main au porte-monnaie pour pouvoir combler les dépenses où la vie inflationniste de certaines personnes où encore d’un État qui a trop souvent été gourmand. Lire la suite

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles du blog.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------